X hits on this document

Word document

Internet et Entreprise - page 123 / 426

1189 views

0 shares

0 downloads

0 comments

123 / 426

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426

Internet et PMI   JM Yolin    édition  2005      H:\MIRAGE\1104MIRAGE2005A.DOC

Enfin Internet offre la possibilté d'innover dans les produits eux-même : ClickOption www.clickoption.com lancé en 2001 par la Société générale met à la disposition des particuliers, en écrasant les couts et les marges de gestion, des produits jusqu'alors trop complexes et réservés aux professionnels de la finance qui permettent de parier sur un événement boursier

Cette évolution sera sans doute plus difficile à conduire dans les grandes structures où les hiérarchies intermédiaires pourront être tentées de bloquer sous tous les prétextes (sécurité, fiabilité, confidentialité...) des processus susceptibles de remettre en cause les modalités d'exercice des pouvoirs et l'utilité même de certaines fonctions.

"il aura manqué à l'industrie banquaire française, trop longtemps sous la coupe des pouvoirs publics, la vision et l'audace d'un Claude Bébear" Pierre Albouy Rotschild, New York, les Echos 3.10.2000

à noter pour la petite histoire que pendant la crise argentine, comme les banques se voyaient interdire toute sortie d'argent liquide, seules les transactions électroniques de compte à compte fonctionnaient

3.2.1.5 Les producteurs de services de loisir : hôtel, tour operator, opérateurs de billetterie

Au niveau mondial c'est un des premiers secteurs de developpement du e-commerce avec les leaders Américains Travelocity http://www.travelocity.com  et Expedia http://www.Expedia.com

En Allemagne le premier voyagiste européen (Preussag) mise à fond sur Internet et prévoit d'y réaliser 20% de son activité,

En Angleterre Martha Lane Fox fonde à 26 ans avec Brent Hoberman (29ans) Lastminute.com spécialisée sur le voyage soldé à la dernière minute pour lequel Internet est particulièrement bien adapté (introduit au "bon moment" en bourse en mars 2000 à plus d'un milliard de £): il a racheté tour à tour Degriftour en 2000, puis en 2002 Travelselect, The destination group et Travelprice

Dans ce domaine en France le minitel a permis de bien roder le modèle et les entreprises dynamiques de la profession réalisent la transposition sans grande difficulté avec chaque jour de nouvelles initiatives (visites virtuelles, accès par téléphone mobile, couplage Web avec un centre d'appel, sites éditoriaux de plus en plus riche permettant de préparer les voyages, techniques de fidélisation, mails personnalisés aux clients abonnés, partenariats avec les moteurs de recherche,…)

Pour les réservations de chambres Internet permet de diviser jusque par par trois les couts et d'assurer un meilleur remplissage grâce à un véritable "yield management" et aux nouvelles possibilités de ventes de dernière minute

"En une année Internet est passé du statut de gadget branché à celui d'enjeu stratégique pour l'industrie du tourisme" Les Echos 14 juin 2000

Club Med Online http://www.clubmed.com, Accor www.accor.com (3 portails, 7 sites en 3 langues, Nouvelles Frontières http://www.nouvelles-frontieres.com et http://encheres.nouvelles-frontieres.fr), et queques autres y font leurs premiers pas avec plus ou moins de bonheur

Relais&Châteaux www.integra.fr/relaischateaux pour l'hôtellerie

De nombreuses start-up se sont lancées sur ce créneau avec plus ou moins de succès (certaines ont depuis disparu):

Voir les 60 principales : www.etourismenewsletter.com/eindices.htm

Le bouleversement a été brutal : en 2000 une enquête du quotidien du tourisme revèlait que 91% des agents de voyage ignoraient encore les possibilité d'Internet et que 80% des agences n'étaient même pas reliées au Web! : en 2003, aux US, plus d'un quart des voyages étaient achetés directement en ligne et le tiers en 2005                      . www.journaldunet.com/cc/10_tourisme/tourisme_marche.shtml

Les hotels étoilés qui accueillent une proportion importante de clients étrangers (notamment anglosaxons) ont du en général jouer les précurseurs : Internet leur a permis des économies substantielles (remplacement de l'envoi de brochures par des e-mailing, notamment à l'attention des visiteurs de leurs sites, mais surtout d'améliorer le coefficient de remplissage des chambres, d'adapter plus finement leur tarification, de vendre plus de prestations annexes (upselling) et finalement d'accroitre leur chiffre d'affaire et leur rentabilité

Regetel Hôtel Management gère 7 hôtels à Paris. Sa clientèle à 95% étrangère l'a amené à développer dès 1998 un site qui génère aujourd'hui 10% du chiffre d'affaire

Internet également permis de mettre en place le "Yield management" : "L'offre est devenue disponible en permanence, les variations des tarifs selon la saison ou certains événements, comme le Mondial de l'Automobile, peuvent être répercutés instantanément, et lorsqu'un hôtel affiche complet, il propose aux clients d'autres chambres dans le réseau".

Par ailleurs la diffusion des brochures a été largement remplacée par du emailing notamment en utilisant la base de 4000 contacts acquis via le site, ce qui a permis de réduire de moitié du nombre de brochures papier

Ceci s'est traduit par un quasiment doublement du chiffre d'affaires par hôtel, de 4.000 euros à environ 7.500 euros. www.journaldunet.com/0210/021002regetel.shtml

La chaîne familiale hôtellière Grandes Etapes Française (dix château-hôtels), 500 salariés, a lancé son premier site www.Grandesetapes.fr dès 1999 suivi d'un intranet et de nombreux autres sites : Seminaire-prestige.com et Etapes-cadeaux.fr pour une clientèle professionnelle, Events-in-castle pour une cible anglophone ainsi que des sites propres à chacun des chateaux. Des visites virtuelles sont également au programme

Trois années d'activité plus tard, c'est près de 400 nouveaux contacts et 50.000 visiteurs uniques mensuels par mois

Des avantages substantiels sur les méthodes de marketing et de vente traditionnelle: "pas de problème du décalage horaire d'une réservation téléphonique". " ils peuvent plus facilement passer leurs ordres de réservation

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426
Document info
Document views1189
Page views1189
Page last viewedSun Dec 11 10:11:46 UTC 2016
Pages426
Paragraphs7868
Words215899

Comments