X hits on this document

Word document

Internet et Entreprise - page 108 / 426

1209 views

0 shares

0 downloads

0 comments

108 / 426

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426

Internet et PMI   JM Yolin    édition  2005      H:\MIRAGE\1104MIRAGE2005A.DOC

commerce)… sans doute a-t-elle encore baissé depuis (celle des Pdg est passé sur cette période de 6 ans à 16 mois),

Tout ceci conduit l'ensemble de l'économie à une organisation bien connue dans le monde du BTP : une organisation en projet. Celle-ci devient la structure forte de l’économie au détriment de l’entreprise avec sa hiérarchie

C'est autour d'un avion ou d'une voiture, d'un char ou d'un navire, comme c'est le cas aujourd'hui pour la construction d'un aéroport dans un pays lointain, que s'organise temporairement des centaines voire des milliers d'entreprises pour la conception, la réalisation et le service après-vente.

Les entreprises en question qui coopèrent sur un projet peuvent être en concurrence sur un autre: un nouveau vocable a d'ailleurs émergé pour décrire cette situation : la "coopétition"

Les règles de sécurité et de confidentialité sont alors définies et organisées autour du projet et non plus de l'entreprise (règles d'identification et de gestion des droits d'accès à travers tout le réseau d'entreprise (single sign on), firewall,…) voir page 226

Culturellement on peut dire que la nouvelle organisation de l'économie se batit sur une culture nomade (on s'allie pour une expédition) que sur une culture sédentaire (on s'organise pour défendre et accroitre son territoire), ceci pénalise clairement les pays latins par rapport aux anglo-saxons

DaimlerChrysler se présente comme «a fully Networked Company across it’s entire value chain» : 100% des dealers sont aujourd'hui connectés, 100% des sous-traitants de premier niveau (tier1) et de second niveau (tier2), 61% des employés disposent d'un accès internet. dans la prochaine étape "fast car" il y aura transparence totale à travers toutes les entreprises concourrant à la conception

Boeing pour sa part affiche comme credo «through design, build and support. Instant access to info by anyone in the global enterprise, anywhere in the world at anytime», notons qu'il a par exemple une équipe de 1000 designers à moscou qui travaillent en totale symbiose avec leurs homologues de Seattle sur les mêmes projets

TowerAutomotive déclare quant à lui: "avec le «single sign on» on ne perçoit plus les frontières entre entreprises" à l'unisson de Caterpillar «open book with more and more suppliers» ou de Lear : «everything done through the screen (auction desk, collaborative engineering), firewalls are no more built around companies but around projects»

«companies no longer compete with other companies but Supply Chain to Supply Chain» (Boeing)

le futur 7E7 (dreamliner) de boeing devrait ainsi être assemblé en à peine 3 jours par 800 à 1200 personnes en direct à comparer aux 12 à 25 jours actuels qui mobilisent 5 à 10.000 personnes (les Echos 16 juin 2003)

2.1.8.1 le programme "e-pme" : l'industrie aéronautique et spatiale dans un premier temps

Pour faire face à ce défi a été lancé en avril 2003 le programme e-pme sous l'impulsion conjointe des donneurs d'ordre aéronautiques (Dassault, Thalès, Snecma, Airbus…), des Régions (Collectivités locales, Drire, CCI, Chambres syndicales, réseau R@cine, …), qui veulent accompagner leurs PME dans cette difficile mutation vitale pour elles, et sur l'initiative de l'AFNET (Association Française des utilisateurs du Net www.afnet.fr animée par Pierre Faure, Directeur e-business de Dassault-aviation) qui a servi de catalyseur et d'animateur national au lancement de cette opération

Cette opération a repris et amplifié l'opération ADER www.afnet.fr/epme/epme2003/5_epme2003_ADER.ppt  lancée en 2000 en Midi Pyrénées, financée par l'Etat et la région, avec la Drire (Stéphane Molinier) comme cheville ouvrière cheville ouvrière et le concours de l'Adepa et de l'UIMM, Ader a concerné 338 entreprises dont 136 ont bénéficié d'un diagnostic et 298 ont obtenu un concours financier (5,8M€). Ces entreprises ont pu échanger leur expérience au sein d'ateliers et cette opération a généré 6 regroupements. Un important référentiel pour l'ingénierie collaborative a en outre été élaboré

L'UIMM de son côté (Dominique de Calan) mobilise son potentiel de formation pour accompagner l'opération notamment avec ses IFTI (Ilots de Formations Technologiques Individualisées et ses moyens en terme de e-learning

"Sup@irworld, www.afnet.fr/epme/epme2003/4_supairworld_20030904.zip le système  électronique d'Airbus couvrant l'ensemble du processus d'achat et d'approvisionnement, en temps réel sera bientôt le canal unique pour travailler avec nos fournisseurs, et ceci concernera tant les 800 à 1000 fournisseurs de produits "avionables" (75% des achats, plate-forme "sourcing") que les 9000 fournisseurs de matériels ou services "non avionables" (25%, plate-forme "buyside").

Pour la plate-forme "sourcing" Il s'agit de mettre en place un environnement collaboratif permettant d'optimiser les méthodes de travail : en particulier l'affichage des prévisions à 18 mois doit permettre de mieux lisser les plans de charge et l'outil doit permettre de prendre en compte le plus en amont possible toutes les difficultés qui peuvent apparaître dans l'exécution d'une commande, expédition, tracking durant le transport, réception (les enchères inversées existent mais ce n'est pas le processus majeur) : objectifs : efficacité, flexibilité, rapidité, réduction des couts administratifs et des risques d'erreur (gestion par exception, seules les anomalies sont traitées manuellement), traçabilité, réduction des stocks, réduction des couts globaux, standardisation des processus (ce seront les même à Toulouse et Hambourg), 100% des appels d'offre se feront sur la plateforme "sourcing" (produits avionables) : l'investissement est nul pour les fournisseurs, Airbus met à leur disposition gratuitement les logiciels nécessaires et assure leur formation en 4 langues

Fin 2003 60 fournisseurs travaillaient selon ce process, objectif 2006 : 800

Pour les produits "non avionables" la plate-forme "buy side" regroupera les catalogues au niveau du groupe EADS pour accroître la puissance d'achat et assurer une rationalisation au niveau "groupe": centralisation des achats, décentralisation des appro avec des délais drastiquement réduits (jusqu'à moins de 24h entre commande et livraison), "acheter mieux, moins cher en maîtrisant le budget du programme". La plate-forme est

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426
Document info
Document views1209
Page views1209
Page last viewedMon Jan 16 11:07:01 UTC 2017
Pages426
Paragraphs7868
Words215899

Comments