X hits on this document

39 views

0 shares

0 downloads

0 comments

1 / 10

Comment devient-on “normal” en Italie : la « normalisation » des corps transgenres par la loi 164/82.

Giulia Pieraccini

“en grandissant j’ai compris quelque chose par rapport à la violence des normes de genre : un oncle à moi emprisonné pour son corps anormal du point de vu anatomique, éloigné de sa famille et des amis obligé à terminer ses jours dans un institut en Kansas ;des cousins gays fourrés de chez ses parents à cause de leur sexualité réelle ou imaginée ; mon caming out troublé à 16 ans ; et une subséquente vie adulte faite de maisons, de maitresses et travaux perdus. Tout ça m’a exposé à des condamnations véhémentes et douloureuses, mais, heureusement, ça ne m’a pas empêché de suivre le plaisir et de chercher une reconnaissance légitimant pour ma vie sexuelle. Le tentative obstiné de dénaturer le genre dans ce texte émerge, je pense, d’un désir intense de combattre la violence normative située dans les morphologies idéales du sexe[…] Comment serai le monde pour mon oncle s’il pouvait vivre avec ses amis et parents proches ou dans une famille étendue ? Comment devons nous repenser les limitations morphologiques idéales imposées à l’humain de façon que ceux qui ne se conforment pas à la norme ne soient pas condamnés à une mort en vie ? »

Judith Butler,Gender Troubles.(T.d.a.)

Introduction :

L’analyse de la législation concernant le passage d’un genre à l’autre est très importante pour comprendre comment le pouvoir disciplinaire agi sur les corps et sur les identités pour produire des parcours obligatoires. Cependant, souvent, ils ne fait que réaffirmer la suprématie du  paradigme hétérosexuel , délaissant des autres possibilités d’existence. Pour le démontrer je souhaite procéder à une synthèse des normes et des discours normatifs portées au niveau européen sur la question de la « transsexualité », avec un focus spécial sur le cadre italien sur lequel j’ai conduit ma recherche.

Les discours institutionnels (et même médiatiques) qui ont alimenté le débat en Europe se situent sur deux axes fondamentaux: la discrimination, surtout dans les contextes publics, envers les personnes trans*, et les possibilités d’adéquation, soit de son propre corps que des ses propres documents pour les même personnes. Sur ces questions, les différences de gestion par les États nous présentent des problèmes juridictionnels pour ce qui concerne les droits humains et de citoyenneté affirmés par

Document info
Document views39
Page views39
Page last viewedSat Jan 21 18:35:32 UTC 2017
Pages10
Paragraphs59
Words3786

Comments