X hits on this document

Word document

Compagnies Low Cost et compagnies traditionnelles en Europe : qui va gagner ? - page 13 / 88

370 views

0 shares

0 downloads

0 comments

13 / 88

traditionnelle. Ici encore, l’économie réalisée par les Low Cost est visible quand on convertit ces frais en coûts par siège et par kilomètre (du fait de la plus forte densité des cabines).

Plus généralement, l’économie des Low Cost n’est pas liée aux coûts unitaires mais aux coûts relatifs, qui sont atténués grâce à deux principaux facteurs :

-

le plus fort taux d’utilisation quotidienne des appareils, qui par exemple augmente la productivité du personnel navigant.

-

La densification plus forte des cabines, qui diminue les coûts quand on les convertit en unité siège kilomètre (à taux de remplissage égal).

1.2.6 Analyse des coûts du pionnier Southwest

Le tableau suivant compare les coûts générés par l’exploitation d ‘un même type d’avion chez Southwest et ses principaux concurrents.

Comparaison des coûts d’exploitation d’un Boeing 737-300

par les principales compagnies aériennes aux Etats-Unis en 1998

Source : Compilation de données faite par  Rigas Doganis d’après Airline Monitor (1999)

Ce tableau reflète bien les spécificités de Southwest que nous avons évoquées par rapport à ses concurrents directs. Premièrement, la compagnie propose des vols de plus courtes distances, ensuite les avions enregistrent un taux d’utilisation d’environ 10% plus élevé, et enfin, la densité en sièges est supérieure d’environ 10% également. La conséquence directe de cela est un coût d’exploitation par siège et par mile moindre : 3,10 cents contre 5,54 pour Delta Airlines, soit 26% moins cher ! Par ailleurs, notons que ces données ne sont valables que si l’on

Document info
Document views370
Page views370
Page last viewedSat Nov 26 22:06:17 UTC 2016
Pages88
Paragraphs1313
Words20402

Comments