X hits on this document

200 views

0 shares

0 downloads

0 comments

58 / 67

Compte de produits et charges consolidé

I. Produits d’exploitation bancaire Intérêts et produits assimilés sur opérations avec les établissements de crédit Intérêts et produits assimilés sur opérations avec la clientèle Intérêts et produits assimilés sur titres de créance Produits sur titres de propriété Produits sur opérations de crédit-bail et de location Commissions sur prestations de service Autres produits bancaires II. Charges d’exploitation bancaire Intérêts et charges assimilées sur opérations avec les établissements de crédit Intérêts et charges assimilées sur opérations avec la clientèle Intérêts et charges assimilées sur titres de créance émis Charges sur opérations de crédit-bail et de location Autres charges bancaires III. Produit net bancaire Produits d’exploitation non bancaire Charges d’exploitation non bancaire IV. Charges générales d’exploitation Charges de personnel Impôts et taxes Charges externes Autres charges générales d’exploitation Dotations aux amortissements et aux provisions des immobilisations incorporelles et corporelles Dotations aux amortissements sur écarts d’acquisition Reprises sur écarts d’acquisition V. Dotations aux provisions et pertes sur créances irrécouvrables Dotations aux provisions pour créances et engagements par signature en souffrance Pertes sur créances irrécouvrables Autres dotations aux provisions VI. Reprises de provisions et récupérations sur créances amorties Reprises de provisions pour créances et engagements par signature en souffrance Récupérations sur créances amorties Autres reprises de provisions VII. Résultat courant Produits non courants Charges non courantes VIII. Résultat avant impôts Impôts sur les résultats

  • IX.

    Résultat net des entreprises integrées

  • X.

    Quote-part dans les résultats des entreprises mises en équivalence

Entreprises à caractère financier Autres entreprises XI. Résultat net du groupe Part du groupe Part des intérêts minoritaires

Tableau des flux de trésorerie

1. (+) Produits d‘exploitation bancaire perçus 2. (+) Récupérations sur créances amorties 3. (+) Produits d‘exploitation non bancaire perçus 4. (-) Charges d‘exploitation bancaire versées 5. (-) Charges d‘exploitation non bancaire versées 6. (-) Charges générales d‘exploitation versées 7. (-) Impôts sur les résultats versés I. Flux de trésorerie nets provenant du compte de produits et charges Variation des : 8. (±) Créances sur les établissements de crédit et assimilés 9. (±) Créances sur la clientèle 10. (±) Titres de transaction et de placement 11. (±) Autres actifs 12. (±) Immobilisations données en crédit-bail et en location 13. (±) Dettes envers les établissements de crédit et assimilés 14. (±) Dépôts de la clientèle 15. (±) Titres de créance émis 16. (±) Autres passifs II. Solde des variations des actifs et passifs d‘exploitation III. Flux de trésorerie nets provenant des activités d‘exploitation )I + II( 17. (+) Produit des cessions d‘immobilisations financières 18. (+) Produit des cessions d‘immobilisations incorporelles et corporelles 19. (-) Acquisition d‘immobilisations financières 20. (-) Acquisition d‘immobilisations incorporelles et corporelles 21. (+) Intérêts perçus 22. (+) Dividendes perçus IV. Flux de trésorerie nets provenant des activités d‘investissement 23. (+) Subventions, fonds publics et fonds spéciaux de garantie reçus 24. (+) Émission de dettes subordonnées 25. (+) Émission d‘actions 26. (-) Remboursement des capitaux propres et assimilés 27. (-) Intérêts versés 28. (-) Dividendes versés 29. (+/-) Variation écart de conversion V. Flux de trésorerie nets provenant des activités de financement VI. Variation nette de la trésorerie )III+IV+V( VII. Trésorerie à l‘ouverture de l‘exercice VIII. Trésorerie à la clôture de l‘exercice

11 723 842

9 053 288

851 147

446 285

5 267 442

4 288 172

700 970

806 156

40 977

59 018

2 557 235

1 939 251

1 406 456

985 539

899 616

528 868

4 964 978

3 416 360

560 507

276 771

1 917 071

1 144 486

56 286

88 787

2 012 229

1 565 323

418 885

340 993

6 758 864

5 636 928

225 159

331 400

812

1 108

3 322 658

2 906 542

1 507 502

1 196 641

84 508

71 479

1 183 087

1 076 759

109 666

91 227

437 896

470 435

153 363

130 076

1 795 708

2 948 272

1 039 896

1 196 521

570 520

1 549 544

185 292

202 206

1 451 849

2 350 598

1 097 747

2 115 039

111 373

111 283

242 728

124 276

3 163 331

2 332 929

40 082

30 175

118 304

185 514

3 085 108

2 177 590

1 233 319

716 732

1 851 789

1 460 858

241 469

252 442

255 305

201 500

-13 835

50 943

2 093 258

1 713 301

2 021 550

1 635 975

71 708

77 326

31/12/2006

(en milliers de dirhams) 31/12/2005

-2 528 687

-4 215 462

-14 430 662

-21 207 544

-4 102 772

-3 554 659

-623 011

-1 117 265

-2 000 407

-1 213 150

2 462 842

1 012 048

23 134 242

25 657 630

-677 374

28 668

713 128

1 286 816

1 947 299

-3 322 917

4 182 952

-1 497 867

212 269

316 592

223 158

372 812

-728 396

-732 140

-451 633

31/12/2006

31/12/2005

11 682 865

8 994 270

111 373

111 283

127 110

183 082

-5 564 451

-4 307 370

-677

-940

-2 887 248

-2 438 543

-1 233 319

-716 732

2 235 653

1 825 051

-94 904

-216 853

3 103 917

-1 417 930

12 480 465

13 898 396

15 584 382

12 480 465

(en milliers de dirhams)

40 977 -984 131 288 199 260 561

59 018 296 789 312 365

-643 664

-529 218

Principes comptables et méthodes d’évaluation

Principes généraux La présentation des états de synthèse consolidés du Groupe Attijariwafa bank est conforme aux dispositions du Plan Comptable des Établissements de Crédit. Les comptes consolidés sont établis sur la base des comptes sociaux de chacune des entités entrant dans le périmètre de consolidation.

B1. Principales méthodes d’évaluation

Présentation générale des créances Les créances sur les établissements de crédit et sur la clientèle sont ventilées selon leur durée initiale ou l’objet économique des concours :

  • créances à vue et à terme pour les établissements de crédit,

  • crédits de trésorerie, crédits à l’équipement, crédits à la consommation, crédits immobiliers, autres crédits, opérations de crédit-bail et de location, créances acquises par affacturage pour la clientèle.

Créances en souffrance Les créances en souffrance sur la clientèle sont comptabilisées et évaluées conformément à la réglementation bancaire en vigueur. Les principales dispositions appliquées se résument comme suit :

  • les créances en souffrance sont, selon le degré de risque, classées en créances prédouteuses, douteuses ou compromises,

  • les créances en souffrance sont, après déduction des quotités de garantie prévues par la réglementation en vigueur, provisionnées à hauteur de 20 %, 50% ou 100 % pour respectivement les créances prédouteuses, douteuses et compromises.

Les provisions relatives aux risques de crédit sont déduites des postes d’actif concernés. Dès le déclassement des créances saines en créances compromises, les intérêts ne sont plus décomptés et comptabilisés. Ils sont constatés en produits à leur encaissement.

Dettes envers les établissements de crédit et la clientèle Les dettes envers les établissements de crédit et la clientèle sont présentées dans les états de synthèse selon leur durée initiale ou la nature de ces dettes :

  • dettes à vue et à terme pour les établissements de crédit,

  • comptes à vue créditeurs, compte d’épargne, dépôts à terme et autres

comptes créditeurs pour la clientèle.

Portefeuille titres de transaction, de placement et d’investissement Les opérations sur titres sont comptabilisées et évaluées conformément aux dispositions du Plan Comptable des Établissements de Crédit. Les titres sont classés d’une part, en fonction de la nature juridique du titre (titres de créance ou titres de propriété), et d’autre part, en fonction de l’intention (titres de transaction, titres de placement, titres d’investissement).

Provisions pour risques généraux Ces provisions sont constituées, à l’appréciation des dirigeants, en vue de faire face à des risques futurs relevant de l’activité bancaire, actuellement non identifiés et non mesurables avec précision.

B2. Principes et modalités de consolidation

Les règles appliquées pour l’établissement des comptes consolidés du Groupe « Attijariwafa bank » sont celles préconisées par les dispositions du Plan Comptable des Établissements de Crédit.

Le périmètre de consolidation Le périmètre de consolidation est constitué par la société mère « Attijariwafa bank » et les sociétés sous contrôle exclusif ou conjoint ainsi que celles sur lesquelles le Groupe exerce une influence notable.

Les comptes consolidés regroupent donc les comptes :

  • de la Banque Attijariwafa bank lesquels comprennent les comptes

des succursales à l’étranger ,

  • des filiales et participations significatives.

Le périmètre de consolidation ainsi constitué est repris en détail dans l’état A1. Les comptes de toutes les entités consolidées sont arrêtés au 31 décembre à l’exception d’OGM dont les comptes sont arrêtés au 30 septembre.

Méthodes de consolidation

Les comptes des entreprises à caractère financier, contrôlées de manière exclusive, sont consolidés selon la méthode de l’intégration globale. Les comptes des entreprises à caractère financier, contrôlées de manière conjointe, sont consolidés selon la méthode de l’intégration proportionnelle.

Les comptes des entreprises à caractère financier dans lesquelles le Groupe « Attijariwafa bank » exerce une influence notable sont consolidés selon la méthode de mise en équivalence.

Les comptes des entreprises à caractère non financier sont, à l’exception des titres représentatifs des participations significatives dans les SCI, consolidés selon la méthode de mise en équivalence quel que soit le pourcentage de contrôle du Groupe.

Il est à noter que la filiale Wafa Assurance détenue à hauteur de 79,23% par le Groupe Attijariwafa bank a été consolidée par une mise en équivalence en respect des principes comptables du PCEC qui prévoient de consolider les filiales non financières selon la méthode de la mise en équivalence.

Les titres détenus dans des participations d’importance minime en termes de valeur comptable et de résultat ainsi que ceux détenus en vue de leur cession ultérieure ne sont pas compris dans le champ de la consolidation.

Opérations de crédit-bail Les opérations de crédit-bail sont retraitées au niveau des comptes consolidés comme suit :

  • les encours de crédit-bail réalisés par les établissements de crédit du Groupe sont présentés dans les comptes consolidés dans la rubrique « Opérations de crédit-bail et de location ». Cette rubrique enregistre l’encours financier tel qu’il ressort de la comptabilité financière. La différence entre l’encours financier, porté dans les comptes consolidés, et l’encours présenté dans les comptes sociaux est portée en réserves consolidées, après prise en compte de l’impôt différé

  • les immobilisations acquises en crédit-bail par les entités consolidées sont reclassées au bilan consolidé dans la rubrique « Immobilisations incorporelles ou corporelles » par la contrepartie d’une dette financière. Les loyers payés sont neutralisés par la constatation d’une dotation aux amortissements des immobilisations et d’une charge financière enregistrée dans la rubrique « charges sur les immobilisations de crédit-bail et de location ».

Provisions réglementées Les provisions réglementées sont, après prise en compte le cas échéant de l’impôt différé, annulées au niveau des comptes consolidés.

Impôts différés Les impôts différés résultant de la neutralisation des différences temporaires introduites par les règles fiscales et des retraitements de consolidation sont calculés société par société selon la méthode du report variable, en tenant compte de la conception étendue.

Rapport financier

comptes consolidés

P115

Document info
Document views200
Page views200
Page last viewedTue Dec 06 10:16:08 UTC 2016
Pages67
Paragraphs7082
Words50576

Comments