X hits on this document

Word document

Le présent ouvrage a été conçu à l'origine pour servir d'outil de ... - page 97 / 320

1748 views

0 shares

0 downloads

0 comments

97 / 320

73.

3) Emprunts   auprès   des   autres   banques   ou   institutions   ayant   des liquidités excédentaires par rapport à leurs besoins

Quand des banques ne peuvent récupérer suffisamment de la monnaie qu'elles ont créée, elles peuvent compléter les ressources fournies par leurs dépôts en empruntant des fonds auprès de leurs confrères qui connaissent un excédent de ressources. C'est le recours au marché interbancaire14.

Il existe toutefois une catégorie de ressources que les banques d'un pays quelconque ne peuvent pas créer : ce sont les devises. Quand une banque a besoin de monnaies non nationales pour octroyer des crédits, elle est donc obligée d'emprunter des devises.

C) La gestion de la trésorerie

Toute entreprise commerciale ou industrielle a des problèmes de trésorerie. Mais une entreprise dispose d'une certaine latitude pour aménager ses échéances, ses sorties de fonds, en fonction de ses rentrées.

Ce n'est pas le cas d'une banque qui n'a pas d'échéances propres, mais qui a celles de sa clientèle ; de surcroît chaque jour est un jour d'échéance et pour un montant qui n'est pas exactement connu. Ses problèmes de trésorerie se posent donc dans des conditions particulières.

1) Les données du problème

Le rôle du trésorierLe trésorier a un rôle essentiel dans une banque car c'est lui qui a

d'une banquela  charge  d'étaler   les   oscillations   entre   les  emplois  et  les  ressources

résultant des mouvements d'entrée et de sortie de fonds.

Il doit donc aménager les emplois de manière à faire face aux décaissements prévisibles, aux sorties de fonds en billets ou aux sorties des dépôts vers les autres banques, en tenant compte bien entendu des entrées de fonds qu'il prévoit.

Cet ajustement entre la durée des emplois -calculée en fonction de leurs échéances et de leur aptitude à être mobilisés- et celle des ressources se complique du fait de la réglementation bancaire. Celle-ci peut imposer aux banques de détenir, dans une proportion fixée, certains types d'actifs, ou encore de respecter les modalités d'acquisition d'actifs tels que les bons du Trésor, ou celles concernant les possibilités de refinancement auprès de la Banque de France.

D'autre part, il faut distinguer selon que les opérations traitées se règlent en monnaie nationale ou en monnaies étrangères.

La trésorerie enLe règlement quotidien des échéances de la clientèle se traduit par

monnaie nationaledes mouvements contrastés de ressources et d'emplois entraînant :

- une diminution des dépôts à concurrence du montant des paiements effectués au profit des créanciers des clients, soit sous forme de billets,

14. En 1991, les fonds empruntés sur le marché interbancaire ont financé environ 40 % des emplois.

Document info
Document views1748
Page views1748
Page last viewedSat Dec 10 15:34:09 UTC 2016
Pages320
Paragraphs5180
Words94684

Comments