X hits on this document

2669 views

0 shares

0 downloads

0 comments

48 / 529

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426
427
428
429
430
431
432
433
434
435
436
437
438
439
440
441
442
443
444
445
446
447
448
449
450
451
452
453
454
455
456
457
458
459
460
461
462
463
464
465
466
467
468
469
470
471
472
473
474
475
476
477
478
479
480
481
482
483
484
485
486
487
488
489
490
491
492
493
494
495
496
497
498
499
500
501
502
503
504
505
506
507
508
509
510
511
512
513
514
515
516
517
518
519
520
521
522
523
524
525
526
527
528
529

- 59 -

On ne saurait se faire plus suppliant. Le vénéré vieillard ne se doutait pas que les deux lettres étaient à Saint-Lazare. Elles y restèrent jusqu'au 13 juillet 1789, jour où cette maison fut pillée par la populace. La première était, quelque temps après, dans les mains de Pelletier de Saint-Fargeau, puis dans celles de son collègue Carnot. Elle passa dans la collection de M. de la Bouisse-Rochefort. Dans un de ses catalogues, M. Laverdet, marchand d'autographes à Paris, l'offrait aux acheteurs, en 1854, au prix de 500fr. ; il ne la vendit pas, mais l'échangea contre des manuscrits de Montesquieu. Madame Joseph Fillon, de Fontenay-le-Comte l'acquit à son tour et la légua à Benjamin Fillon, qui la donna aux Filles de la Charité de l'hôpital, où elle se trouve, encore de nos jours.

La seconde lettre était en vente en 1860 chez Laverdet.

sur les côtes barbaresques. Il aurait pu, sans relater les circonstances qui pouvaient tourner à son éloge, dire simplement : "J'ai été réduit à la pire condition, celle d'esclave." C'était là, pour lui, un moyen de s'humilier et de s'avilir. Et pourtant il s'est tu. De la part d'un homme qui aimait à rappeler ce qu'il y avait de bas dans son passé, un tel silence étonne.

Et non seulement il s'est tu, mais, quand M. de Saint-Martin découvrit la première lettre, il s'acharna sur elle, la traita de misérable, la demanda pour la détruire. Pourquoi donc tenait-il tant à ce que ne restât aucune trace de sa captivité ?

De plus, les découvertes de son maître l'alchimiste ne laissent pas de déconcerter. L'état des sciences physiques et chimiques n'était pas assez avancé pour permettre  d'obtenir de pareils résultats. Passons sur la transmutation des métaux ; ce n'était peut-être qu'une apparence, une supercherie. Mais comment expliquer la parole donnée à la tête de mort au moyen d'un ressort ?

M. Grandchamp ne considère pas ces objections comme "des preuves absolues". Il laisse une place au doute, si minime soit-elle.

C'est prudent. La thèse opposée à la sienne ne peut s'appuyer que sur l'authenticité des lettres elles-mêmes, mais cette preuve est extrêmement forte ; quels motifs saint Vincent aurait-il eu de mentir effrontément à son bienfaiteur et à sa famille elle-même ? Il écrivait à sa mère, ne l'oublions pas, en même temps qu'à M. de Comet ; s'il a voulu tromper l'un, il fallait bien qu'il trompât l'autre. Or rien ne nous autorise à douter de sa franchise et de sa droiture.

Son roman, puisque roman on suppose, aurait-il pour but, comme on a dit, "de masquer une faute d'adolescent sans ressources, remuant et agité, comme étaient beaucoup de jeunes prêtres de ce siècle turbulent" ? Non ; nous savons, par le manuscrit du fonds Calvet,  qu'il était alors : un prêtre à la recherche des âmes  pour les ramener à Dieu ; il venait de convertir un ministre huguenot et d'assister à l'abjuration, le 29 juin 1607, dans l'église Saint-Pierre d'Avignon. S'il avait eu besoin de cacher quelque chose de son passé, était-il nécessaire qu'il élevât un échafaudage de faussetés et jetât à la face  d'êtres qu'il aimait le plus au monde tant et tant de mensonges !

48

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426
427
428
429
430
431
432
433
434
435
436
437
438
439
440
441
442
443
444
445
446
447
448
449
450
451
452
453
454
455
456
457
458
459
460
461
462
463
464
465
466
467
468
469
470
471
472
473
474
475
476
477
478
479
480
481
482
483
484
485
486
487
488
489
490
491
492
493
494
495
496
497
498
499
500
501
502
503
504
505
506
507
508
509
510
511
512
513
514
515
516
517
518
519
520
521
522
523
524
525
526
527
528
529
Document info
Document views2669
Page views2674
Page last viewedTue Jan 24 11:24:48 UTC 2017
Pages529
Paragraphs4539
Words171680

Comments