X hits on this document

208 views

0 shares

0 downloads

0 comments

20 / 67

C Responsabilité sociale de l’entreprise : un engagement fort sur tous les fronts

RESPONSABILITÉ SOCIALE DE L’ENTREPRISE

La volonté d’agir en banque citoyenne, créatrice de progrès partagé

Impliquée dans les actions visant l’épanouissement des jeunes, Attijariwafa bank s’est engagée dans un ambitieux programme visant à contribuer à l’épanouissement des jeunes.

C’est dans le cadre de ce programme que s’inscrit l’action de soutien aux élèves des classes préparatoires scientifiques (Prépa+) et de collaboration avec les universités (Universia), initiée par la Fondation Attijariwafa bank depuis le début de l’année.

La collaboration avec les universités est l’axe principal d’intervention de la Fondation. Dans ce cadre, un important programme de collaboration avec les universités a été entamé en partenariat avec Grupo Santander dans le but de les accompagner dans leurs efforts de modernisation et de mise à niveau à travers deux projets :

  • la création d’un portail universitaire (Universia) pour faciliter la communication des 15 universités marocaines avec leur environnement ;

  • l’émission de cartes en faveur de la communauté universitaire afin de moderniser la gestion des universités.

Parallèlement, à travers Prépa+, la banque s’est engagée à mettre à la disposition des lycées abritant les classes préparatoires tous les outils de formation et d’assistance nécessaires pour permettre aux étudiants de préparer leurs examens dans les meilleures conditions :

  • enrichissement et modernisation de la gestion des bibliothèques ;

  • formation des bibliothécaires;

  • organisation d’un séjour de concentration pour la préparation des oraux en faveur des étudiants admissibles aux grandes écoles d’ingénieurs en France;

  • assistance pour passer les concours en France.

Par ailleurs, la Fondation a renouvelé durant l’année 2006 son soutien aux différentes institutions qu’elle a toujours accompagné, notamment :

  • l’Université Al Akhawayn en offrant des bourses aux élèves les plus méritants ;

  • l’Association Ecole Entreprise « Al Jisr »;

  • le Réseau Maroc Entreprendre qui accompagne les jeunes porteurs de projets.

Inscrivant son action dans une logique de responsabilité citoyenne, Attijariwafa bank cherche à concilier performance économique et prise en compte de l’intérêt général.

Le groupe entend ainsi encourager la démocratisation des services bancaires et financiers auprès d’une large population en se fixant comme objectif stratégique de domicilier 1 compte de particulier sur 3 et de financer 1 logement sur 3.

Il contribue en parallèle à la densification d’un tissu vivant de TPE et de PME en axant sa démarche sur l’identification et l’accompagnement des porteurs de projets, la stimulation des secteurs d’activité à fort potentiel de croissance et l’optimisation des opportunités de coopération entre secteur public et privé.

Enfin, le groupe fait preuve d’un engagement fort envers les jeunes, en mettant à leur service son savoir-faire dans le mécénat culturel pour leur faciliter l’accès au monde des arts, en encadrant les projets de jeunes créateurs d’entreprise et en soutenant activement le domaine de l’enseignement (aménagement d’espaces multimédia, partenariat avec les universités pour le développement des NTIC, programme de soutien des élèves en classes préparatoires scientifiques...).

Une banque engagée sur la scène culturelle et artistique

Attijariwafa bank a poursuivi son action dans le domaine culturel, développée autour de la promotion et la valorisation de la création artistique et de son patrimoine pictural ainsi que de l’encouragement de jeunes talents dans le domaine de la création artistique multimédia.

Trois expositions ont été organisées par Attijariwafa bank en 2006 : l’itinérance de l’exposition « Najia Méhadji. Flux végétal » en partenariat avec l’Institut Français du Nord à Tanger, une monographique consacrée au plasticien marocain Saâd Hassani à l’espace d’art Actua et une exposition multi- disciplinaire et trans-méditerranéenne de Rachid Koraïchi, Abdallah Akar, Abdelkébir Rabi’ et Christian Zagaria en collaboration avec Saïd Chraïbi, à Dar Tazi dans le cadre du partenariat avec le Festival de Fès des musiques sacrées du monde.

Un cycle annuel d’ateliers « Interactions », animés par des artistes spécialisés, a été créé dans l’objectif de nourrir la pratique artistique de jeunes artistes avec les dernières technologies du multimédia, et d’assurer la promotion de ces jeunes artistes et leur reconnaissance dans le domaine de l’audiovisuel. Deux créations « Identité- distr(action) » et « Signes » résultant de ces ateliers ont été données en marge du Festival d’art vidéo de Casablanca et ont permis de promouvoir et de former 30 jeunes lauréats. Une exposition d’art vidéo interactif « Corps en mouvements » réunissant

des artistes d’envergure internationale tels que Studio Azzurro, William Forsythe et Abdelghani Bibt présentée à Actua a également permis de mieux comprendre les enjeux de l’art vidéo et numérique aujourd’hui.

Enfin, une exposition de tapisseries sur le thème de la peinture arabe classique, intitulée «Le fil de l’échange. La peinture arabe revisitée par la tapisserie murale»

a été conçue et organisée en partenariat avec l’Association pour la Réinsertion par la Tapisserie (ART). Cette exposition, ainsi que le programme d’animations thématiques qui l’a accompagnée, a permis de démontrer la solidarité entre le monde de l’art, de l’entreprise et des associations.

Aujourd’hui, Attijariwafa bank se positionne comme une institution résolument tournée vers l’avenir, grâce notamment à son ouverture vers la jeune création, tout en ayant choisi de garder un ancrage dans le patrimoine et les arts traditionnels. Un dialogue entre le passé et le présent qu’elle souhaite maintenir, de sorte à permettre à son public de se forger des visions artistiques variées.

Rapport annuel 2006

39

Document info
Document views208
Page views208
Page last viewedWed Dec 07 22:29:28 UTC 2016
Pages67
Paragraphs7082
Words50576

Comments