X hits on this document

Word document

Le présent ouvrage a été conçu à l'origine pour servir d'outil de ... - page 156 / 320

1675 views

0 shares

0 downloads

0 comments

156 / 320

114.

entreprise industrielle en difficulté, en vue de sauvegarder au moins trente emplois. Le bénéficiaire doit faire des apports financiers personnels égaux à 50 % au moins du prêt d'honneur et posséder, finalement, la majorité du capital.

Les projets sont soumis pour avis à un comité financier composé de représentants du Crédit National, du CEPME, des SDR et de l'IDI mais la décision d'attribution appartient à un jury de chefs d'entreprise.

Le montant du prêt dépend du nombre d'emplois sauvegardés et de l'apport personnel du candidat. Le taux est composé d'un taux de base et d'un taux complémentaire variant selon les résultats de l'entreprise en redressement.

Crédits de politique industrielle

b) Les crédits de politique industrielle du Ministère de l'Industrie

Le ministère de l'industrie dispose d'une dotation budgétaire destinée au renforcement du potentiel industriel du pays au niveau des petites et moyennes entreprises industrielles à caractère régional ainsi que des collectivités, établissements publics et groupements d'entreprises locaux.

Trois types d'opérations peuvent être soutenus par l'octroi de crédits : les projets d'investissement, les études de diagnostic et les actions collectives à l'échelle du département ou de la région.

C) Le financement des opérations commerciales avec l'étranger

Intervention des pouvoirs publics

Afin de maintenir l'équilibre de la balance des paiements de la nation, l'encouragement des exportations est une préoccupation constante des pouvoirs publics. Dès 1945 ont été mis en place des mécanismes et des institutions qui répondaient à trois soucis majeurs et permanents :

-

parer aux risques spécifiques de l'exportation,

-

dégager des ressources appropriées,

-

maintenir des taux stables et relativement bon marché.

Depuis 1985, on a assisté, parallèlement à l'ouverture des marchés de capitaux, à une déréglementation des crédits export, venant compléter le système réglementé et élargir les possibilités de crédit-export par des offres financières sans soutien public.

...face aux risques particuliers

Le crédit à l'exportation présente des risques particuliers du fait des possibilités de dévaluation des monnaies, de l'éloignement des marchés sur lesquels sont livrés les produits et consécutivement de la moindre connaissance que les fournisseurs ont de leur clientèle étrangère, des délais de règlement qui peuvent être très longs (jusqu'à 10 ans et plus).

Les exportateurs peuvent s'entourer des garanties indispensables contre ces risques en

Document info
Document views1675
Page views1675
Page last viewedThu Dec 08 23:01:44 UTC 2016
Pages320
Paragraphs5180
Words94684

Comments