X hits on this document

Word document

Internet et Entreprise - page 424 / 426

1584 views

0 shares

0 downloads

0 comments

424 / 426

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426

Internet et PMI   JM Yolin    édition  2005      H:\MIRAGE\1104MIRAGE2005A.DOC

assurer une concurrence transparente et sans entraves dans les télécommunications pour permettre à nos entreprises de bénéficier de services innovants, de qualité à un coût raisonnable.

adopter des normes européennes pour le cryptage, en finançant si nécessaire, dans le cadre d'une politique de souveraineté, la mise sur le marché d'algorithmes non contrôlés par une puissance extérieure à l'Europe ( dans la logique de appel d'offre Oppidum lancé en 98).

dématérialiser les procédures administratives et rendre accessible sur Internet les informations produites par l'Etat,

aider les PME a profiter de la publication sur le WEB des appels d'offre publics au niveau européen et gérer l'exécution des marchés par échange de données selon les standards Internet (ebXML)

favoriser, en encourageant le développement de réseaux de Business Angels la création ou le développement des entreprises capables de créer des emplois nouveaux ou d'apporter les outils matériels ou logiciels nécessaires au succès des projets des PME

faire évoluer notre droit pour permettre l'utilisation de ce nouvel instrument des relations commerciales et participer activement à l'élaboration du droit international

introduire Internet à tous les stades de la formation initiale et continue et amplifier les actions menées dans les écoles relevant du ministère

favoriser la mise en place d'équipes de recherche non seulement sur les plans technologiques mais aussi sociologiques et économiques pour permettre aux acteurs publics et privés de prendre la mesure des évolutions et éclairer ainsi leurs décisions.

Dans le même temps, il convient de conduire une intense action de terrain en s'appuyant sur les DRIRE:

action de sensibilisation auprès de toutes les PME pour leur faire prendre conscience très concrètement de toutes les potentialités de ces technologies, tant pour gagner en compétitivité que pour conquérir de nouveaux marchés.

Dans cette logique, toutes les actions déjà lancées (exportation, intelligence économique, qualité, compétitivité, conseil stratégique...) devront être enrichies d'un volet Internet

travailler prioritairement avec les communautés d'entreprises plus ou moins formelles existantes (grappe de sous-traitants, groupe d'entreprises géographiquement proches ou appartenant à un même secteur professionnel, réseau de franchisés...) pour agir de façon plus rapide et forger les outils adaptés aux PME tout en contribuant à aguerrir les sociétés de conseil.

diffuser les technologies Internet auprès du tissu des PME en mobilisant, au-delà même de la ligne spécifiquement dédiée à Internet, une large partie des crédits destinés au développement de leur compétitivité, notamment au sein des contrats de Plan (Internet constitue la plupart du temps l'outil qui permet de reforcr l’efficacité des programmes engagés)

pour agir vite, de façon mobilisatrice mais efficace et rapide, il convient chaque fois que cela est possible de ne pas créer de nouvelles procédures mais d'utiliser celles qui sont déjà rodées, connues et appréciées par les entreprises et qui couvrent parfaitement le champ des mesures préconisées : aides au conseil (FRAC, FRATT), crédits d'action collective (CPI), aide au recrutement (ARC), aide à l'appropriation de technologies nouvelles (ATOUT), aide à la modernisation (FDPMI), crédit d'impôt-recherche (CIR), appel à projet (AAP), information à partir d'opérations exemplaires (Références), assurance prospection, en adaptant en tant que de besoin certaines de leurs modalités notamment pour les ouvrir aux entreprises du secteur des services participant à des communautés exposées à la concurrence internationale.

Ces aides devront être rendues plus accessibles à travers un "portail des concours publics" permettant à une PME de savoir rapidement sur quoi elle peut compter pour mener son projet

proposer des formations courtes, destinées aux patrons de PME ou à leurs proches collaborateurs (1 à 3 jours) pour les mettre à même de saisir enjeux et opportunités et de leur permettre de maîtriser le développement des projets.

Utiliser le potentiel d'innovation que représentent les stages de longue durée dans les entreprises (élèves ingénieurs, élèves en apprentissage)

Par contre il convient d'utiliser les moyens spécifiques Internet pour donner l'impulsion à ce programme: sensibilisation, formation, expérimentation, appels à proposition, action collective (comme l'opération tic et pme 2010)

offrir aux entreprises, les services d'une administration régionale ayant elle-même la maîtrise des technologies Internet et les utilisant pleinement

Notre pays et nos PME en particulier ont pris un retard certain sur beaucoup de nos compétiteurs mondiaux dans l’exploitation des nouvelles potentialités d'Internet et et dans l’adaptation de leur stratégie et leur organisation.

Ce retard, certes déjà pénalisant, ne paraît toutefois nullement irrémédiable ;

Notre pays n'est en effet pas sans atout : les technologies de l'information et des télécommunications sont maîtrisées par nos ingénieurs et tous les domaines d'application techniques, commerciaux, artistiques ou juridiques attirent les jeunes. Dans l'opinion publique le développement de l'Internet est plébiscité en tête des espoirs pour le prochain millénaire (56% d'opinions favorables) enquête Les Echos nov 1999

Il n'est que de voir le succès des jeunes Français en Californie pour ne nourrir aucun complexe en ce domaine.

L’etude du World Economic Forum confirme d’ailleurs l’excellence de notre compétence technique (4ème position) mais situe notre handicap dans l’incapacité de nos managers a utiliser pleinement les outils disponibles (19ème position)

Une action résolue doit donc être engagée selon les lignes tracées plus haut avec la préoccupation permanente de rester à l'écoute des propositions venant du terrain et de se tenir informés des réalisations dans les autres pays. Il

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426
Document info
Document views1584
Page views1584
Page last viewedTue Jan 24 05:53:00 UTC 2017
Pages426
Paragraphs7868
Words215899

Comments