X hits on this document

221 views

0 shares

0 downloads

0 comments

48 / 67

État des soldes de gestion agrégé

I-TABLEAU DE FORMATION DES RÉSULTATS

  • +

    Intérêts et produits assimilés

    • -

      Intérêts et charges assimilées

MARGE D’INTERET

  • +

    Produits sur immobilisations en crédit-bail et en location

    • -

      Charges sur immobilisations en crédit-bail et en location

RÉSULTAT DES OPÉRATIONS DE CRÉDIT-BAIL ET DE LOCATION

  • +

    Commissions perçues

    • -

      Commissions servies

MARGE SUR COMMISSIONS

  • +

    Résultat des opérations sur titres de transaction

    • +

      Résultat des opérations sur titres de placement

    • +

      Résultat des opérations de change

    • +

      Résultat des opérations sur produits dérivés

RÉSULTAT DES OPÉRATIONS DE MARCHÉ

  • +

    Divers autres produits bancaires

    • -

      Diverses autres charges bancaires

PRODUIT NET BANCAIRE

  • +

    Résultat des opérations sur immobilisations financières

    • +

      Autres produits d’exploitation non bancaire

    • -

      Autres charges d’exploitation non bancaire

    • -

      Charges générales d’exploitation

RÉSULTAT BRUT D’EXPLOITATION

  • +

    Dotations nettes des reprises aux provisions pour créances et engagements par signature en souffrance

    • +

      Autres dotations nettes des reprises aux provisions

RÉSULTAT COURANT

RÉSULTAT NON COURANT

  • -

    Impôts sur les résultats

RÉSULTAT NET DE ’EXERCICE

II - CAPACITE D’AUTOFINANCEMENT

      • +

        RESULTAT NET DE ’EXERCICE

      • +

        Dotations aux amortissements et aux provisions des immobilisations incorporelles et corporelles

      • +

        Dotations aux provisions pour dépréciation des immobilisations financières

      • +

        Dotations aux provisions pour risques généraux

      • +

        Dotations aux provisions réglementées

      • +

        Dotations non courantes

      • -

        Reprises de provisions

      • -

        Plus-values de cession sur immobilisations incorporelles et corporelles

      • +

        Moins-values de cession sur immobilisations incorporelles et corporelles

      • -

        Plus-values de cession sur immobilisations financières

      • +

        Moins-values de cession sur immobilisations financières

      • -

        Reprises de subventions d’investissement reçues

  • +

    CAPACITE D’AUTOFINANCEMENT

    • -

      Bénéfices distribués

    • +

      AUTOFINANCEMENT

5 041 366

4 634 397

157 863

18 455

66 133

131 553

79

120

2 331 862

2 240 607

3 284

9 878

735 991

632 442

12 255

2 930

31/12/2006

31/12/2005

1 929 881

1 217 380

302 867

291 839

70 899

12 080

94 786

200 000

175 000

31/12/2006

31/12/2005

5 430 447

4 979 922

1 748 229

1 303 640

3 682 218

3 676 282

50 674

93 757

47 390

83 879

327 783

89 764

361 991

284 254

4 817

-7 692

2 933 421

2 543 678

-159 328

-355 820

58 540

-147 168

286 955

220 508

14 745

35 221

79

120

218 452

2 158

(en milliers de dirhams)

723 736

629 512

694 591

366 326

286 597

143 554

349 060

191 155

-82 075

-121 627

820 677

701 684

2 832 633

2 040 691

1 929 881

1 217 380

1 995 654

1 521 238

694 785

578 988

1 300 869

942 249

31/12/2006

31/12/2005

6 467 926

5 879 285

101 698

23 655

60 889

102 035

-2 586 631

-2 449 297

0

0

-2 028 994

-1 948 971

-820 677

-701 684

1 194 211

905 023

-4 809 462

-5 018 886

-15 241 453

-8 643 902

-2 552 035

-2 449 216

-357 302

149 396

47 390

83 879

723 006

701 416

22 429 547

13 339 511

0

0

629 332

-206 580

869 023

-2 044 382

2 063 234

-1 139 359

199 459

227 774

53 543

107 718

-43 594

201 616

77 340

-43 080

282 833

128 011

569 581

622 039

Principales méthodes d’évaluation appliquées au 31 décembre 2006

(en milliers de dirhams)

    • -

      578 988

    • -

      578 988

  • -

    1 096 308

13 777 710 12 681 402

Tableau des flux de trésorerie agrégé

  • 1.

    (+) Produits d’exploitation bancaire perçus

  • 2.

    (+) Récupérations sur créances amorties

  • 3.

    (+) Produits d’exploitation non bancaire perçus

  • 4.

    (-) Charges d’exploitation bancaire versées (*)

  • 5.

    (-) Charges d’exploitation non bancaire versées

  • 6.

    (-) Charges générales d’exploitation versées

  • 7.

    (-) Impôts sur les résultats versés

    • I.

      FLUX DE TRÉSORERIE NETS PROVENANT DU COMPTE DE PRODUITS ET CHARGES VARIATION DES :

  • 8.

    (±) Créances sur les établissements de crédit et assimilés

  • 9.

    (±) Créances sur la clientèle

  • 10.

    (±) Titres de transaction et de placement

  • 11.

    (±) Autres actifs

  • 12.

    (±) Immobilisations données en crédit-bail et en location

  • 13.

    (±) Dettes envers les établissements de crédit et assimilés

  • 14.

    (±) Dépôts de la clientèle

  • 15.

    (±) Titres de créance émis

  • 16.

    (±) Autres passifs

    • II.

      SOLDE DES VARIATIONS DES ACTIFS ET PASSIFS D’EXPLOITATION

    • III.

      FLUX DE TRESORERIE NETS PROVENANT DES ACTIVITES D’EXPLOITATION )I + II(

  • 17.

    (+) Produit des cessions d’immobilisations financières

  • 18.

    (+) Produit des cessions d’immobilisations incorporelles et corporelles

  • 19.

    (-) Acquisition d’immobilisations financières

  • 20.

    (-) Acquisition d’immobilisations incorporelles et corporelles

  • 21.

    (+) Intérêts perçus

  • 22.

    (+) Dividendes perçus

    • IV.

      FLUX DE TRESORERIE NETS PROVENANT DES ACTIVITES D’INVESTISSEMENT

  • 23.

    (+) Subventions, fonds publics et fonds spéciaux de garantie reçus

  • 24.

    (+) Emission de dettes subordonnées

  • 25.

    (+) Emission d’actions

  • 26.

    (-) Remboursement des capitaux propres et assimilés

  • 27.

    (-) Intérêts versés

  • 28.

    (-) Dividendes versés

    • V.

      FLUX DE TRESORERIE NETS PROVENANT DES ACTIVITES DE FINANCEMENT

    • VI.

      VARIATION NETTE DE LA TRESORERIE )III+IV+V(

    • VII.

      TRESORERIE A ’OUVERTURE DE ’EXERCICE

    • VIII.

      TRESORERIE A LA CLOTURE DE ’EXERCICE

(*) : y compris les dotations nettes de provisions

  • -

    694 785

  • -

    694 785

1 938 030 12 681 402 14 619 432

1. Présentation

Attijariwafa bank est une société de droit commun constituée au Maroc. Les états de synthèse comprennent les comptes du siège ainsi que les agences établies au Maroc à l’étranger et les succursales de Bruxelles. Les opérations et soldes significatifs internes entre les entités Marocaines et les succursales à l’étranger sont éliminés.

2. Principes généraux

Les états de synthèse sont établis dans le respect des principes comptables généraux applicables aux établissements de crédit. La présentation des états de synthèse d’Attijariwafa bank est conforme aux dispositions du Plan Comptable des Etablissements de Crédit.

3. Créances et engagements par signature Présentation générale des créances

  • Les créances sur les établissements de crédit et sur la clientèle sont ventilées selon leur durée initiale ou l’objet économique des concours :

    • -

      créances à vue et à terme, pour les établissements de crédit,

    • -

      créances de trésorerie, crédits à l’équipement, crédit à la consommation, crédit immobilier

et autres crédits pour la clientèle.

  • Les engagements par signature comptabilisés au hors bilan correspondent à des engagements irrévocables de concours en trésorerie et à des engagements de garantie qui n’ont pas donné lieu à des mouvements de fonds.

  • Les opérations de pension, matérialisées par des titres ou des valeurs, sont enregistrées sous les différentes rubriques de créances concernées (établissements de crédit, clientèle).

  • Les intérêts courus sur les créances sont portés en compte de créances rattachées en

contrepartie du compte de résultat.

Créances en souffrance sur la clientèle

  • Les créances en souffrance sur la clientèle sont comptabilisées et évaluées conformément

à la réglementation bancaire en vigueur. Les principales dispositions appliquées se résument comme suit :

  • -

    les créances en souffrance sont, selon le degré de risque, classées en créances pré- douteuses, douteuses ou compromises,

  • -

    les créances en souffrance sont, après déduction des quotités de garantie prévues par la réglementation en vigueur, provisoinnées à hauteur de:

    • -

      20% pour les créances pré-douteuses,

    • -

      50% pour les créances douteuses,

    • -

      100% pour les créances compromises.

Les provisions affectées relatives aux risques crédits sont déduites des postes d'actif concernés.

  • Dès le déclassement des créances en créances en souffrance, les intérêts sur créances ne sont plus décomptés et comptabilisés. Ils sont constatés en produit à leur encaissement.

  • Les pertes sur créances irrécouvrables sont constatées lorsque les chances de récupérations des créances en souffrance sont jugées nulles.

  • Les reprises de provisions pour créances en souffrance sont constatées lorsque les créances en souffrance ont connus une évolution favorable: remboursements effectifs (totaux ou partiels) de la créance ou une restructuration de la créance avec un remboursement partiel de la créance.

  • La banque a retenu, au titre des dispositions de l'article 22 de la circulaire n°19/G/2002, l'option d'anticiper la mise à niveau de la valeur des hypothèques relatives aux créances compromises. Cette mise à niveau, laquelle sera achevée fin 2007, s'est traduite par un impact sur le résultat d'environ 258 millions de DH.

  • La banque a procédé à un abandon de créances en souffrance par utulisation des provisions correspondantes constituées. Cette opération a porté sur un montant de 367 millions de DH, sans se traduire par un impact sur le résultat de l'exercice.

Rapport financier

comptes sociaux

P95

Document info
Document views221
Page views221
Page last viewedFri Dec 09 14:25:03 UTC 2016
Pages67
Paragraphs7082
Words50576

Comments