X hits on this document

Word document

Internet et Entreprise - page 206 / 426

1012 views

0 shares

0 downloads

0 comments

206 / 426

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426

Internet et PMI   JM Yolin    édition  2005      H:\MIRAGE\1104MIRAGE2005A.DOC

Mais la création de nouvelles pièces, leur analyse fonctionnelle, l'analyse cinématique des assemblagescomplexes, nécessite aussi de faire appel à des logiciels puissants (CAO : conception assistée par ordinateur) et de faire travailler ensemble les spécialistes compétents appartenant parfois à d'autres entreprises (un avion par exemple est aujourd'hui composé de plusieurs millions de pièces)

Durée de vie plus courte, nécessité de concevoir des produits plus rapidement et pour moins cher font que l'Intranet devient l'outil autour duquel s'organise la coopération des services concourrant à la conception des nouveaux produits

L'Intranet l'outil de la conduite de développements menés par des équipes éclatées car il permet de gommer les distance en leur faisant partager les données et en offrant des outils de travail collaboratifs

Ceci est particulièrement important pour les entreprises géographiquement dispersées, dont les compétences sont réparties ou qui ont besoin de sortir en même temps des variantes de leurs produits adaptées aux différents marchés (langue, symbolique, couleurs, design, …)

"un gros projet mobilisant 200 personnes dont 3/4 en Europe et un quart aux USA a pu être bouclé en 7 mois au lieu d'un an grâce à l'intranet qui nous a en particulier affranchi du décalage horaire" Didier Lambert, Essilor

Ubisoft dans le domaine des jeux par exemple qui fait travailler simultanément des équipes dans 9 pays

RadialSoft www.radialsoft.com entreprise de 4 personnes, architecte de logiciels de CFAO.fait appel pour la réalisation des différents modules à des sous-traitants (qu'elle recrute sur son site).

Ceux-ci sont éparpillés dans le monde (et notamment en Inde qui dispose d'excellentes entreprises dans ce domaine).

Le code au fur et à mesure de son élaboration est mis sur le serveur dédié au projet et il est disponible, notamment pour les test de toutes les équipes participant au projet et pour le client qui peut suivre son avancement et réagir immédiatement en cas de problème. tous les échanges de mail sont archivés et constituent la "mémoire" du projet

4.3.2.5.4 L'intranet permet le passage direct de la conception à la fabrication et la conduite de la production

Réduire les délais de production: c’est la contrepartie incontournable de la viabilité du «build to order»

Dans l'industrie mécanique par exemple de plus en plus fréquemment les constructeurs de machines outils à commande numériques équipent celles-ci d'interfaces IP et optent pour le Browser comme interface Homme-Machine

Les pièces étant conçues par des systèmes de CAO, les fichiers informatiques qui sortent du bureau d'étude peuvent être directement transférés via l'Intranet dans l'armoire de commande de la machine pour lancer la production, et un dialogue peut s'établir pour les mises au point entre opérateur de fabrication et technicien d'étude (CFAO : conception et fabrication assistée par ordinateur)

Par ailleurs, pour la conduite de la production, ces machines étant connectées à l'intranet de l'entreprise, il devient possible de dissocier l'endroit où est localisée la machine elle-même de ceux où se situent les compétences (maintenance, dépannage), la gestion des commandes et des stocks ou les centres de décision (exécution et contrôle des travaux)

Les logiciels peuvent ainsi être mis à jour à distance, l'opérateur peut se former par tutoring avec un formateur distant.

Il peut également accéder à des logiciels d'aide au diagnostic comme Steeplechase www.steeplechase.com, ControlPro www.labtech.com ou Rockwell Software www.software.rockwell.com

De plus en plus également les machines se connectent aux extranet (en particulier pour une liaison avec le constructeur et la maintenance)

Mais aussi directement à l'Internet : l'opérateur peut ainsi directement accéder à toutes les information depuis les sites des fabricants ou des sites fournissant conseils ou expertise comme Techspex www.techspex.com fédérateur de la communauté des professions liées à la machine-outil

Il peut aussi faire appel à l'intelligence collective de ses collègues branchés à travers les newsgroup ou des forums comme ceux de Machinist.com www.machinist.com : on considère en effet (Managing Automation juin 98) qu'en cas de panne 80% du temps est utilisé pour localiser celle-ci contre 20% pour la réparer: la performance dans le diagnostic est donc un facteur important pour la compétitivité

Cet usage des newsgroup n'est d'ailleurs pas sans poser de problèmes quant à l'équilibre à trouver entre la performance des opérateurs et la capacité à préserver les secrets de fabrication voir page 288

Virtual Tech de Toyoda, http://toyodausa.com/hitech.html grâce à une caméra vidéo portée sur le casque de l'opérateur permet de faire effectuer une réparation depuis l'autre bout du monde par un opérateur non qualifié

C'est aussi le cas de Hurco www.hurco.com de Mazac www.masakusa.com Bosch www.boschat.com Farley www.farleyoz.com.au , Fanuc www.gefanuc.com, Huron www.huron.graft.fr Makino www.makino.com, Mitsubishi www.mitsubishi-edm.com, Okuma www.okuma.america.com, Star Cutter www.starcutter.com, Tree Machine www.treemachine.com Wisconsin Machine Tool www.machine-tools.com, Zagar www.zagar.com et surtout de DMG www.gildemeister.com  avec son logiciel de maintenance à distance NetServices.

Un certain nombre de ces services étaient délivrés à travers des lignes louées pour des questions de vitesse et de fiabilité mais de plus en plus elles utilisent directement le réseau de l'Internet

L'ingénieur de permanence peut avoir depuis son PC chez lui ou en voyage toutes les informations dont dispose l'opérateur et communiquer avec celui-ci (voir également le § télémaintenance page 216

Voir sur ce plan la remarquable étudedéjà un peu ancienne mais toujours d’actualité, effectuée par l'Atelier BNP-Paribas en 1999 www.atelier.fr

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426
Document info
Document views1012
Page views1012
Page last viewedThu Dec 08 01:00:42 UTC 2016
Pages426
Paragraphs7868
Words215899

Comments