X hits on this document

PDF document

201006110632447898616r9dHeskFC.pdf - page 13 / 28

85 views

0 shares

0 downloads

0 comments

13 / 28

Rapport général des Commissaires aux comptes

Exercice clos le 31 décembre 2009

En exécution de la mission qui nous a été confiée par votre assemblée générale, nous vous présentons notre rapport relatif à l’exercice clos le 31 décembre 2009, sur :

Nous certifions que les états financiers sont, au regard des règles et principes comptables généralement admis au Cameroun, réguliers et sincères et donnent une image fidèle du résultat des opérations de l'exercice écoulé ainsi que de la situation financière et du patrimoine de la société à la fin de cet exercice.

  • le contrôle des comptes de la banque tels qu'ils sont annexés au présent rapport et faisant ressortir une situation nette de FCFA 8 421 217 100 non compris un bénéfice net s’élevant à F CFA 771 000 922,

  • les vérifications spécifiques et les informations prévues par la loi

Les états financiers ont été arrêtés par le conseil d’administration de votre société. Il nous appartient, sur la base de notre audit, d’exprimer une opinion sur ces états financiers.

Depuis le 31 décembre 2003, le règlement COBAC R-2003/01 est entré en vigueur. Les banques ont l’obligation de présenter des états financiers annuels qui comprennent en plus du bilan et du compte de résultat, un état annexé et un tableau financier des ressources et emplois “TAFIRE”. Des précisions quant à leur application par les banques sont attendues de la COBAC. En conséquence, à l’instar des autres banques du Cameroun, les états financiers préparés par la Direction au 31 décembre 2009 sont ceux du Plan Comptable Sectoriel des Etablissements de Crédit de la CEMAC.

Nous avons effectué notre audit selon les normes professionnelles applicables au Cameroun et des dispositions émises par la Commission Bancaire de l’Afrique Centrale (COBAC). Ces normes requièrent la mise en œuvre de diligences permettant d’obtenir l’assurance raisonnable que les états financiers ne comportent pas d’anomalies significatives. Un audit consiste à examiner, par sondages, les éléments probants justifiant les données contenues dans ces comptes. Il consiste également à apprécier les principes comptables suivis et les estimations significatives retenues pour l’arrêté des comptes et à apprécier leur présentation d’ensemble. Nous estimons que nos contrôles fournissent une base raisonnable à l’opinion exprimée ci-après.

Nous avons également procédé, conformément aux normes de la profession, aux vérifications spécifiques prévues par la loi.

Nous n'avons pas d'observation à formuler sur la sincérité et la concordance avec les états financiers de synthèse des informations données dans le rapport de gestion du conseil d’administration et dans les documents adressés aux actionnaires sur la situation financière et les états financiers de synthèse.

Douala, le 29 mars 2010

Ecobank Cameroun Rapport Annuel

Document info
Document views85
Page views85
Page last viewedThu Dec 08 04:37:48 UTC 2016
Pages28
Paragraphs848
Words9381

Comments