X hits on this document

Word document

Internet et Entreprise - page 402 / 426

930 views

0 shares

0 downloads

0 comments

402 / 426

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426

Internet et PMI   JM Yolin    édition  2005      H:\MIRAGE\1104MIRAGE2005A.DOC

"la Valley fonctionne comme une véritable tribu, les réseaux y sont si dense (anciens de Stanford ou du MIT, réseaux ethniques,…) que l'information y circule plus vite que partout ailleurs, on compte pas moins d'une quinzaine de "network event" par jour, ne pas être dans un de ces réseau constitue un handicap économique. Cette dynamique est basée sur l'économie du don, la pression sociale est telle, avec un effet de réputation que les gens ne peuvent pas se permettre de tricher. Ne pas rendre un don marque la fin des échanges" Michel Ferrary, prof Essec détaché à Stanford, les Echos 6/2/01

Alors même que l'Internet permet à chacun de rester partout branché sur le monde entier, il convient de réfléchir activement pour essayer de comprendre et d'orienter ces nouvelles opportunités de développement pour favoriser une répartition harmonieuse des implantations d'activité sur notre territoire et ne pas recréer des phénomènes comme celui des banlieues "à problèmes" qui sont le drame de nos grandes villes:

Aux US le CommunityTelecommunications Planning Act (S1056) prevoyait d'allouer un total de 60millions de dollars pour l'annee 2002 au Department of Commerce, au Department of Agriculture et au Department of Education, pour la mise enplace de subventions destinees a faciliter le deploiement d'infrastructures haut debit dans les zones rurales ou defavorisees. (PEE) http://thomas.loc.gov (taper le numero de loi : S1056)

Si indéniablement nos grandes métropoles ont une carte à jouer, il faut aussi créer les conditions, notamment en terme d'infrastructures pour que des initiatives compétitives puissent se développer en région…et pour que nos entreprises traditionnelles aient leur chance dans la compétition mondiale qui se joue largement sur la capacité à gérer l'information (voir aussi sur ce sujet le rapport d'Henri d'Attilio www.industrie.gouv.fr/biblioth/docu/dossiers/sb_attil.htm )

En 2003 une étude commandée par la Datar et réalisée par Ortel - organisme privé fondé par Idate et Tactis www.ortel.fr/telecharge/ORTELextraitrapport19juin2003.pdf a une nouvelle fois montré que «le haut débit (DSL, câble internet, boucle locale radio, fibre optique...), qui conditionne le développement de la société de l'information, était fin 2002 accessible sur seulement 21% du territoire (74% de la population)». Résultat: «79% du territoire (26% de la population) est située dans des communes ne disposant d'aucune offre (hors satellite et liaisons louées)»

De plus: «Seul 1,6% du territoire (un tiers de la population) disposait fin 2002 d'au moins deux technologies d'accès haut débit» et donc d'une réelle capacité à faire jouer la concurrence

En résumé : seulement 1,6% de notre territoire est convenablement desservi (sans être prisonnier d'un opérateur) et 79% de notre pays est un désert technologique, ce qui ne peut, si un remède n'est pas apporté, renforcer encore une concentration peu souhaitée des activités

Des start-up visant le marché national ou même mondial ont choisi de se développer dans de petites villes:

Eat On Line www.eat-on-line.com , qui livre des repas à domicile dans toute la France , s'est implantée à Azay-le-Rideau,

French Gourmet Fromage www.fromages.com qui livre des fromages frais dans le monde entier en moins de 72 heures a élu domicile à Saint-Avertin en Indre et Loire,

Panier.com www.panier.com une boutique gourmande proposant, à toute l'Europe, des produits de pays introuvables dans la distribution traditionnelle s'est installée à Mamers (Sarthe)

l'Odyssée Interactive www.jeuxvideo.com leader francophone des sites de jeux est à Aurillac dans le Cantal,

Genesys www.genesys.com start-up au débuts très prometteurs puisque déjà introduite sur le nouveau marché et présente sur 4 continents dans le domaine des téléconférences est née à Montpellier

Nous avons pu constater, comme Francis Lorentz que l'appétence des provinces n'était pas moindre que celle de Paris

Mais aujourd'hui le raccordement à Internet dans des conditions de débits, de qualité et de prix convenables ne participe pas, ce qui est sans doute normal, des obligations de service public imposé aux opérateurs de télécommunication

Plus grave dans bien des zones les entreprises ne peuvent pas accéder du tout à une connection d'un débit compatible avec leurs besoins

Bonneville, entreprise qui usine des moules de précision, située aux Crozets dans le Jura; ne dispose encore en 2005 que d'un accès numéris ce qui est un très lourd handicap pour échanger les fichiers très complexes que cette activité implique et rend quasiment impossible d'ingénierie simultanée ce qui est aujourd'hui un grave handicap. De plus lorsqu'un fichier met plusieurs heures à être transmis personne ne peut joindre l'entreprise

Il en va de même pour Julbo située à Longchaumois, entreprise de conception et de fabrication de lunettes de soleil très exportatrice, leader de son secteur, tres isolée geographiquement au milieu du Jura elle souffre d'autant plus de la déficience des liaisons Internet … à tel point qu'elle envisage de déménager son usine "mais quitte à déménager ce n'est peut-être pas pour rester en France"

Dès le démarrage d'internet dans notre pays le problème s'est clairement posé: dans la période 1995 - 2000 pour le fournisseur d'accès Internet, un client en province (20 % du marché) lui coûtait 30 à 40 % plus cher qu'un client parisien (80 % du marché), et c'était à son niveau que se faisait la péréquation

le fournisseur d’accès régional InterPC www.connexionadsl.net, soulignait que, contrairement aux PME installées dans les zones densément peuplées disposent d’un accès illimité haut débit par câble ou par ADSL pour un prix forfaitaire, les PME des zones rurales ne disposent encore que du bas débit et n’ont accès à aucune offre illimitée, ce qui a pour conséquence de faire exploser leur facture d’accès à Internet

les PME n'ont que le choix de lignes privées ou de liaisons satellitaires toutes deux hors de prix (de l'ordre de 1000€/mois) avec des débits relativement faibles

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426
Document info
Document views930
Page views930
Page last viewedMon Dec 05 14:34:20 UTC 2016
Pages426
Paragraphs7868
Words215899

Comments