X hits on this document

Word document

Internet et Entreprise - page 408 / 426

1103 views

0 shares

0 downloads

0 comments

408 / 426

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426

Internet et PMI   JM Yolin    édition  2005      H:\MIRAGE\1104MIRAGE2005A.DOC

Comme pour le charbon ou le pétrole, l'Etat s'est attribué la possession de l'espace Hertzien qu'il concède aux opérateurs

2 politiques sont alors possibles

Vendre au plus offrant le "gisement de fréquence" ainsi concédé: cela dégage des financements dont il serait logique qu'une part au moins servent à rendre plus attractives les régions "non rentables"

Attribuer gratuitement la concession du gisement dans le cadre d'un "concours de beauté", mais alors il sera demandé aux opérateurs d'assurer la meilleure péréquation possible entre zones rentables et non rentables, la qualité de service étant évaluée à cette aune là

Des formules intermédiaires sont évidemment possibles comme celle adoptée en France, mais la méconnaissance de cette logique de gestion optimale de la rente minière peut conduire à de graves conséquences comme ce fut le cas pour la BLR voir page 304 et l'UMTS (on ne peut fixer simultanément tous les paramètres). Espérons qu'en 2006 la leçon aura porté pour les licences Wimax

8.3.7.4.2.2.2 Réaliser des infrastructures préalable permettant de baisser coûts et délais pour un nouvel entrant

C'est en particulier la politique d'installation des “fibres noires” pré-installées par certaines municipalités qui craignent de ne pas être considérés comme des enjeux économiques suffisamment attractifs pour attirer des concurrents à l'Opérateur Historique, vecteurs de baisse des coûts et d’amélioration des services (c'est la politique massivement suivie en Suède pour éviter la désertification des Régions du Nord)

Elles souhaitent offrir aux nouveaux entrants la possibilité de pénétrer sur leur marché dans des délais très courts et avec des investissements réduits.

France Telecom a porté cette affaire devant les tribunaux administratifs, contestant leur droit à intervenir dans ce domaine en considérant que l'absence de concurrence ne peut être considéré comme une carence.ce qui jusqu'au vote de la loi L1425-1 de juillet 2004 pouvait juridiquement se plaider

En juin 1998 France Télécom saisit le tribunal administratif qui casse en mars 1999 la délibération prise en 1997 par la communauté urbaine de Nancy pour la construction d'un réseau permettant d'introduire des opérateurs alternatifs afin de faire baisser les prix et d'accroitre la qualité de service : c'est seulement, après de longues procédures, en juillet 2001, en remontant au niveau communautaire que Nancy obtient gain de cause. L'opérateur historique a ainsi gagné 4 ans avant d'avoir à affronter la concurrence

Jacques Poulet Président du Sipperec (un syndicat intercommunal de la périphérie parisienne, autorité concédante pour la distribution délectricté depuis 1924) faisait remarquer en 2000 que "France Télécom est présent sur le réseau de fibre noire de Stockholm…" et a porté plainte auprès de Bruxelle, conjointement avec toulouse, Nancy et l'association des villes cablées contre le blocage auquel il se heurtait

Le Ciat de Limoge ayant permis de "décoincer la situation, le Sipperec www.sipperec.fr qui dessert l'essentiel de la petite couronne parisienne (3 millions d'habitants, 257.000 entreprises, 1,7 millions de salariés) a concédé à Irise (50,1% LD Câble, 34% CdC) la construction d'un réseau de fibres noires destinées à être louées aux opérateurs. ,Celui-ci a mis en service à l'été 2002 une infrastructure de 276km à très haut débit (144 à 288 fibres optiques) avec 600 points de raccordement pour 29M€ d'investissement: l'objectif est d'éviter que, le simple jeu de la concurrence sur la construction des infrastructres, ne conduise à laisser pour longtemps de nombreuses zones à l'écart du haut débit, et donc deviennent non concurentielles

Ce peut être aussi plus simplement une politique visant à poser des "fourreaux" vides à chaque fois qu'une tranchée est ouverte, permettant ainsi à un opérateur d'économiser le génie civil et de gagner un temps considérable Télia a du négocier 500 droits de passage pour son réseau…

Où encore l'installation de pylones bien placés destinés à des relais hertziens, les opérateurs n'ayant plus qu'à installer leurs émetteurs (Limousin)

8.3.7.4.2.2.3 Traiter ces d'investissements comme les autres infrastructures structurantes pour l'aménagement du territoire

Quelle politique de développement local? Développement de PME régionales? Accueil d’entreprises étrangères? Sur quelle zone? Pour quel type d’activité?

Il nous semble qu’il faut alors procéder en quatre étapes :

traduire cette politique en terme de niveau de services nécessaires en ce qui concerne les Telecom.

Dans cette optique la première urgence pour les acteurs concernés (au premier chef sur le plan local) est de dresser une cartographie de l'ossature de transport et des sous-réseaux afin de mettre en évidence les éventuels goulots d'étranglement.(ce qui ne va pas de soi car certains opérateurs considèrent cette information comme relevant du secret commercial)

Il convient ensuite d'évaluer si le niveau de service correspond au minimum requis en fonction des services nécessaires sur le territoire concerné

Il faudra examiner l'opportunité et la faisabilité d'un renfort de la desserte de certaines zones prioritaires sur le plan du développement économique (zones industrielles ou tertiaires, pépinières d'entreprises, zones de conversion, vallées de régions de montagnes...)

En particulier il conviendra d’examiner le niveau de service offert par les zones européennes concurrentes qui ont pour beaucoup misé sur la qualité, la bande passante et le prix de leurs services de Telecom.

Le contrat de Plan semble être un moment privilégié pour cette réflexion.

Savoie-Technolac dispose ainsi, grâce à partenariat avec France Télécom de liaisons XDSL à haut débit, ce qui a permis d'attirer des implantations nouvelles, sur 12 projets d'implantation, la totalité utilisent Internet

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426
Document info
Document views1103
Page views1103
Page last viewedFri Dec 09 14:17:59 UTC 2016
Pages426
Paragraphs7868
Words215899

Comments