X hits on this document

Word document

Compagnies Low Cost et compagnies traditionnelles en Europe : qui va gagner ? - page 65 / 88

432 views

0 shares

0 downloads

0 comments

65 / 88

de ses principaux membres, contre la Commission Européenne, pour des aides perçues pour l’escale de Charleroi en Belgique sur les taxes d’atterrissage et jugées illégales par Bruxelles.

La raison d’être de cette association est en premier lieu de lutter contre la surrégulation qui met en danger selon elle le modèle économique des compagnies à bas tarifs. L’ELFAA envisage même la possibilité d'attaquer devant la justice européenne la nouvelle réglementation protégeant les passagers en cas de retard ou de refus d'embarquement.

L’association compte dans ses membres Basiqair, filiale low cost de KLM, mais pas Easyjet, pourtant « poids lourd » du secteur. L’ELFAA revendique 49 millions de passagers pour l'année en cours soit 15 % de part de marché du trafic européen de voyageurs.

Ceci montre la volonté des compagnies Low Cost à la fois de s’affirmer sur le plan européen, au même titre que les compagnies traditionnelles, mais également leur volonté de lutter contre les réglementations qui seraient contraires à leurs intérêts. Devant une telle solidarité des compagnies à bas coûts, le modèle Low Cost ne peut s’en trouver que renforcé.

Document info
Document views432
Page views432
Page last viewedThu Dec 08 16:14:21 UTC 2016
Pages88
Paragraphs1313
Words20402

Comments