X hits on this document

Word document

Compagnies Low Cost et compagnies traditionnelles en Europe : qui va gagner ? - page 32 / 88

530 views

0 shares

0 downloads

0 comments

32 / 88

investir dans de nouveaux avions. Grâce à cela, Air France, alliée à la compagnie intérieure américaine Delta Airlines au sein de Sky Team, dessert aujourd’hui 125 aéroports aux Etats-Unis, contre 8 en 1997. C’est la raison pour laquelle des usagers peuvent acheter un billet d’Air France et se retrouver à bord d’un appareil de Korean Air, d’Aéromexico ou de Northwest, autres membres de Sky Team.

Revenons sur les raisons de tels partenariats :

Une compagnie aérienne, pour des raisons économiques, opère sur un nombre limité de bases (ou hubs). Ces bases regroupent aussi les activités administratives de la compagnie et de maintenance de ses avions. Fournir des prestations dans d’autres escales lui coûte plus cher que sur sa base. C’est la raison pour laquelle les compagnies cherchent à passer des accords bilatéraux avec une compagnie locale pour sous-traiter et/ou échanger des prestations de services, comme par exemple l’enregistrement des passagers, la manutention des bagages, la maintenance des avions.

De tels partenariats peuvent permettre :

-

l’accroissement des services au sol : salles d’attente privées, agence de représentation locale.

-

la fidélisation des clients : les différentes alliances ont en effet mis au point des programmes commun s d’accumulation de points donnant droit à des voyages gratuits.

-

un accroissement du nombre de destinations ainsi que de la fréquence des dessertes.

-

un enregistrement unique et une plus grande facilité des correspondances entre vols au sein d’une même alliance.

-

des services standardisés sur l’ensemble du réseau.

2.2.2 La politique commerciale chez Air France

La politique commerciale d’Air France apparaît de plus en plus agressive. Face à la concurrence des compagnies Low Cost, la compagnie française a baissé ses tarifs de 30 à 90%, en particulier sur la France et l’Europe. Parallèlement, pour conserver ses marges, la compagnie a mis en place en 2005 un plan d’économie jusqu’à 2006 de 800 millions d’euros. Ce plan entraîne :

Document info
Document views530
Page views530
Page last viewedSat Jan 21 13:36:05 UTC 2017
Pages88
Paragraphs1313
Words20402

Comments