X hits on this document

Word document

Internet et Entreprise - page 107 / 426

863 views

0 shares

0 downloads

0 comments

107 / 426

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426

Internet et PMI   JM Yolin    édition  2005      H:\MIRAGE\1104MIRAGE2005A.DOC

Une autre approche pour réduire les besoins en Fonds Propres que permettent les technologies de l'internet c'est la Fabless Company : Il s'agit d'une tendance lourde qui touche les principales entreprises (automobile, aéronautique, transport, equipements électronique)

En effet celles-ci se recentrent sur la partie qui dégage le maximum de valeur ajoutée : la conception et le marketing en déléguant la production à des fournisseurs et sous-traitants. Internet permet cette évolution en accroissant l’efficacité des relations interentreprise (tant pour la conception que pour la fabrication, la logistique, la distribution et le SAV)

Deux avantages

un gain en flexibilité : il est plus facile de stopper des commandes que de fermer une de ses propres usines (dans les faits une entreprise à droit de vie ou de mort sur ses fournisseur, mais n'a quasiment pas de pouvoir sur ses propres employés : il suffit de se souvenir de Renault Vilvoorde)

… qui permet de prendre plus de risques en terme d'innovation : en effet en cas d'échec d'un produit l'impact sur les finances de l'entreprise est beaucoup plus limitée grace à sa capacité d'adaptation rapide

une limitation des besoins en capitaux, ce qui permet de concentrer ceux-ci sur le développement de nouveaux produits

en juin 2003 Serge Tchuruk déclarait aux Echos que le pourcentage de cols bleus chez Alcatel était tombé à 10% des effectifs. Fin 2003 Alcatel comptait 16 sites industriels contre 33 en 2001

Fin 2003 3Com www.zdnet.fr/actualites/business/0,39020715,39122706,00.htm  ferme son usine de Dublin pour externaliser sa production (1000 emplois) et STMicroelectronics prévoit de fermer son Usine de Rennes pour délocaliser ses fabrications en Asie

Medion, 3 G€ de CA, 100M€ de bénéfice en 2003, champion allemand des ordinateurs "discount", développe les concepts de produit, teste leur acceptation par les clients, conçoit design et packaging mais sous-traite la fabrication, la logistique et le SAV. "l'ordre de fabrication n'est donné qu'une fois signé le contrat avec le client" (nouvel économiste nov03)

Contrairement à ce que l'on pourrait craindre cela ne se traduit pas obligatoirement par une incertitude plus grande pour les sous-traitants : en effet cette organisation permet de dissocier les fluctuations du plan de charge dues à la conjoncture et celles dues à la réussite d'un nouveau produit

Aujourd'hui au niveau de la production d'une entreprise, les fluctuations sont dues, de façon cumulée, à la conjoncture générale et à la réussite du nouveau modèle développé.

Dans le cas d'une fabless company les sous-traitants travaillent pour toutes les entreprises d'un même secteur (tous les équipementiers téléphoniques, mais aussi les fabricants de micro-ordinateurs, de consoles de jeu, imprimantes, décodeurs numériques, de routeurs internet et bien d'autres encore)

Ces soustraitants (comme par exemple Solectron (US) www.solectron.com , Flextronic (Singapour) www.flextronic.com Celestica (Canada) www.celestica.com ), SCI-Samina sont maintenant souvent de gigantesques entreprises multinationales en 2000 Solectron comptait 120.000 salariés

2.1.7.3 mais une évolution qui conduit à la stratégie du lombric qui conduit une migration des emplois vers l'est

Un effet pernicieux dont il convient toutefois de prendre conscience, la stratégie du lombric qui entraine le transfert des emplois vers les pays à "bas salaires".

Quand une entreprise décide "d'outsourcer" ses productions elle cède au sous-traitant ses usines avec le personnel concerné (Belfort, Longuenesse, Laval, Pont de buis, Douarnenez, Déville-lès-Rouen,…):

* en haut de cycle, (période d'extension), le sous-traitant fait tourner ses usines européennes mais localise ses nouvelles usines dans les pays à haute technicité et bas salaire (Inde, Chine,…)

* et en bas de cycle (période de contraction)  elle ferme ses usines dans les pays qui pratiquent de hauts salaires sans gand avantage compensatoire de technicité : Solectron a par exemple supprimé 52.000 postes entre 2001 et 2003 et fermé 3 usines sur 4 en France

En 2005 Celestica qui avait acquis le site de Saumur www.celestica.com/hr/Dispatcher?Action=200&languageID=10  en 2001 a ainsi décidé de réduire de l'emploi dans cette usine de 188 postes et de fermer l'unité de Guerande (128 emplois)

En 2005 Solectron engage son 6ème plan social : apres avoir cédé ou fermé 3 de ses 4 sites, le dernier, Canejan (qui a déjà perdu  3000 emplois),voit une nouvelle partie de ses fabrications transférées à Timisoara en Roumanie .

En 2005 l'usine Flextronic de Laval (reprise a Alcatel avec 830 personnes en 2001) après plans sociaux (réduction des effectifs à 500 personnes) voit sa survie même menacée en 2006

Au bout d'un cycle complet "d'extension contraction" on constate que tel le lombric l'entreprise s'est déplacée vers l'est

2.1.8 le "projet" comme structure forte de l’économie au détriment de l’entreprise avec sa hiérarchie

Comme nous l'avons vu l'Internet conduit à des évolutions très fortes dans l'organisation des entreprises tant au niveau individuel que collectif car il permet de réaliser des objectifs poursuivi depuis longtemps mais qui n'étaient pas réalisables jusque là : meilleure écoute du client, travail sans stocks en flux tendu, hiérarchies plates permettant une grande réactivité, flexibilité dans l'organisation et l'outil de production, accélération du renouvellement des produits, entreprise en réseau ou chacun se recentre sur son cœur de métier,….

Ces mutations profondes entrainent un renouvellement accéléré du tissu économique: la durée de vie moyenne d'une entreprise en tant que personnalité morale était déjà tombée aux USA de 13 ans au début des années 1990 à 4 ans en 1999 par suite de fusions, rachats, démantèlement, fermeture (William Daley, Secrétaire américain au

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426
Document info
Document views863
Page views863
Page last viewedSun Dec 04 08:20:44 UTC 2016
Pages426
Paragraphs7868
Words215899

Comments