X hits on this document

Word document

Le présent ouvrage a été conçu à l'origine pour servir d'outil de ... - page 76 / 320

1686 views

0 shares

0 downloads

0 comments

76 / 320

'W

56

Une opération de crédit a bien engendré un dépôt. Le schéma ci-dessous rend compte de cette création de monnaie.

La banque A escompte un effet de 100 F à Durand. Le volume des crédits qu'elle a accordés augmente d'autant. Le produit de l'escompte (on fera ici abstraction des agios, supposés nuls) est porté au crédit du compte de Durand, selon l'écriture :

! Effets escomptés

100  !

à Client Durand

!  100*

Dans la comptabilité de Durand on trouvera le reflet de cette écriture :

! Banque A

100

à Effets à recevoir

100

Situation de la Banque A

Effets escomptés

100

Compte Durand+ 100

Total des opérations

de crédit+ 100

Total des ressources

ou des dépôts        + 100

Le solde créditeur du compte de Durand s'élève à 100. Il représente la monnaie créée.

Durand règle Dupont pour 60 F et Dupré pour 40 F par chèques. Ces chèques sont remis par Dupont à la Banque B, par Dupré à la banque C pour être passés au crédit de leur compte. Le solde créditeur de celui-ci se trouvera accru d'autant.

2e

La variation de la situation des trois banques se présentera ainsi

Banque A

Effets

escomptés

+

100

Compte

Durand

+

100 60 40

+

100

0

L'émission des chèques par Durand entraîne pour la Banque A un problème de trésorerie : elle perd la monnaie qu'elle a créée au profit des deux autres banques. Elle se trouve démunie de "ressources" et faute de ressources, elle ne pourra pas maintenir son "emploi".

Document info
Document views1686
Page views1686
Page last viewedFri Dec 09 05:05:31 UTC 2016
Pages320
Paragraphs5180
Words94684

Comments