X hits on this document

Word document

Compagnies Low Cost et compagnies traditionnelles en Europe : qui va gagner ? - page 12 / 88

411 views

0 shares

0 downloads

0 comments

12 / 88

De la même manière, les coûts de personnel des compagnies Low Cost sont sensiblement les mêmes que ceux des compagnies classiques. Mais grâce au fort taux d’utilisation des appareils, le personnel Low Cost travaille plus et le rendement est donc plus élevé. Par ailleurs, le choix de la flotte unique (le même modèle d’avion pour tous les vols de la compagnie) fait économiser des dépenses de formation. En effet, la diversité des appareils de compagnies classiques requiert que les pilotes soient formés pour chaque type d’avion. Concernant le personnel en cabine, les économies sont réalisées sur le nombre de personnes. Le fait qu’il n’y ait pas de repas servi à bord permet une diminution d’effectifs par rapport aux compagnies classiques. Par exemple, sur un avion de taille comparable, Easyjet utilise 3 personnes alors qu’une compagnie traditionnelle en mettrait 4 ou 5. Enfin, l’organisation du système point à point dans laquelle l’avion rentre chaque soir dans sa « base » facilite la gestion du personnel. Les salariés peuvent rentrer chez eux en fin de journée, il n’y a pas de « frais de mission » à prendre en compte.

1.2.4.2 Les coûts de maintenance

Ici encore, la flotte unique permet de faire de nombreuses économies. Tout d’abord, le personnel technique n’a besoin d’être formé que sur un seul type d’appareil. Ensuite, la gestion des stocks de pièces est simplifiée, le nombre de références étant limité. Concernant les coûts élevés liés aux équipements ou aux hangars, les entreprises Low Cost font appel à la sous-traitance, ce qui permet de rendre ces coûts variables.

1.2.4.3 Les coûts de dépréciation des appareils

Le fait que les flottes des Low Cost soient jeunes font que les coûts de dépréciation sont élevés (plus forte dépréciation les premières années). Cependant, ce poste, si on le ramène aux coûts unitaires (par siège), devient moins important, car il est compensé par un taux d’utilisation et une densité élevés.

1.2.5 Analyse des coûts incompressibles

Dans cette catégorie nous retrouvons les postes liés au carburant, aux assurances et aux taxes de survol. Ces coûts sont similaires, quel que soit le type de compagnie, Low Cost ou

Document info
Document views411
Page views411
Page last viewedTue Dec 06 20:50:27 UTC 2016
Pages88
Paragraphs1313
Words20402

Comments