X hits on this document

Word document

Le présent ouvrage a été conçu à l'origine pour servir d'outil de ... - page 31 / 320

1511 views

0 shares

0 downloads

0 comments

31 / 320

22.

.,. et la libération des échanges

Comme suite à la dévaluation :

-

le franc est devenu convertible en toutes autres devises pour les non-résidents (convertibilité externe) ; le régime des investissements étrangers a été assoupli ;

-

les échanges commerciaux ont été largement libérés ;

-

enfin les droits de douane ont été abaissés, non seulement dans nos rapports avec nos partenaires du Marché commun mais également avec les autres pays.

Sur le marché des changes la convertibilité du franc a entraîné diverses modifications techniques. Les autorités monétaires françaises ont, comme celles des autres pays européens ayant des monnaies convertibles, fixé un cours d'achat et de vente du dollar à un niveau déterminé au-dessus et au-dessous de la parité de cette devise24, en fonction des marges de fluctuations fixées par le FMI.

Le nouveau franc

En même temps que le franc était dévalué, l'ordonnance du 27 décembre 1958 a décidé l'institution d'une nouvelle unité monétaire. Cette nouvelle unité a conservé le nom de franc et fut, à l'origine, officiellement désignée comme étant "le nouveau franc", appellation supprimée à compter du 1er janvier 1963.

La parité du franc au Fonds Monétaire International a également été portée de 1,80 mg à 180 mg d'or fin à la date du 1er janvier 1960.

La création du "nouveau franc" a été une opération essentiellement psychologique dont le but était de redonner à l'unité monétaire française un prestige et une valeur comparables à ceux d'autres devises européennes (franc suisse, deutsche mark) et, sur le plan intérieur, de souligner le caractère durable de l'opération de dévaluation réalisée.

La dévaluation du 10 août 1969

Le 10 août 1969, le franc a été de nouveau dévalué officiellement afin de faciliter le retour à l'équilibre de la balance commerciale française qui accusait un déficit important. La parité or du franc a été ramenée de 180 mg à 160 mg d'or fin, soit F 4,60414 pour 1 $.

L'évolution du contrôle des changes

Le rétablissement, fin 1958, de la convertibilité du franc pour les non-résidents a été complété par la suite par l'assouplissement progressif du contrôle des changes.

Ainsi la suppression de l'Office des Changes est intervenue à partir du 1er janvier

Document info
Document views1511
Page views1511
Page last viewedSat Dec 03 18:00:28 UTC 2016
Pages320
Paragraphs5180
Words94684

Comments