X hits on this document

Word document

Internet et Entreprise - page 374 / 426

1078 views

0 shares

0 downloads

0 comments

374 / 426

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426

Internet et PMI   JM Yolin    édition  2005      H:\MIRAGE\1104MIRAGE2005A.DOC

www.netcost-security.fr

Sur les ordinateurs saisis en Afganistan chez les Talibans la CIA a retrouvé des informations sur les programmes utilisés pour faire fonctionnerles réseaux de communication et de distribution d'électricité et d'eau aux Etats Unis ainsi que des informations sur les grands barrages

Les chercheurs finlandais de Oulu University ont mis en évidence la fragilité actuelle des réseaux électriques qui pouvaient complètement s'effondrer en cas d'attaque www.tekes.fi/eng/news/uutis_tiedot.asp?id=2006&paluu=default.asp

Hogsbreath, Hacker interviewé par Le Monde(26 octobre 2000) déclarait: "bientôt, même votre toaster sera connecté à Internet, imaginez ce qui pourra vous arriver"!!

Un groupe d'experts du Pentagone, le Csis, estime qu'une trentaine de hackers répartis sur la planète et doté d'un budget de 10 millions de dollars pourraient causer de très sérieux dégâts à la première puissance du monde (Netsurf juin 1999)

Les responsables de la sécurité aérienne craignent le détournement des systèmes de contrôle aérien pour prendre lepilotage du trafic avec les dangers que l'on imagine.

Bill Joy, directeur scientifique de Sun déclarait "Modifier frauduleusement la composition d'un médicament fabriqué de façon automatique ou rendre nocive la composition de l'air conditionné géré par une seule société dans l'ensemble du quartier financier de San Francisco serait un jeu d'enfant pour un pirate motivé"

Comme en écho en Août 1999 l'armée chinoise annonce qu'elle est favorable au recrutement et à la formation de hackers et au même moment, le 8 août, trois sites officiels de Taiwan sont victimes d'attaques

En septembre 1999 José Ramos Horta leader timorais menace de lancer les "Hacktivists" à l'assaut des systèmes vitaux indonésiens

SQL Slammer en 2003 nous en a donné un avant gout de ce qui peut se produire: il a réussi en quelques heures à paralyser le réseau coréen, 13.000 distributeurs de Bank of America et surtout des infrastructures critiques comme le centre américain d'appel d'urgence (911) et encore une chance que ce ver n'ait pas été programmé pour détruire les fichiers des 300.000 serveurs dont il avait pris le contrôle !

A l'occasion de la fusion des systèmes d'Elf et de Total, Philippe Chalon déclarait aux Echos :"Lorsque le réseau tombe c'est notre trésorerie qui ne fonctionne plus, tout comme nos ERP, sans parler des raffineries qui ne peuvent plus charger les camions de livraison,…

fin juillet 2001, les Experts du Kurchatov Institute de Moscou détectent un bug dans le logiciel de base de donnée SQL de Microsoft. Celui-ci  met en péril le système de gestion de l'arsenal nucléaire Américain et Russe: des milliers de têtes nucléaires auraient ainsi pu s'évanouir virtuellement en cas d'utilisation prolongée des logiciels de Microsoft. (voir Center for Defense Information www.cdi.org/nuclear/nukesoftware.html et www.newsfactor.com/perl/story/12219.html)

8.2.5.4.3.11.4 Quelles mesures?

les NTIC fournissent de nouvelles capacités aux armées et aux systèmes de renseignement. D'autre part, conformément au projet d'origine elles sont peu sensibles à un attentat terroriste ou à une attaque nucléaire.(lors des dramatiques évènements de septembre, alors que les réseaux téléphoniques se sont écroulés, seules les messageries ont permis le maintien des communications)

Mais à l'inverse elles présentent de nouvelles vulnérabilités : des équipes peu nombreuses et ne disposant que de moyens limités, sont malgé tout susceptibles de créer de graves perturbation tant dans le domaine militaire que civil. 2002 a connu une chaude alerte avec l'attaque simultanée des 13 ordinateurs qui servent de "plaques tournantes" au trafic de l'Internet (serveurs d'adresse) et qui ont conduit à les paralyser pendant une heure

"aujourd'hui la France n'avance dans ce domaine que sur la pointe des pieds par rapport aux avions et aux chars" déclare aux Echos Paul Ivan de Saint Germain ancien directeur des recherche au ministère de la défense

A la suite des attentats du 11 septembre les USA ont encore considérablement accru leurs moyens de recherche dans ce domaine pour éviter ce qu'ils nomment un "digital Pearl Harbour": La NIPC (National Infrastructure Protection Center) a vu son budget porté à 125M$, le programme Cybercorps Scholarship vise à attirer les jeunes étudiants brillants frais émoulus de l'Université vers la lutte contre le cyberterrorisme, le le programme "Cyberspace Security" conduit par Rober Clark, conseiller auprès du Président et les 38 Milliards de $ consacrés aux problèmes de sécurité dont une large part pour la sécurité sur Internet

Une des questions de base à se poser est l'utilisation de logiciels propriétaires, dont l'expérience a montré les innombrables failles de sécurité et dont les codes couverts par le secret peuvent révéler bien des surprises

Dans cette optique l'option pour des logiciels libres mérite d'être sérieusement examinée voir page 98

"Un système qui a été harcelé et testé par des milliers d'adolescentsfutés a vu ses faiblesses décelées, bien avant qu'un gouvernement étranger n'ait eu le temps de les exploiter" (David Brin, consultant auprès du gouvernement américain)

"c'est aujourd'hui une faute professionnelle grave contre la sécurité et la confidentialité que d'utiliser des produits microsoft" déclarait Pierre Faure DSI de Dassault et président de l'Afnet à net2003. Selon une enquête de Forrester Research, début 2003 les trois quart des responsables de la sécurité informatique des grands groupes doutent de la sécurité des logiciels de Microsoft

Pour accélérer le développement de nouvelles "armes" dans ce domaine le département de la défense et la CIA, au delà de leurs propres labos et des industries de défense  misent en particulier sur des start-up avec une approche que l'on peut assimiler au "corporate venture"

la CIA a créé le Fonds In-Q-it (en référence au major Boothroyd alias "Q"), doté de 28M$ au départ (et au ressources sans plafond connu depuis le 11 septembre 2001), et l'Us Army la structure de capital risque On Point : leur objectif affiché est d'obtenir par ce moyen un développement plus rapide et moins onéreux des nouvelles

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426
Document info
Document views1078
Page views1078
Page last viewedFri Dec 09 03:06:19 UTC 2016
Pages426
Paragraphs7868
Words215899

Comments