X hits on this document

Word document

Le présent ouvrage a été conçu à l'origine pour servir d'outil de ... - page 16 / 320

2087 views

0 shares

0 downloads

0 comments

16 / 320

13.

-

d'une part, il faut tenir compte non seulement des disponibilités monétaires mais aussi des disponibilités pouvant être transformées rapidement en moyens de paiement ;

-

d'autre part, il faut tenir compte de la vitesse de circulation de la monnaie, elle-même fonction d'éléments multiples, dont les habitudes de paiement du public. Une diminution de la vitesse de circulation peut compenser une augmentation du volume des moyens de paiement ; toutefois, les variations de cette vitesse de circulation ne sont pas brusques et l'accroissement rapide des moyens de paiement peut contribuer à favoriser la hausse des prix (la croissance excessive de la masse monétaire constitue l'un des facteurs permissifs de la propagation de l'inflation).

Régler la masse monétaire de façon à permettre l'expansion dans la stabilité des prix relève en définitive de l'art de la politique monétaire qui doit adapter ses décisions à une situation sans cesse changeante (notamment en période d'innovations financières).

Car si la valeur interne de la monnaie peut être appréciée par rapport à des indicateurs tels que le niveau général des prix, sa valeur externe -résultant de la comparaison avec les autres devises- est fonction de multiples facteurs, notamment de la solidité de l'économie nationale, du niveau des taux d'intérêt, des différentiels d'inflation, du volume des échanges et des mouvements internationaux de capitaux...

C) La valeur externe de la monnaie

1) Le rôle de l'or

Monnaie étalonLes   pièces   d'or    ont    actuellement    disparu    de    la   circulation

monétaire ; elles ne constituent qu'une marchandise dont les cours varient quotidiennement sur les marchés libres.

L'or n'est donc plus monnaie étalon. Cette expression s'appliquait aux pièces circulant à l'intérieur du territoire, frappées dans le métal précieux choisi par la loi pour définir l'unité monétaire. La valeur marchande de ces pièces était égale à leur valeur nominale et leur pouvoir libératoire était illimité.

puis métal étalonEn revanche l'or est demeuré jusqu'à une époque récente le métal

étalon par rapport auquel étaient définies la plupart des monnaies. En effet, à la suite des accords de Bretton-Woods conclus en 1944, la parité11 des monnaies du monde occidental a été déclarée au Fonds Monétaire International soit en termes d'or soit en termes de dollars, monnaie convertible en or sur le plan externe. Ainsi, lors de la dévaluation du 10 août 1969, la parité du franc français s'est établie à 5,55 F pour un dollar, soit l'équivalent de 160 mg d'or fin.

11. Ou rapport entre La monnaie et l'étalon choisi comme référence.

Document info
Document views2087
Page views2087
Page last viewedTue Jan 24 21:59:28 UTC 2017
Pages320
Paragraphs5180
Words94684

Comments