X hits on this document

Word document

Internet et Entreprise - page 81 / 426

907 views

0 shares

0 downloads

0 comments

81 / 426

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426

Internet et PMI   JM Yolin    édition  2005      H:\MIRAGE\1104MIRAGE2005A.DOC

1.4.2.4.3 Principe de l'architecture de confiance: comment être certain de l'identité de l'emetteur

Nous n'avons pas pour autant résolu toutes nos difficultés:

Si Bertrand ne connaît pas personnellement Albert comment être certain qu'il est bien celui qu'il prétend être: c'est ce besoin d'identification des personnes qui a conduit à mettre en chantier une "architecture de confiance" constituée de "notaires" (autorités de certification et autorités d'enregistrement)

1.4.2.4.3.1 L'Autorité de Certification (AC), tiers de confiance

Elle délivre un certificat attestant de l'identité correspondant à une clé publique, ce certificat est signé par la clé secrète de cette Autorité ce qui permet de s'assurer de son authenticité. Ce certificat peut être révoqué et il a une durée de validité déterminée. L'AC doit donc également gérer les listes de certificats expirés, révoqués ou suspendus

Elle assure la conservation des clés publiques de ses abonnés

Son rôle est alors de permettre à 2 personnes qui ne se connaissent pas mais sont toutes deux connues par l'AC d'effectuer une transaction en toute confiance : c'est un tiers de confiance

La valeur du certificat délivré (ou son niveau) dépend bien évidemment de la précision des contrôles effectués par cette autorité :

certains, gratuits, ne certifient que l'adresse e-mail (vous pouvez par exemple en obtenir à l'adresse www.verisign.com)

d'autres, ceux qui donneront à la signature une valeur juridique équivalente à celle du papier ne seront bien entendu attribués qu'après des contrôles beaucoup plus rigoureux. Cette signature est liée à la qualité avec laquelle vous signez: vous avez donc autant de signatures que de "casquettes" : si vous êtes chef d'entreprise, maire et président d'un club sportif vous aurez bien évidemment 4 signatures distinctes

Au final une signature devrait coûter un prix voisin de celui d'une lettre recommandée (moins de 10 €)

Pour obtenir le certificat Chambersign utilisé pour les transactions fiscales ou commerciales il faut notamment présenter physiquement à la Chambre de Commerce les documents établissant l'identité de l'entreprise, l'identité de la personne considérée ainsi que les pouvoirs de celle-ci à engager sa société vis à vis des tiers

De nombreux autres organismes sont sur les rangs: Certinomis www.certinomis.com (la Poste), Certplus www.certplus.com (avec la technologie Verisign) et bien entendu l'Etat pour ses fonctionnaires: la mise en place de l'obligation de déclaration de la TVA via Internet a été une incitation extrêmement forte pour l'émergence de ces initiatives

la Commission européenne a autorisé en aout 2001 "des accords entre un certain nombre" de grandes banques, dans le cadre du réseau "Identrus" formé par des banques américaines, Bruxelles a également engagé des recherches en matière de sécurisation des transactions électroniques entre entreprises, avec la Global Trust  Authority (GTA). http://europa.eu.int/ISPO/ecommerce/events/esignature.pdf  http://europa.eu.int/ISPO/ecommerce/Welcome.htm

à Hong Kong La poste a  lancé en octobre 2001 son service "m-cert", première certification pour le mobile au monde. Elle permettra notamment de faire des achats via son mobile et son PDA. Selon une étude d'International Data Corp. (IDC), en 2005 les transactions par  mobile de la région Asie-Pacifique (sauf le Japon) devraient avoisiner les 12,4 milliards de $ contre 557 M$ cette année (Internet Actu 11/10/2001). www.hongkongpost.gov.hk/2news/news_fr22.html et www.3gnewsroom.com/3g_news/news_1259.shtml

Au niveau mondial l'entreprise leader est une start-up Verisign www.verisign.com qui contrôlerait 90% du marché. Ce marché est estimé à 500 millions de $ en 2001 avec un taux de croissance de 66% par an(IDC/SG Cowen Equity Research/les Echos du 11/4/01)

Le 14 juillet 2004, Thierry Dassault, président de Dassault Multimédia a annoncé la signature de l'accord entre 7 actionnaires pour la création d'un nouvel acteur de la certification électronique :Infrasec (devenue depuis Keynectis du mot anglais "key" (clé) et du latin "connectere", lier), dotée d'un capital de 6 millions d'euros, cette société réunit pour le moment sept actionnaires : Bull, qui amènera ses compétences en matière de chiffrement avec ses solutions Trestway, l'Imprimerie nationale, SofiPost (filiale de La Poste), Sagem, Gemplus, le Crédit Mutuel (via sa filiale Euro-Information) et Dassault Multimédia. Ce dernier ne prendra qu'1% symbolique du capital d'Infrasec contre autour de 15% pour les autres. Infrasec se pose comme alternative européenne à l'acteur américain Verisign www.keynectis.com  

1.4.2.4.3.2 L'autorité d'enregistrement

Pour des raisons de commodité l'autorité de certification peut se reposer sur une autorité d'enregistrement, plus proche du client, pour procéder aux "contrôles d'identité"

1.4.2.4.3.3 Les Services d'horodatage et d'archivage

Un des éléments essentiels d'un acte juridique est la date à laquelle celui-ci a été conclu: des Services d'Horodatage sont prévues à cette fin

De même il est important pour certains documents que leur conservation puisse en être effectuée par des tiers: des Services d'archivage ont été créées à cette fin

Ces différentes "Autorités" peuvent être exercées par le même organisme privé ou public ou par des organismes distincts

1.4.2.4.3.4 L'architecture de confiance ICP (infrastructure de clés publiques) ou PKI (Public Key Infrastructures)

Bien entendu la difficulté réside dans le nombre, forcément important d'Autorités de Certification dans le monde. Deux principes ont été établis pour résoudre ce problème

la reconnaissance mutuelle: une autorité reconnaît la validité des certificats délivrés par une autre autorité qu'elle considère comme digne de confiance

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426
Document info
Document views907
Page views907
Page last viewedMon Dec 05 05:16:32 UTC 2016
Pages426
Paragraphs7868
Words215899

Comments