X hits on this document

Word document

Internet et Entreprise - page 104 / 426

876 views

0 shares

0 downloads

0 comments

104 / 426

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426

Internet et PMI   JM Yolin    édition  2005      H:\MIRAGE\1104MIRAGE2005A.DOC

la logistique se trouve dorénavant sur le chemin critique: tous les autres processus étant considérablement accélérés le client n'est pas prêt à attendre notablement plus longtemps que lorsqu'il y avait des stocks: si l'Internet devient le système nerveux de l'économie, la logistique devient son système sanguin

le changement de métier des commerciaux : avec des vendeurs-conseillers chargés d'écouter le client et d'apporter une réponse à ses besoins et non des commerciaux-bonimenteurs chargés d'écouler les stocks

la disparition du métier de comptable, puisque la comptabilité devient un sous produit de tout ce processus : ne reste plus que l'audit de ce processus pour s'assurer qu'il traduit fidèlement les opérations et la partie "artistique du métier", qui en "calculant" les provisions, les dépréciations des stocks, la valeur des contrats sur les années futures, les amortissements exceptionnels et les revalorisations d'actifs permettent "d'ajuster les bénéfices" et ces dernières années ont montré à de nombreuses reprises que ce pouvoir d'appréciation pouvait porter rien moins que sur plusieurs dizaines de milliards de dollars

les évolutions que cela peut entrainer en matière d'urbanisme: aujourd'hui les magasins sont immenses, plutot en périphérie à cause des impératifs de stocks et de parking. Demain ils pourraient être plus petits, réduits à des boutiques d'exposition en centre ville (il sera encore longtemps demandé par le client la possibilité d'évaluer la qualité du meuble en le touchant)

mais aussi une certaine vulnérabilité de ces organisations qui doivent prendre en compte en permanence les préoccupations de sécurité

A l'occasion de la fusion des systèmes d'Elf et de Total, Philippe Chalon déclarait aux Echos :"Lorsque le réseau tombe c'est notre trésorerie qui ne fonctionne plus, tout comme nos ERP, sans parler des raffineries qui ne peuvent plus charger les camions de livraison,…

2.1.3 L'impératif du respect des standards, clé de l'ineropérabilité et donc de l'entreprise en réseau

Comme nous l'avons vu, Internet (IP) c'est d'abord et avant tout un standard voir page 31 qui permet l'interconnexion entre toutes les applications qui le respecte, et donc un fonctionnement en réseau impose un strict respect de ceux-ci,

tant pour pouvoir travailler efficacement à l'intérieur de l'entreprise : intranet voir page 211

qu'entre entreprises concourrant à un même projet (fournisseur, partenairen client, sous-traitant..) : extranet voir page 226

"les restructurations d'entreprises sont appelées à se poursuivre et les frictions inévitables dans tout système humain   contraindront les systèmes à changer sans cesse", la réponse, selon John Hagel : "la modularité, la déstructuration des organisations elles-mêmes en plus petites organisations spécialisées, autonomes, reliées aux autres par les "liens lâches" ("loose couples"), en pratique, de simples interfaces standardisées. Loosely Coupled : A Term Worth Understanding : www.johnhagel.com/blog20021009.html Restructuring the Enterprise : www.johnhagel.com/blog20020820.html

"Standards are a mean to create a common european e-Market including SMEs" Piero de Sabata conférence eBSN, Bercy le 28/10/2003 www.telecom.gouv.fr/ebsn_paris2003/accueil.htm)

2.1.3.1 Les implications sur l'organisation de l'entreprise de cette logique de standards

Pour toutes les applications nouvelles il est donc impératif de respecter absolument tous les standards, c'est la condition même de possibilité de décentraliser le développement des applications auprès des responsables opérationnels en étant certain que celles-ci pourront communiquer tant à l'intérieur de la société qu'avec les partenaires actuels … ou futurs

Dans les relations interentreprises, la capacité à s’intégrer au système informatique de l’acheteur devient un critère de choix déterminant (Gartner) Procter&Gamble publie tous ses développements pour qu'’ils deviennent des standards

Pour l’élaboration des Standards, les Market Place (UDDI pour les catalogues, XML, Web-EDI,…) jouent un rôle essentiel. l’XML et le Web-EDI s’imposent car, moins chers et plus souples que l’EDI  ils permettent d ’aller "further down the supply chain" (LEAR). 100% XML (Boeing) voir page 251

…sans oublier l'utilisation des standards dans les produits fabriqués qui sont eux aussi de plus en plus communicants (Bluetooth pour DaimlerChrysler, Audi, Saab, BMW, Peugeot par exemple)

Il est important de s’assurer en particulier qu’un fournisseur de logiciel ou ASP respecte les standards pour ne pas être handicapé par sa disparition (Yankee Group)

Enfin une filiale est mieux valorisée si son système informatique répond aux standards car elle est plus facilement vendable…

2.1.3.2 Le problème de "l'héritage" (les legacy systems): les "services web" (Web services), l'EAI

Une des difficultés tient bien évidemment au fait que les entreprises ont développé depuis plus de 30 ans des programmes informatiques (legacy systems) qui ne sont bien entendu pas conforme à ces standards et qu'il n'est pas envisageable de mettre au rebut dans un délai rapproché (le traitement du bug de l'an 2000 a montré que bien des applications étaient encore en Cobol, écrits dans les années 70 et dont les modes d'emploi étaient souvent inexistants)

C'est un des défis majeurs pour les grandes entreprises, tout à la fois en interne pour faire communiquer leurs applications (notamment avec les innombrables fusions intervenues depuis lors) que pour les relations interentreprises (e-procurement, ingénierie simultanée, extranets, places de marché,…)

Les techniques d'autrefois, l'EDI (Electronic Data Interchange) et la fabrication de "passerelles" entre programmes, l'EAI traditionnelle (Enterprise Integration Application) est hors de prix (il en faut une pour chaque couple de programme ayant besoin d'échanger entre eux), et doit être revue à chaque évolution de l'un d'entre eux.

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426
Document info
Document views876
Page views876
Page last viewedSun Dec 04 13:35:17 UTC 2016
Pages426
Paragraphs7868
Words215899

Comments