X hits on this document

Word document

Le présent ouvrage a été conçu à l'origine pour servir d'outil de ... - page 5 / 320

1707 views

0 shares

0 downloads

0 comments

5 / 320

4.

peaux...   Puis,   progressivement,   l'or   et   l'argent   s'imposèrent   comme instruments d'échange.

Recherchés à l'origine pour leur beauté et leur brillant, ces métaux ont tiré de leur fonction monétaire une utilité nouvelle. On a petit à petit oublié leur valeur de marchandises pour ne plus voir dans le lingot d'or ou d'argent que la monnaie, c'est-à-dire le moyen d'acquérir ce que l'on désire.

Les qualités de l'or et de l'argent

Les   métaux   précieux   sont,   d'ailleurs,   particulièrement   aptes   à exercer des fonctions monétaires.

-

Leur production est relativement stable et leur rareté les garantit contre une dépréciation résultant d'un accroissement massif des offres. De ce fait ils présentent une grande valeur sous un faible volume, ce qui les rend aisément transportables.

-

Ils sont inaltérables et leur homogénéité permet de les diviser sans difficultés et éventuellement de les réunir en les refondant, à l'inverse de ce qui se passerait pour des pierres précieuses comme le diamant.

-

Ils ont à la fois assez de malléabilité pour recevoir l'empreinte d'un symbole monétaire et assez de dureté pour supporter l'usure résultant, par exemple, du frottement des pièces de monnaie les unes contre les autres.

Les pièces de monnaie

Très rapidement la puissance publique est intervenue et, en imposant son empreinte, a garanti le poids et la teneur en métal des lingots. Ces derniers sont ainsi devenus des pièces. Mais lesdites pièces d'or et d'argent ne circulaient pas à l'état pur ; pour accroître leur résistance à l'usure un autre métal leur était incorporé.

Le titre des monnaies

On appelle titre le pourcentage de métal fin contenu dans une monnaie. Ainsi un Napoléon (20 francs or) pèse 6,45 g et, étant au titre de 900/1000, contient 5,80 g d'or fin.

Le bimétallisme -La loi de Gresham

L'or et l'argent ont souvent été utilisés conjointement comme monnaie, ce qui a entraîné certaines difficultés. En effet leur rapport légal ne correspondait jamais exactement à leur rapport réel, résultant de la confrontation des prix des métaux, qui variaient en fonction des découvertes de nouvelles mines. Lorsqu'une monnaie s'appréciait par rapport à l'autre, elle était thésaurisée par les porteurs et disparaissait de la circulation. Comme l'a exprimé l'économiste anglais Gresham à propos du système bimétalliste : "La mauvaise monnaie chasse la bonne".

Document info
Document views1707
Page views1707
Page last viewedFri Dec 09 17:32:28 UTC 2016
Pages320
Paragraphs5180
Words94684

Comments