X hits on this document

Word document

Internet et Entreprise - page 209 / 426

1050 views

0 shares

0 downloads

0 comments

209 / 426

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426

Internet et PMI   JM Yolin    édition  2005      H:\MIRAGE\1104MIRAGE2005A.DOC

"une telle organisation ne peut fonctionner que sur la confiance totale dans tous les membres de l'entreprise" (Michel Hervé), ce qui est culturellement opposé aux organisations fortement hiérarchisées qui bien souvent reposent davantage sur le contrôle et la défiance.

4.3.2.5.10 Il est un outil précieux dans le domaine de la qualité: organisation, gestion et traçabilité

Tant pour établir l'organisation qualité qui nécessite un important travail collectif, (celui-ci peut maintenant être intégralement dématérialisé suite à la nouvelle organisation "1" papier (le certificat lui-même) mise en œuvre par l'AFAQ www.afaq.org (en attendant la dématérialisation du certificat lui-même)

Que pour la gestion proprement dite de la qualité (accès permanent aux documents à jour, gestion workflow de la procédure qualité à travers le processus de production).

Les notaires, dont le cœur de métier est la codification des actes, ont placé, au-delà de la mise en commun d'informations juridiques et de bases de données, la qualité au cœur de l'Intranet qu'ils ont bâti dans le cadre de leur chambre syndicale parisienne (démonstration accessible par www.intranet99.org)

Ou pour la traçabilité des produits

L'industrie automobile confrontée récemment à des rappels pouvant concerner des millions de véhicules et l'industrie agroalimentaire, avec les multiples problèmes rencontrés récemment (dioxine, ESB, fièvre aphteuse, benzène, éclats de verre,…) sont bien placées pour connaître l'aspect stratégique de la traçabilité des produits"de la fourche à la fourchette"

Alpha CIM www.alpha-cim.com entreprise de 120 personnes à Evry (Essonne) œuvrant dans l'informatique industrielle (environnement, pharmacie, chimie, gestion d'éclairage, …) a créé un serveur Intranet pour assurer la diffusion et la consultation des documents Iso 9001. L'entreprise étudie avec l'AFAQ la possibilité de supprimer le référentiel papier.

"Nous avions des centaines de copies de nos procédures qualité à gérer : aujourd'hui non seulement tout le monde a un accès facile mais surtout je suis certain que tous ont la même version, c'est un point critique car l'entreprise est certifié ISO" Philippe Cuif responsable des services réseaux d'ECIA

Michel Hervé indique que sans l'Intranet son entreprise éclatée en 500 lieux de travail n'aurait jamais pu atteindre le niveau exigé par la norme ISO 9002

4.3.2.5.11 L'Intranet devient le siège de l'intelligence économique et de la veille technologique

Le rapport d'Henri Martre en 1994 avait déjà souligné l'importance de l'intelligence économique pour la compétitivité des entreprises dans une compétition mondiale accrue.

En 2001 un rapport de l'IHEDN (Institut des Hautes Etudes de Défense Nationales, montrait que la moitié des 1.200 entreprises sondées (plus de 200 salariés)assuraient pratiquer l'intelligence économiquemais moins d'un tier y consacraient des moyens identifiés

En 2003 le Premier Ministre soulignait que le concept d'intelligence économique "n'occupe pas en Franceune place digne des enjeux qu'il doit prendre en compte" deux nouveaux rapports ont mis  l'accent sur cet enjeu : celui du Cigref www.cigref.fr (Club Informatique des Grandes Entreprises Françaises) et celui de Bernard Carayon www.bcarayon-ie.com (certains regrettant que ce site ne bati sur une technologie Microsoft et ne soit accessible que par son navigateur ce qui est contraire aux bonnes pratiques sur ce sujet)

4.3.2.5.11.1 Il est l'outil qui permet d'alimenter le système en informations

Au moins 5 types de sources permettent d'alimenter les bases de données avec des informations utiles à l'entreprise (voir également page 206):

Des outils parcourant le web pour y "récolter" les informations ouvertes (Arisem www.arisem.com) : surveillance des initiatives des concurrents, partenaires ou clients, nouveaux produits, évènements susceptibles d'avoir une incidence sur l'entreprise, …

L'entreprise alpha-c voir page 246surveille à l'aide de robots ses principaux clients fournisseurs ou concurrents, ses marchés, les technologies qu'elle emploie, à travers l'analyse permanente automatique de 400 sites web (avec Enterprise Minder) et la presse. L'information est automatiquement mise à disposition des salariés susceptibles d'être concernés.

La souscription à des services permettant d'accéder à des informations payantes accessibles seulement sur abonnement (Qwam www.qwam.com qui fédère 25 000 sources de ce type) : bases de données techniques ou économiques, fils d'information, accès aux archives de journaux,…

Les documents produits par chacun des services et susceptibles d'être utiles pour les autres: études de marché, , analyses d'incidents, notes de synthèse, documents techniques, …

Les sources d'informations pertinentes repérées par les membres de l'entreprise ("bibliographie" au sens large du terme)

Les informations recueillies par chacun des membres de l'entreprise (au contact des clients, via les réclamations, pendant les visites de salon, lors de voyages à l'étranger,…). C'est en particulier la fameuse technique du "rapport d'étonnement" pratiqué par les entreprises japonaise

4.3.2.5.11.2 Il est l'outil qui permet de les stocker de façon à les rendre exploitables

Avoir des masses d'informations ne sert à rien si elles ne peuvent être exploitables aisément par ceux qui ont à prendre des décisions. Pour cela il faut disposer de différents outils

Pour structurer les données en fonction des logiques d'organisation de l'entreprise (Arisem)

Pour pouvoir retrouver les informations utiles (moteurs de recherche sémantique multilingues,…)

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426
Document info
Document views1050
Page views1050
Page last viewedThu Dec 08 19:10:22 UTC 2016
Pages426
Paragraphs7868
Words215899

Comments