X hits on this document

Word document

Internet et Entreprise - page 179 / 426

1362 views

0 shares

0 downloads

0 comments

179 / 426

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426

Internet et PMI   JM Yolin    édition  2005      H:\MIRAGE\1104MIRAGE2005A.DOC

permettant des ventes "à la commission". Il en va de même pour Moais avec liveexchange 2.1

Il se développe même des logiciels pour les "garages sales", vente "vide grenier" pour particuliers.

A l'autre extrémité Christie's  www.christies.com et Sotheby's www.sothebys.com (et en association avec Amazon www.sothebys.amazon.com ), il vaut mieux tard que jamais, ont annoncé début 99 leur intention de développer un site d'enchères en ligne. L'intérêt marqué par les groupes Arnault et Pinault sur chacune de ces vénérables maisons n'est d'ailleurs peut-être pas étranger à cette évolution. eBay qui a racheté la prestigieuse maison Butterfield&Butterfield vise également ce créneau

Des ASP (Application Services Provider) se sont également positionnés sur ce créneau: hébergeant les logiciels spécialisés, ils vous offrent de prendre en charge sur leurs propres machines toute la gestion de votre mise aux enchères (Bidland com www.bidland.com par exemple)

4.1.5.3.2 La vente "au cadran"

le principe est celui de la traditionnelle vente au cadran: les prix décroissent toutes les heures et le premier qui "clique" remporte la vente

Exemple Affaire-conclue.com www.affaire-conclue.com

4.1.5.3.3 Quand c'est le client qui est ammené à proposer un prix

Dans ce cas c'est le client qui affiche ce qu'il veut acheter et le prix qu'il est prêt à payer : il l'obtient en fonction des propositions que le marchand arrive à obtenir de ses fournisseurs

Price line créée en 1998 sur cette idée  www.priceline.com a vendu de cette façon 130.000 billets d'avion l'année de sa création. Après de grave difficultés elle a bénéficié en juin 2001 d'une injection de 109M$ de Li Ka-Shing

"combien êtes vous prêt à payer?" permet de vendre plus cher: dans le commerce comme au bridge celui qui ne montre pas sa carte le premier dispose d'un solide avantage

"Cette technique de vente a pour originalité de créer une opacité des prix au profit du vendeur : il vend au prix auquel chacun des acheteurs est prêt à payer, et deux personnes différentes sont prêtes à payer des prix différents pour un même produit, ce qui lui permet de ne pas avoir à s'aligner sur le prix le plus bas comme pour les enchères normales" Pierre Alzon, patron de Dégriftour (son entreprise travaille également sur ce concept)

4.1.5.3.4 Les enchères hollandaises

C'est la formule retenue par exemple par Bill Hambrecht www.wrhambrecht.com créateur de la Banque d'investissement en ligne W.R. Hambrecht&Co pour les introductions en bourse (OpenIpo): chaque investisseur propose un prix d'achat,qui doit rester confidentiel, ce qui permet de déterminer le prix qui permet de vendre toutes les actions (tous les investisseurs payent le même prix)

4.1.5.3.5 La brocante : le cas eBay, un incubateur géant de PME

Il s'agit là d'offrir à des tiers (particuliers ou entreprises) la possibilité d'acheter des biens neufs ou d'occasion à des prix très attractifs et inversement à ces mêmes acteurs de mettre en vente des objets

La "place de marché" se rémunère à la commission :

Comme dans la plupart des domaines après une phase de foisonnement une entreprise hégémonique, eBay, a émergé (comme souvent une des premières à avoir inventé le concept) et a pu racheter les leaders des principaux marchés : alando en Allemagne en 1999, iBazar en France (2001) , EachNet en Chine (2003), Baazee en Inde (2004), Internet Auction en Corée (2004), Mobile.de en Allemagne (2004), Marktplaats en hollande (2004), Shopping.com aux US (2004)

Le seul à pouvoir lui disputer sa prééminence semble être Google avec Google Base qui est en mesure d'exploiter les flux gigantesques d'internautes utilisant ce moteur voir page 38

Aujourd'hui eBay est devenu un acteur majeur sur la scène mondiale, non seulement par les opportunités qu'il offre aux échanges marchands de particuliers à particuliers mais par la possibilité qu'il offre à de nouvelles entreprises d'émerger avec un nouveau modèle commercial : autour d'eBay s'est créé une véritable constellation planétaire de PME exploitant dans tous les secteurs la technologie mise à leur disposition (les professionnels représentent 95% des ventes en valeur)..

En 2005 c'est 724.000 PME américaines (Les Echos 20/9/05), et déjà 15.000 allemandes, qui tirent l'essentiel de leurs revenu du commerce via eBay: il n'y a aucun frais pour y démarrer son commerce et EBay est devenu un incubateur géant : il se vend de tout depuis un jet privé (3,7M€) jusqu'à un chewing-gum de Britney Spears (14.000$), mais surtout des voitures, des vêtements, de l'électronique ….

Certains emploient jusqu'à 50 personnes pour un CA de 5M$ sur le site. Le chiffre d'affaire réalisé par la nébuleuse d'entreprises et de particuliers autour d'eBay atteint le montant gigantesque de 42 milliards de $ en 2005

Le système de la vente aux enchères accessible au monde entier se rapproche du "marché parfait" résultant de la confrontation entre l'offre et la demande et il permet de tirer un meilleur prix des pièces rares et d'en vendre un nombre bien plus conséquent. Aussi ils sont nombreux à  à fermer leur boutique pour s'installer sur eBay

Le Financial Times raconte qu'un antiquaire réalisant le même chiffre d'affaire sur eBay que dans sa boutique pour des frais 12 fois inférieurs a fermé son magasin physique.

Mais il est également possible à une PME … ou à un grand groupe, d'utiliser eBay pour rajouter un canal de vente

A Moulins en Auvergne Yannick Gouat propriétaire du magasin Cinégame a embauché 2 salariés pour écouler ainsi des jeux ou des CD auprès des expatriés (les Echos 20/9/05)

Patrice Boucobza, grossiste en informatique réalise 5% de ses 10M€ de CA sur eBay pour écouler ses stocks

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426
Document info
Document views1362
Page views1362
Page last viewedThu Jan 19 15:46:59 UTC 2017
Pages426
Paragraphs7868
Words215899

Comments