X hits on this document

Word document

Compagnies Low Cost et compagnies traditionnelles en Europe : qui va gagner ? - page 15 / 88

404 views

0 shares

0 downloads

0 comments

15 / 88

Cost ont cette particularité de veiller à limiter les coûts de fonctionnement, principalement par deux biais, l’utilisation d’aéroports secondaires et la vente directe.

1.2.8 Les aéroports secondaires

Beauvais, Carcassonne ou Limoges ne sont pas les aéroports les plus connus en France, et pourtant ils drainent un flux croissant de passagers année après année. Ceci est essentiellement dû à l’implantation des compagnies Low Cost dans ces aéroports, dits secondaires ou régionaux. En effet, ces aéroports ne se situent pas à proximité des grandes zones urbaines (comptez 1h15 pour relier Paris à Beauvais) et offrent donc des taxes d’aéroport largement inférieures à celles des aéroports majeurs. Les faibles taxes des aéroports secondaires s’insèrent parfaitement dans le modèle économique des compagnies Low Cost qui tend à limiter au maximum les coûts. Ainsi, l’aéroport de Limoges par exemple a vu son trafic augmenter de 114% antre 2001 et 2005.

L’utilisation d’aéroports secondaires est une aubaine pour les régions enclavées, qui ont ici l’opportunité de créer des emplois, de développer le tourisme et d’autres services que les passagers sont en droit de demander. Les retombées économiques pour les régions concernées sont impressionnantes. A limoges, celles-ci sont estimées à 200 millions d’euros par an. Il est donc facile de comprendre que, pour attirer les compagnies Low Cost, les collectivités sont prêtes à leur accorder des subventions, au risque de créer un déficit d’exploitation pour l’aéroport (1,8 millions d’euros de déficit en 2005 pour l’aéroport de Limoges pour un budget total de 5,7 millions). En revanche, les compagnies utilisatrices de l’aéroport ( Ryanair et Flybe) ont bénéficié d’aides à hauteur de 800 000 euros. Les subventions participent donc à la réduction des coûts de fonctionnement des Low Cost.

Aujourd’hui, ces subventions sont l’objet de nombreuses polémiques, nous aurons l’occasion d’y revenir plus tard dans ce rapport.

1.2.9 La vente directe

On ne trouve pas de billets de compagnie Low Cost en agence de voyage. Pourquoi ? L’agence de voyage serait un intermédiaire qui se rémunèrerait sur le prix du billet, elle représenterait donc un coût supplémentaire pour la compagnie. Dans le modèle Low Cost,

Document info
Document views404
Page views404
Page last viewedMon Dec 05 06:58:57 UTC 2016
Pages88
Paragraphs1313
Words20402

Comments