X hits on this document

Word document

Internet et Entreprise - page 74 / 426

1166 views

0 shares

0 downloads

0 comments

74 / 426

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426

Internet et PMI   JM Yolin    édition  2005      H:\MIRAGE\1104MIRAGE2005A.DOC

Leurs compétences ne sont pas en effet spécifiques à la technologie Minitel et nombre d’entre eux ont aidé leurs clients à s’adapter à la nouvelle donne 

Jusqu'à l'arrivée de google notre pays n'était pas mal placé dans les moteurs de recherche sur Internet : écho/voilà, Nomade, Lokace. Sans compter la forte participation de Français à Alta Vista. Les travaux sur le traitement de requête en langage naturel par exemple sont parfaitement utilisables pour l'Internet

Lexiquest www.lexiquest.com (ex Erli www.erli.fr/) qui avait participé aux programmes de recherche dans les annuaires du minitel travaille pour les moteurs de recherche (Hot Bot, verity,…),

GoTo Software www.goto.fr (à Hem près de Lille) qui a créé le plus grand club mondial de backgammon sur l’Internet (netgammon) est né du développement de logiciels minitel comme le TimTel

1.3.1.6.6.1.5 Des bases de données et des fonds documentaires très importants

Il a été très facile de les rendre également accessibles par internet. Elle a apporté une masse critique et a un effet d'entraînement certain. Le développement sur Internet de formules offrant les mêmes avantages que le kiosque, sans le handicap d'une facturation uniquement à la durée, devrait permettre de lever bien des réticences.

Le transfert du Minitel à Internet de la base Formatel du conseil régional d'Île-de-France (50 000 stages de formation continue) a été réalisé en moins de 15 jours. Pour sa part JetMultimedia www.jetmultimedia.fr puise dans les mêmes bases de données pour son service Minitel et pour ses pages Web.

L’Aftel estimait que dès 1999, 95% des sites minitel avaient déjà basculé vers l’Internet: un exemple symbolique minitelorama www.minitelorama.com N°1 des professionnels de l'immobilier sur minitel depuis 1986!

1.3.1.6.6.1.6 Des ressources financières confortables qui permettent le financement du web

C'est souvent le même service qui avait en charge Minitel, Audiotel et Internet et les marges des premiers ont permis de couvrir l'inévitable déficit du Web pendant les années de développement et de montée en puissance, alors même que le modèle économique était encore incertain (abonnement, publicité, liens commerciaux, portail, commerce électronique, services à valeur ajoutée,…): c'est un point à souligner, le Minitel a réussi, en son temps, malgré ses couts, à être rentable…

C'est le cas par exemple pour les journaux comme Le Monde, le Parisien, libération, Investir ou "Les Echos" (qui indique même qu'à l'époque le minitel a profité de la promotion en sa faveur sur le site Web!!!…)

1.3.1.6.6.2 Un handicap :
1.3.1.6.6.2.1 le Minitel a renforcé notre tendance à raisonner au niveau Franco-Français

Il est considéré à l'étranger comme le reflet d'une société hiérarchisée, au centralisme pesant, où le contrôle de l'information est considéré comme un enjeu plus stratégique que sa large diffusion: Hollande et Finlande nous sont proposés comme contre modèles "c'est une technologie mondialement reconnue en France"

Brewster Kahle, le créateur de l'Internet Archive, les plus grandes archives web du monde, à San Francisco rappelle que si l'accès au public et la commercialisation du Minitel ont fait rêver des pionniers américains, son côté centralisé, principale caractéristique de la télématique à leurs yeux, reste critiqué. Mais cela pourrait changer : "L'Internet a été conçu pour être décentralisé, mais avec les restrictions actuelles inspirées par la lutte antiterrorisme aux Etats-Unis et en Europe, sans compter les préoccupations culturelles internationales, nous sommes tous en train d'œuvrer en faveur d'un contrôle plus centralisé de l'Internet"

1.3.1.6.6.2.2 il nous a plus habitué à payer le temps que l'information

La tarification est diaboliquement efficace : grâce au système kiosque elle sait se faire oublier et le niveau pratiqué (de l'ordre de 2 à 3F/minute) correspond au coût social acceptable pour les loisirs (ramené à la minute c'est le prix du théâtre de la voiture ou du restaurant)

France Télécom ne peut espérer une maîtrise d'Internet analogue à celle du Minitel (L'opérateur bénéficiait en outre d'un pouvoir exorbitant du droit commun : celui de couper la ligne téléphonique de celui qui ne s'acquitte pas de sa facture Minitel) et a tout fait pour éviter une mort trop rapide de la poule aux œufs d'or5. On ne peut que constater que son engagement sur internet a été au début tardif et timide

Quand Wanadoo (développé de façon presque clandestine au début au sein de l’opérateur) visait un objectif de 100 000 abonnés fin 97 T-online son homologue allemand en revendiquait 1,9 millions.

Fin 2001 France Telecom a "changé de braquet". Wanadoo a repris la tête de la course en France avec 5 millions d'abonnés (mais T-online dépassait 10 millions de clients à cette époque) avec des résultats financier enviables

1.3.1.6.6.2.3 la confortable facilité de gestion d'un outil qui permet de facturer bien des choses…

C'est une autre source de blocage clairement perceptible : les entreprises, banques, organismes et même certains services administratifs facturent par ce biais, de façon parfois tout à fait discutable, les informations délivrées au public.

Au début du minitel peu de directions générales y croyaient : elles n'ont laissé leurs services informatiques s'y lancer que dans la mesure où celles-ci autofinançaient l'opération, ce que le kiosque a permis.

L'opération s'étant soldée par un franc succès le minitel est devenu une source de revenu offrant dans bien des cas un appréciable confort de gestion aux services qui avaient su prendre le pari : on comprend leur réticence à abandonner une telle rente de situation

5 Certains considèrent que la guerre de retardement menée jusqu'à une période récente par l'opérateur public tenait davantage à des raisons culturelles que financières : n'y avait-il pas là en germe le considérable risque de déstabilisation de l'édifice dont l’entreprise ne commence à se remettre qu’aujourd’hui après une douloureuse mutation ?.

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426
Document info
Document views1166
Page views1166
Page last viewedSun Dec 11 00:51:42 UTC 2016
Pages426
Paragraphs7868
Words215899

Comments