X hits on this document

PDF document

201006110632447898616r9dHeskFC.pdf - page 20 / 28

89 views

0 shares

0 downloads

0 comments

20 / 28

Notes aux états financiers (suite)

Cette rubrique s'analyse ainsi qu’il suit :

252 500

252 500

0

52 011

43 611

8,400

1 416 666

1 500 000

- 83 334

Titres de participation (i) Dépôts et cautionnements Autres titres (ii)

  • (i)

    Cette rubrique est constituée de FCFA 90 millions représentant la quote-part des titres détenus par ECOBANK CAMEROUN S.A. dans le capital social de la Douala Stock Exchange, de FCFA 12,5 millions représentant la quote-part du capital de la Société EPROCESS détenue par ECOBANK CAMEROUN S.A et de F CFA 150 millions (souscrits en 2008) des titres détenus par ECOBANK CAMEROUN S.A dans le capital du Fonds de Garantie Mutuelle (FOGAMU)

  • (ii)

    Cette rubrique comprend : FCFA 500 millions d’obligations de l’état de Cote d’Ivoire , FCFA 500 millions de titre souscrits auprès de la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC) et FCFA 416 millions d’obligations ordinaires.

34 229 116

21 498 841

12 730,275

40 296 149

49 479 580

- 9 183 431

20 055 047

19 404 403

650 644

5 886 923

4 731 211

1 155 712

2 535 228

3 546 004

- 1 010 776

Crédits à moyen terme Crédits à court terme Comptes débiteurs de la clientèle Créances en souffrance de la clientèle Autres sommes dues par la clientèle

Provisions pour créances douteuses

  • -

    3 864 399

  • -

    3 175 208

  • -

    689 191

Les crédits à moyen terme ont progressé de 59% suite à l’accroissement des interventions de la banque sur les projets d’investissement des entreprises privés locales et de la sous région. Par contre, les effets de la crise financière ont réduit les besoins des entreprises en termes de financement de l’exploitation courante et de l’exportation, d’où la contraction notée sur les crédits à court terme.

Les créances en souffrance comprennent :

  • des créances impayées pour FCFA 1 018 millions, représentant les sommes impayées à l’échéance contractuelle mais dont la durée d’impayée ne dépasse

pas 90 jours ;

  • des créances douteuses pour FCFA 4 869 millions couvertes par des provisions à hauteur de 80% contre 86% au titre de l’exercice précédent.

L’accroissement des créances en souffrance est à corréler avec le ralentissement de l’activité des entreprises touchées par la conjoncture défavorable ayant caractérisé l’exercice 2009.

Ecobank Cameroun Rapport Annuel

Document info
Document views89
Page views89
Page last viewedFri Dec 09 04:38:10 UTC 2016
Pages28
Paragraphs848
Words9381

Comments