X hits on this document

Word document

Le présent ouvrage a été conçu à l'origine pour servir d'outil de ... - page 77 / 320

1583 views

0 shares

0 downloads

0 comments

77 / 320

57.

Banque B

Dépôts (compte Dupont) + 60

+ 60

Banque C

Dépôts (compte Dupré)  + 40

+ 40

Les banques B et C ont momentanément un excédent de trésorerie : elles ont plus de ressources qu'il ne leur en faut et elles peuvent prêter ces excédents.

Si elles les prêtent à la Banque A pour la durée voulue, cette dernière pourra continuer à "nourrir" l'effet escompté, c'est-à-dire à le maintenir dans ses actifs (parmi ses emplois).

Au niveau du système bancaire, la relation crédits ====> dépôts est

vérifiée.

On aperçoit à travers le problème de trésorerie de la Banque A la nécessité pour une banque de collecter des dépôts pour récupérer le plus possible la monnaie créée en consentant des crédits.

;mpleLa banque A consent un découvert à son client, c'est-à-dire qu'elle

l'autorise   à  rendre  son   compte  débiteur  à  concurrence  d'un   certain montant.

Parce que l'ouverture de crédit ne donne lieu à des écritures comptables qu'au fur et à mesure de son utilisation, tant au débit du compte du client qu'au crédit des comptes des bénéficiaires des chèques ou virements émis, le mécanisme est moins net. Mais il reste fondamentalement le même : les dépôts, soit de la banque ayant consenti le crédit, soit des autres banques, s'accroîtront parallèlement à l'augmentation du découvert."""

A chaque utilisation correspond un nouveau dépôt et les tirages successifs créent des dépôts successifs au niveau du système bancaire.

En   définitive,   s'il   n'y   a   pas   pour  une   banque   déterminée   de

relation directe entre les crédits qu'elle  distribue et les dépôts qu'elle

gère, cette relation se vérifie au niveau du système bancaire. Les dépôts

se créent à partir d'un crédit initial consenti par une banque quelconque

,     et circulent de banque à banque. C'est  le fait de cette circulation des

I    dépôts   qui   a   longtemps   été   trompeur   pour   les   banques,   lesquelles

jj   croyaient ne pouvoir prêter que les ressources qu'elles possédaient déjà.

La réalité est autre : les banques créent la monnaie par les crédits à

Document info
Document views1583
Page views1583
Page last viewedMon Dec 05 20:36:34 UTC 2016
Pages320
Paragraphs5180
Words94684

Comments