X hits on this document

Word document

Le présent ouvrage a été conçu à l'origine pour servir d'outil de ... - page 13 / 320

1693 views

0 shares

0 downloads

0 comments

13 / 320

P2 regroupe :

-

les obligations,

-

les titres d'OPCVM obligations,

-

les réserves techniques d'assurance.

P3 comprend :

-

les actions et valeurs assimilables,

-

les titres d'OPCVM actions.

Il importe enfin de savoir que :

-

des placements de caractéristiques comparables (certificats de dépôt, billets de trésorerie, bons du Trésor, qui sont tous des titres du marché monétaire) sont classés dans des agrégats différents : les certificats de dépôt émis par les établissements de crédit sont recensés dans M3, les autres titres dans M4, ceci afin de marquer la spécificité des établissements de crédit ;

-

les liquidités gérées par les OPCVM Jorgamsmes ,de_ placements collectifsjen. pâleurs „ mobilières, constitués principalement des SICAV èfdes fonds communs de placement) sont prises en compte dans les agrégats monétaires, en vertu du principe de transparence de ces organismes qui revient à classer leurs actifs dans les différents agrégats comme s'ils étaient directement détenus par les agents non financiers.

Les opérations qui ont contribué à la formation de la masse monétaire mesurée au niveau M3 en représentent les contreparties. Celles-ci sont établies, comme l'agrégat M3, à partir des bilans consolidés de la Banque de France et des autres établissements de crédit, situés en métropole, auxquels sont ajoutés les éléments de l'activité monétaire du Trésor et des PTT (le passif permet de calculer la masse monétaire, l'actif contribue à la détermination des contreparties). On distingue trois contreparties :

-

l'or et les devises (ou contrepartie "extérieure") : cette contrepartie comprend les avoirs officiels nets (soldes des créances et des engagements) gérés par la Banque de France ainsi que la position nette des autres établissements de crédit vis-à-vis de l'extérieur.

-

les créances sur l'Etat soit :

. d'une  part, les créances de la Banque de France, autrement dit les éléments figurant à l'actif du bilan sous les rubriques :

-

concours au Trésor public

-

monnaies divisionnaires en stock

-

comptes courants postaux

dont  il  faut  retrancher,   s'il   y  a  lieu,  le  solde  créditeur  figurant au compte du Trésor public, comptabilisé au passif ;

. d'autre part, les créances des banques et celles des entreprises et des particuliers, c'est-à-dire :

-

les avoirs dans les centres de chèques postaux

-

les bons du Trésor sur formules, non négociables, détenus par les agents non financiers

-

les dépôts au Trésor

Document info
Document views1693
Page views1693
Page last viewedFri Dec 09 10:19:30 UTC 2016
Pages320
Paragraphs5180
Words94684

Comments