X hits on this document

Word document

Le présent ouvrage a été conçu à l'origine pour servir d'outil de ... - page 264 / 320

2046 views

0 shares

0 downloads

0 comments

264 / 320

206.

Après un essor sans précédent dans les années qui ont suivi sa création, le second marché se remet mal du krach de 1987 ; le nombre de sociétés cotées plafonne (293 au 31.12.91) et la performance des cours est inférieure à celle de la cote officielle.

Le hors cote4) Le hors cote

Des titres qui ne sont admis ni à la cote officielle, ni à celle du second marché peuvent faire l'objet de négociations au hors cote. Les cours offerts ou demandés ou bien effectivement faits figurent à un relevé quotidien.

Comme pour le second marché, les ordres portant sur des valeurs du hors cote se traitent au comptant.

5) Les marchés dérivés

L'internationalisation des marchés financiers et l'abandon des parités fixes des devises ont considérablement accru la volatilité des cours de change. Par ailleurs, la généralisation des politiques "d'open market" suivies par les banques centrales et l'indexation de plus en plus fréquente des crédits longs sur les taux des marchés monétaires accentuent l'exposition des agents économiques à la volatilité des taux d'intérêt. Outre les risques de change et de taux, les intervenants sur les marchés craignent les risques de variation de cours des valeurs à revenu variable c'est-à-dire les risques de réaliser des moins-values sur des portefeuilles de valeurs mobilières-actions.

Il n'est pas surprenant, dans ces conditions, que soient apparus de nouveaux instruments de gestion des risques encore appelés "marchés dérivés".

Les marches dérivés organisés48 traitent deux sortes de produits :

-

les contrats à terme (paragraphe a),

-

les contrats d'options négociables (paragraphe b).

Les contrats à termea) les contrats à terme

Un contrat à terme se noue entre deux personnes, l'acheteur s'engage ferme à prendre livraison d'un support à l'échéance à un prix déterminé à l'avance, le vendeur s'engage, moyennant l'encaissement de ce même prix, à livrer le support.

Les contrats sont traites sur le M A TIF et peuvent porter sur plusieurs types de supports fonctions du risque à courir.

Le MATIFLe   MATIF,   marché   à   terme   d'instruments   financiers   rebaptisé

marché à terme international de France pour marquer l'élargissement de ses attributions, a été ouvert à Paris en février 1986. Les produits qui se traitent sur le MATIF peuvent être classés en trois catégories :

48. Seuls seront examinés ici les marchés organisés (qui s'opposent aux marchés de gré à gré, c'est-à-dire constitués de relations bilatérales entre des entreprises et des banques ou entre banques avec des supports étudiés sur mesure : swaps, options...).

Document info
Document views2046
Page views2046
Page last viewedMon Jan 23 17:27:50 UTC 2017
Pages320
Paragraphs5180
Words94684

Comments