X hits on this document

Word document

Internet et Entreprise - page 46 / 426

1041 views

0 shares

0 downloads

0 comments

46 / 426

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426

Internet et PMI   JM Yolin    édition  2005      H:\MIRAGE\1104MIRAGE2005A.DOC

Ce nouveau créneau conduit certaines entreprises à vendre de "l'Internet gratuit clef en main": c'est le cas de Internet Telecom (maintenant Eircom.net  www.eircom.net/  voir page 164

Ceci a obligé les fournisseurs traditionnels à revoir en profondeur leur politique tarifaire (forfaits tout compris) en y incluant les couts de télécommunication, ce qui conduit à des tarifs "inférieurs au gratuit" et racheter les fournisseurs d'Internet "gratuit pour élargir leur clientèle

Notons que freeserve, repris par Wanadoo qui a entrepris sa migration vers le payant voit les nouveaux abonnés moins rentables que les "gratuits"!

En 2001 ont démarré des services d'interconnexion forfaitaire illimitée (Ifi) pour moins de 30€/mois, mais quelle place par rapport à l'ADSL qui offre des débits beaucoup plus importants et n'immobilise pas la ligne téléphonique pour un prix inférieur? : la nouvelle facturation au forfait va définitivement rendre caduque ce débat

Pour une vue d'ensemble à jour: www.journaldunet.com , www.internetgratuit.com  ou www.benchmark.fr

1.3.1.1.2.2 La gratuité de l'information : un faux débat, un peu d'anti-mythe!

Qui paie en fait l'information dans un journal traditionnel

le prix de revient se partage entre le cout rédactionnel, le cout de fabrication du journal et celui de la logistique.

Les revenus quant à eux comprennent en général le prix de vente et la publicité & petites annonces

On peut dire que globalement le lecteur paie le support papier et la publicité paie le rédactionnel!.

Avec Internet les couts de fabrication et de logistiques étant nuls la publicité devrait suffire pour équilibrer les comptes et on peut dire que in fine la "presse gratuite" sur Internet a un modèle économique très traditionnel!! Beaucoup moins révolutionnaire que la presse papier gratuite qui a pourtant fleuri depuis 2002 avec en particulier "Metro" et "20 minutes" qui semblent partis pour un succès commercial avec 2 millions de lecteurs quotidiens

Peut-on dire pour autant que l'information est gratuite? Certes non!, elle a un client qui est l'annonceur qui, comme cela a été très bien dit par un éminent patron de chaine télévisée, "achète du temps de cerveau rendu disponible pour sa publicité"

un seul chiffre permet de tordre le cou au mythe selon lequel "l’internet gratuit est une utopie" : Google, sans doute aujour’hui le principal fournisseur d’information gratuite à très haute valeur  annonce un bénéfice de plus d’un Milliard de $ en 2005

Alors pourquoi autant de bruit autour de ce faux problème? Sans doute pour 2 raisons

Ceux qui ont peur des bouleversement qu'internet risque de leur apporter trouvent dans cet apparent paradoxe une façon de refuser d'y réfléchir plus avant en rejetant tout cela comme "absurde", "contraire au sens commun". En général leur discours se termine en rappelant l'effondrement du Nasdaq et en disant que "la France ne prend pas du retard mais du recul" et que tout cela est un effet de mode anecdotique déconnecté de l'économie réelle!

Ce problème concerne les médias et bien entendu pour les médias tout ce qui les concerne directemen est un sujet central qui a donc généré une abondante littérature notamment de journalistes rendus amers par l'échec de leurs tentatives!!

Car bien entendu des échecs il y en a eu en abondance! Ce n'est en effet pas parce qu'un modèle économique peut marcher, qu'il marche automatiquement! … et sans même parler d'Internet, combien de journaux papier, malgré des investissements considérable ont disparu? Sans doute beaucoup plus que de survivants

Il faudrait plutot se demander pourquoi les journaux sur le web auraient-ils fait exception?

Cette impression de "carnage" après l'implosion de la bulle a sans doute 3 raisons

Le cout très faible d'une publication a entrainé la création d'une myriade de titres affichant de grandes ambitions, or Internet n'a en rien accru par miracle du jour au lendemain la capacité de lecture des "clients". Cela a entrainé quelques déceptions du coté du lectorat!

Lors du gonflement de la bulle, à la publicité "normale" (qui depuis 1995 jusqu'à 2005 a connu une croissance forte et régulière sur Internet voir page 159 s'est surajoutée une publicité pathologique des start-up du style "n'importequoi.com" dont le modèle économique consistait à lever des capitaux auprès de "pigeons" en argant de la notoriété de leur site, et à réinvestir cet argent immédiatement dans la publicité pour accroitre cette notoriété …les volumes publicitaires ont alors cru de façon vertigineuse, cercle vicieux qui a conduit à la catastrophe, modèle parfaitement décrit le défunt site kaskooye.com

A de la fin de cette période d'euphorie les financeurs, "pigeons" déplumés (spéculateurs plus que véritables business angels), ont disparu à tire d'aile entrainant nombre de dépots de bilan dans leur sillage

Bien entendu tout ceci s'est traduit par un massacre dans cette "presse gratuite" qui n'a pas réussi à admettre que ce n'était là qu'un retour, certes violent, à la réalité de léconomie et nullement au fait que "l'internet gratuit" relève du mythe. D'ailleurs aujourd'hui, comme dans la presse papier un certain nombre de titres ont su passer la crise, en conservant ce modèle de la gratuité (pour le lecteurs seulement bien entendu), et s'en portent fort bien

De plus, sur un modèle économique  plus modeste, mais qui participe à la richesse de l'information dont nous disposons aujourd'hui, ont émergé d'innombrables pages personnelles (renommées "blogs" pour faire moderne) consacrées à l'information, notamment de journalistes professionnels. Souvent celles-ci sont à but non lucratif mais certains d'entre eux qui ont su trouver leur lectorat arrivent à vivre de la publicité (notamment à travers des systèmes de syndication proposés par des moteurs de recherche comme Google AdSense www.google.com/adsense)

1.3.1.1.3 …mais que mesure-t-on? Est-ce significatif de la réalité des évolutions importantes?
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426
Document info
Document views1041
Page views1041
Page last viewedThu Dec 08 15:07:22 UTC 2016
Pages426
Paragraphs7868
Words215899

Comments