X hits on this document

Word document

Compagnies Low Cost et compagnies traditionnelles en Europe : qui va gagner ? - page 68 / 88

387 views

0 shares

0 downloads

0 comments

68 / 88

3.6.3 Une concurrence entre aéroports favorable aux Low Cost 

Comme  nous l’avons dit, les compagnies traditionnelles tentent de nouer des alliances entre elles et d’amener leur trafic un maximum vers leur hub, comme Air France. Elles ont donc investi beaucoup dans les infrastructures des aéroports principaux (Roissy pour Air France) et deviennent de plus en plus dépendantes de ces grandes plate-formes que sont les aéroports principaux.  Par conséquent, les compagnies traditionnelles ont tout intérêt à rester sur ces grands aéroports et le développement d’aéroports secondaires représentent pour elles une sérieuse menace.

Les compagnies Low Cost, quant à elle, sont libres de proposer des vols si elles le souhaitent et où elles le souhaitent. Leur modèle leur impose seulement de choisir l’offre la moins coûteuse, qui est pour l’instant celle des aéroports secondaires (taxes moindres et subventions d’ouverture de lignes).

Cependant, les aéroports principaux peuvent jouer sur des leviers pour contrer l’émergence des aéroports secondaires, de la même manière que les compagnies classiques l’ont fait pour contrer les compagnies Low Cost.  Par exemple, les aéroports primaires pourraient :

-

fournir des aérogares bon marché ainsi souhaités par les compagnies nouvelles. Quelques aéroports ont déjà pris les devants dans ce sens. Les Aéroports de Paris ont ainsi construit un terminal peu cher pour les Low Cost et les charters. L’aéroport de Marseille-Provence va dans le même sens et reconvertit actuellement un aérogare anciennement dédié au frêt en aérogare dédié aux compagnies Low Cost. Ces aérogares qui se situent sur des aéroports principaux offrent des services Low Cost et la taxe d’aéroport est donc moins élevée que dans les autres aérogares de ces mêmes aéroports, ce qui rentre tout à fait dans le modèle Low Cost.

-

maîtriser les coûts de leurs opérations pour les rendre aussi concurrentiels que possible. Dans ce but, ils devraient attentivement porter regard sur les coûts des services au sol, tels ceux des bagages, du nettoyage... Souvent, ces services sont facturés à des prix démesurés, une situation qui découle des habitudes de monopole liées aux compagnies et plates-formes sous la tutelle de l’Etat.

Document info
Document views387
Page views387
Page last viewedSun Dec 04 04:16:40 UTC 2016
Pages88
Paragraphs1313
Words20402

Comments