X hits on this document

Word document

Internet et Entreprise - page 376 / 426

888 views

0 shares

0 downloads

0 comments

376 / 426

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426

Internet et PMI   JM Yolin    édition  2005      H:\MIRAGE\1104MIRAGE2005A.DOC

Aujourd'hui nous sommes conduits à utiliser comme indicateurs des éléments, non en raison de leur pertinence, mais simplement parce qu'ils sont mesurables (% de foyers connectés, chiffre d'affaire du commerce online, nombre de host,…)

Si dans les premières années du développement de l'internet on pouvait encore considérer qu'il s'agissait là "d'indicateurs de croissance" fournissant matière à des comparaisons significatives entre les pays, ce n'est plus le cas aujourd'hui car, comme nous l'avons vu tout au long de ce rapport, les développements déterminants relèvent maintenant de l'utilisation efficace des outils de l'internet au coeur des processus des industries manufacturières, financières ou de service

Un énorme travail de recherche en économétrie doit être conduit pour déterminer les indicateurs pertinents tant pour les pouvoirs publics que pour les entreprises, afin de leur fournir les outils de pilotage nécessaires à leur action

Parmi les nombreux travaux menés dans ces domaines outre-atlantique notons ceux de l'université du Texas www.internetindicators.com , mais aussi d'organismes de recherche privés Jupiter MMXI www.jmm.com avec son "global sophistication index" ou le Meta Group www.metagroup.com  avec l'Index "Computer Savvy"

8.2.5.4.4 Mobiliser tout particulièrement les écoles relevant de notre Ministère

Les Écoles dépendant du Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie (Écoles des mines et Écoles des télécommunications tout particulièrement), devraient être fortement mobilisées afin de jouer un rôle moteur dans ces domaines dans le cadre du réseau de recherche qui se met en place.

Le réseau des Ecoles des mines (Paris www.ensmp.fr - Saint-Etienne www.emse.fr  - Alès www.ensm-ales.fr - Douai www.ensm-douai.fr  - Nantes www.emn.fr  - Albi-Carmaux www.enstimac.fr ) dispose en effet à la fois

- d'une équipe qui n'a guère d'équivalent ailleurs, en sociologie de l'innovation CSI (Michel Callon) et en économie

- d'équipes de recherche reconnues en informatique (notamment François Bourdoncle a conçu et réalisé un des éléments clefs du principal moteur de recherche mondial, Alta Vista, celui qui se cache derrière la touche REFINE en se nourrissant d'ailleurs de concepts de proximité linguistique développée au CSI, (ce qui montre la fertilité potentielle de telles collaborations entre sciences humaines et sciences dures) et Robert Mahl qui a mis au point moteur de recherche et système d'indexation permettant de mettre l'ensemble des textes officiels sur l'Internet).

- d'Ecoles et de laboratoires implantés en province ayant l'habitude de travailler au développement économique local, en étroite liaison avec les DRIRE et ayant toutes développé des compétences dans les NTIC. Voir en particulier l'audit réalisé par Jacques LESOURNE et Pierre BERNHARD dans le cadre du Comité d'évaluation scientifique            (www.cgm.org/themes/deveco/formati/rap-tic.html).

Les Écoles des Télécommunications, de leur côté, comportent des équipes spécialisées en réseaux et en nouvelles technologies de l'information.: Département "Réseaux" à l'ENST Paris www.enst.fr , Département "Réseaux et Services multimédia" à l'ENST de Bretagne www.enst-bretagne.fr , Départements "Réseaux et services de télécommunications" et "Logiciels réseaux" à l'INT www.int-evry.fr , Département "Informatique et réseaux" à l'ENIC www.enic.fr , Unités "Communications d'entreprise" et "Communications multimédia" à EURECOM www.eurecom.fr .

Internet est aussi un défi majeur pour l'enseignement supérieur et tout particulièrement pour nos écoles (Annexe &b "Internet un triple défi pour l'enseignement supérieur" &&w)

L'étude de faisabilité d'une Grande Ecole d'Ingénieur Virtuelle doit être activement poursuivie et donner lieu à des débuts de réalisation dès 2001 voir page 121

Les réflexions conduites aujourd'hui sur ce point par Jean-Claude Merlin et Claude Trink conduisent à penser qu'il serait opportun de créer un Département "d'ingénierie de la Formation" à part entière, capable

de mener des recherches de base sur l'es méthodes d'apprentissage des savoirs, savoir faire et savoir être, bien articulé avec les équipes nationales et surtout internationales travaillant sur ces sujets

de participer à des équipes de projet pour "fabriquer" de nouveaux enseignements,

d'assurer des formations en tronc commun sur la pédagogie (qui deviendra de plus en plus une compétence exigée de tout ingénieur),

de prendre la responsabilité d'une formation de tronc commun

d'accueillir des "incubants" en phase de création d'entreprise dans les domaines faisant appel à une dimension "pédagogique" ou ludique (e-learning, jeux, nouvelles techniques publicitaires, softselling,…)

8.2.5.5 Favoriser la création de labels pour éclairer le client

Le consommateur n'achètera que s'il a confiance dans le fournisseur rencontré au hasard de sa navigation: Un (ou plutôt des) système (s) de labellisation crédible(s) sont un élément essentiel pour le décollage du commerce électronique.

Aussi paraît-il important qu'au niveau national et européen soient encouragées les initiatives permettant de fournir les indispensables "intermédiaires de confiance" (référencement proprement dit, plates-formes de commerce électronique, système de garantie de bonne fin des transactions, "notaires" de clefs,...voir page 248) pour un développement du commerce électronique qui permette à nos entreprises de lutter à armes égales.

La création du domaine "france.fr", pour les entreprises des secteurs du tourisme de la culture et de l'information, procède de cette logique, de même que la labellisation des sites export par le Secrétariat d'Etat au commerce extérieur

8.2.5.6 Les pouvoirs publics promoteurs du développement économique

Les différentes aides et services proposés par les pouvoirs publics aux entreprises sont souvent critiquées pour leur complexité, la difficulté à trouver l'information et la personne compétente est un reproche fréquemment adressé aux administrations,: Internet semble particulièrement bien adapté pour offrir une information exhaustive, cohérente, constamment mise à jour, avec les coordonnées de l'interlocuteur pertinent

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426
Document info
Document views888
Page views888
Page last viewedSun Dec 04 19:17:46 UTC 2016
Pages426
Paragraphs7868
Words215899

Comments