X hits on this document

289 views

0 shares

0 downloads

0 comments

29 / 67

2 Activité 2006, un nouvel élan

Wafa Gestion

Outre les performances exceptionnelles de la Bourse de Casablanca, tant au niveau des volumes des transactions que de l’indice, le contexte du marché de Wafa Gestion a été marqué au niveau du marché obligataire par un mouvement baissier des montants levés par le Trésor sur le compartiment moyen et long terme, combiné à une forte demande exprimée par différents intervenants. Le rendement du marché obligataire s’est ainsi inscrit en hausse par rapport à 2005 (+11,74%), en raison de la baisse des taux sur le marché primaire.

Dans ce climat favorable, le marché marocain de la gestion d’actifs a progressé de 49,28 %, et les encours sous gestion représentent désormais plus de 129 milliards de dirhams.

L’essentiel de la croissance du marché a été réalisée par les fonds ouverts au public, qui ont propulsé l’encours des OPCVM à 28,2 milliards de dirhams (+56.41%). L’encours OPCVM dédié, quant à lui, a connu une hausse de 39,5% par rapport à 2005, soit 14,38 milliards de dirhams de plus.

Wafa Gestion a drainé à elle seule 30% de l’évolution globale des encours du marché de la gestion collective, soit 13,09 milliards de dirhams. Cette progression trouve son origine dans :

  • la qualité de la gestion concrétisée par de bonnes performances sur l’ensemble des classes d’actifs ;

  • l’ouverture au réseau d’un fonds obligataire long terme complétant la gamme Banque des Particuliers et Professionnels ;

  • la création de nouveaux fonds dédiés pour des institutionnels, Wafa Gestion ayant été retenue dans le cadre des appels d’offres émis en 2006.

La croissance des encours de Wafa Gestion a surtout porté sur les fonds ouverts au public, qui ont progressé de 41,65%. Les produits obligataires moyen et long termes tiennent le haut du pavé dans cette progression, passant de 22,62 à 29,39 milliards de dirhams.

Custody

L’activité Custody a vécu l’année 2006 sous le signe de la captation de nouveaux clients dans tous les segments (institutionnels locaux et étrangers et sociétés émettrices cotées) et de l’augmentation importante des actifs en conservation liée à la fois à l’intérêt grandissant et pérenne des investisseurs nationaux et étrangers pour les marchés de capitaux et aux performances exceptionnelles du marché boursier.

Les actifs en dépôt, toutes valeurs mobilières confondues, ont atteint 377 milliards de dirhams au terme de l’année 2006, avec un nombre d’opérations traitées de 126 800 opérations en 2006 par rapport à 107 000 en 2005.

Avec une part de marché de 63% de la capitalisation boursière s’agissant de la conservation des actions cotées, de 40% du marché OPCVM pour ce qui est de la conservation OPCVM, et de 70% de la capitalisation boursière pour la centralisation des paiements de coupons pour compte de sociétés émettrices, Attijariwafa bank est incontestablement leader sur le métier des services conservation de titres.

Attijari Invest

Pour chacun de ses fonds d’investissement, Attijari Invest a développé des partenariats stratégiques avec des acteurs spécialisés et des équipes de gestion dédiées.

Au cours de l’exercice 2006, Attijari Invest a mis en place deux fonds d’investissement :

  • Moroccan Infrastructure Fund en partenariat avec Emerging Markets Partnership (EMP Africa), doté d’une enveloppe de 1 milliard de dirhams avec un premier closing à 800 millions de dirhams. Ce fonds s’attache à investir dans les grands projets structurants de notre pays et dans des secteurs aussi variés que l’énergie, l’eau, les télécommunications, les transports ou encore le développement des ressources naturelles ;

  • Igrane doté d’une enveloppe de 200 millions de dirhams avec un premier closing à 126 millions de dirhams. Il s’agit d’un fonds généraliste dédié à la région de Souss Massa Draâ.

Attijari Invest est ainsi devenu un acteur majeur du Private Equity au Maroc et totalise, à fin 2006, près de 1,2 milliard de dirhams d’actifs sous gestion, tenant compte du fonds Agram Invest dédié à l’agroalimentaire (lancé en 2005) et doté d’un capital de 200 milliard de dirhams.

Attijari Invest travaille à rentabiliser ces actifs et a l’ambition de continuer à monter d’autres fonds d’investissement se positionnant sur des secteurs moteurs de la croissance de notre pays.

Wafa Investissement

Au cours de l’année 2006, Wafa Investissement a augmenté son capital à hauteur de 55 millions de dirhams.

En terme d’activité, Wafa Investissement a réalisé la cession de sa filiale SIFAP, la restructuration financière de la Compagnie Industrielle du Lukus (CIL), en procédant en particulier à un apport en capital et en entamant la restructuration opérationnelle de cette entreprise. Wafa Investissement a pris par ailleurs une participation dans Mifa Télécom.

Forte de ses réalisations, Wafa Investissement compte poursuivre en 2007 son développement dans la gestion, en investissant dans de nouvelles affaires.

Rapport annuel 2006

57

Document info
Document views289
Page views289
Page last viewedMon Jan 23 10:52:39 UTC 2017
Pages67
Paragraphs7082
Words50576

Comments