X hits on this document

Word document

Internet et Entreprise - page 372 / 426

1102 views

0 shares

0 downloads

0 comments

372 / 426

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426

Internet et PMI   JM Yolin    édition  2005      H:\MIRAGE\1104MIRAGE2005A.DOC

(téléprocédures)? Ou au contraire augmentation de l'emploi par réduction du travail accompli par le client (livraison à domicile?)

Les nouvelles pathologie du travail? Moins de fatigue physique mais plus de stress? Adaptation à l'accélération du temps et à l'instabilité des organisations?. Il y a là un nouveau champ pour la recherche en ergonomie

Quelles règles de vie communautaire émergent (la Netiquette, les réseaux des participants aux news group…)

Quels nouveaux modes de délinquance : les virus, le Spam, les pirates, les Hoax, les réseaux de Hackers, les cybersquatters, le détournement de correspondance, les cyber-casseurs, les e-escrocs (ventes pyramidales, blanchiement,…), le viol de la vie privée (cookies, web-bugs, centralisation de fichiers,…), l'abus de position dominante, la désinformation et la diffamation, le cyber-terrorisme, le vol de la propriété intellectuelle (marques, copyright, droit d'auteur, brevet, nom de domaine, parasitisme commercial,…), les cyber-traficants, la pratique illicite de la médecine, les infractions à la législation sur les jeux l'alcool ou les "bonnes" mœurs, la fraude fiscale, le détournement de moyens de calcul, …

Quelle est l’acceptabilité‚ des nouveaux services offerts sur internet en fonction de critères tels qu'urbain / rural, moins de 20 ans / plus de 60 ans, homme / femme? Quels risques de nouvelles fractures sociales?

Quels nouveaux codes sociaux vont émerger (études anthropologiques)

Quel impact sur la gestion du temps individuel et du temps consacré au travail ou à d’autres formes de loisir (l'effet drogue des accros du web : seront-ils les gros consommateurs via le commerce ou au contraire resteront-ils des lécheurs de vitrines virtuelles)

8.2.5.4.3.10 dans le domaine artistique

émergence de nouvelles formes artistiques à partir des concepts d'hyperliens et de multimédia : voir par exemple les travaux de Fred Forest "désormais avec des outils comme des capteurs, des lunettes ou des gants tactilesun spectateur peut se plonger dans une oeuvrequi aura sur lui un impactphysique et inédit (Didier Fusillier cité par les Echos 6/10/04)

explosion de la production, nécessité d'inventer de nouveau repères pour le consommateur

relation directe entre l'artiste et le consommateur final, évolution du rôle des intermédiaires (éditeurs, producteur,…)

mise à disposition des œuvres d'art auprès d'un large public (musées virtuels) voire numérisation de la plupart des formes d'art (biblithèque numérique qui ne devrait pas se limiter à l'écrit)

"aujourd'hui la plupart des artistes ont recours à l'ordinateur à un stade ou a un autre de leur création" Claire leroux

evidemment, là comme ailleurs les "business models" restent à inventer : conservation? Obsolescence technologique?, œuvres fugaces?, droit d'auteur et notion de "l'original",

8.2.5.4.3.11 Dans le domaine militaire: la soft-war
8.2.5.4.3.11.1 Internet système nerveux des armées: les nations virtuelles en guerre contre les Etats territoriaux

Toute armée pour être efficace a besoin d'un système d'information et d'un système de commandement performants : il est bien clair qu'Internet bouleverse la donne et que la simplicité, le faible cout et la redoutable efficacité de ces technologies, de même que, nous l'avons vu, elle permet aux PME d'affronter les grands groupes, de même dans le domaine militaire elle modifie radicalement le rapport du faible au fort

Les armées occidentales ont bien évidemment largement investi dans ce domaine mais leurs ennemis n'ont pas été de reste et Al Qaida est passé maitre dans les usages de l'Internet, à tel point que le Monde titrait en "Une" le 6 aout 2005 "la guerre contre Al Quaida l'intensifie sur Internet" "depuis qu'ils ont été chassés d'Afganistan, les mouvements islamistes se sont réfugiés sur Internet" les djihadistes utilisent environ 4000 sites pour leur propagande mais aussi pour recruter, levers des fonds, mener leurs activités de renseignement, coordonner leurs actions et manipuler l'opinion et mener la guerre psychologique (C'est sur Internet qu'Abou Moussad Al Zarkaoui a annoncé son allégeance à Al Qaida)

Ces sites, jusqu'à 50 nouveaux par jouront également une activité importante de e-learning : fabrication de bombes, des gaz toxiques, d'engins radioactifs?, plans de sabotage d'installations, piégeage des voitures, prises d'otages, conduite des négociations, réalisation et mise en scène des exécutions,

Certains sont en sommeil pendant plusieurs mois avant d'être réactivés, d'autres changent de serveurs plusieurs fois par jour. Toutes les technologies mises au point par les spammeurs sont utilisées pour les dissimuler : des videos du Djihad étaient diffusées à leur insue par l'Université G Washington et le Ministère des Transports de l'Arkansas

La "zone de solidarité" créée grace à internet autour d'un réseau partageant fortement les mêmes valeurs devient une nouvelle forme de Nation, dissociée d'un territoire géographiqu,e et qui peut à ce titre conduire une guerre contre des Etats traditionnels

avec ce que Hani Al-Sibai appelle le pays de la "générationtranscontinentale" : Jusqu'alors les conflits opposaient des Etats basés sur des territoires.aujourd'hui, et l'attaque du 11 septembre l'a rendu plus évident encore, on assiste à un affrontement entre les Etats d'un côté et les réseaux de l'autre (intégristes, mafias). Dans ce cadre le leader démocrate au Sénat américain, Tom Daschle qualifiait le projet de bouclier antimissile de "la réponse la plus couteuse à la menace la plus improbable". Cet attentat dramatique a clairement montré que ce n'était ni le nombre, ni la technologie qui en fut l'élément clé mais la maitrise de l'information

L'organisation dispose du réseau JOL (Jihad On Line) dispose de systèmes de communication sophistiquées sur internet avec en particulier l'utilisation de  la Stéganographie (méthode de cryptage utilisant les pixels des images pour dissimuler les images) les Echos sept 2001 voir page 87

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426
Document info
Document views1102
Page views1102
Page last viewedFri Dec 09 14:11:14 UTC 2016
Pages426
Paragraphs7868
Words215899

Comments