X hits on this document

Word document

Internet et Entreprise - page 87 / 426

1412 views

0 shares

0 downloads

0 comments

87 / 426

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426

Internet et PMI   JM Yolin    édition  2005      H:\MIRAGE\1104MIRAGE2005A.DOC

s'est trouvé moult naïfs encore en 2005!

Il serait dangereux de trop rammener les questions de sécurité à des questions techniques: certes, celles-ci ont leur importance mais beaucoup moins que l'organisation, la formation ainsi que la confiance et la solidarité des équipes

1.4.2.9 SPAM, nouvelle forme de pollution: une explosion en 2003 avec les virus pilleurs de carnet d'adresse, les robots harvester et le rétrospam. Comment se protéger?

1.4.2.9.1 Quelques données sur le SPAM

Le SPAM, courrier non sollicité, ou pourriel de nos amis canadiens ou "harrassement textuel" des humoristes montmartrois est devenu un vrai fléau : l'origine du mot se trouve dans un sketch des Monthy Pytons ou cette production charcutière américaine acronyme de Spiced Pork And Ham envahissait progressivement la scène dans un humour à la finesse toute britannique....

le nombre de messages publicitaires non sollicités s'élevait en 2002 à plus d'un milliard et demi par semaine

Sur 2003 on estime à 100Milliards par JOUR le nombre de SPAM qui ont pollué le réseau et le phénomène ne fait qu'empirer depuis

Cette pollution a un cout pour les entreprises et les fournisseurs d'accès : en 2002 elle représentait selon le commissaire européen Frits Bolkenstein, 10 milliards d'euros par an dans le monde , chiffre voisin de celui publié par l'institut Ferris Research (10G$). www.eu-oplysningen.dk/euidag/dagspressen/berlingske/84952 Ce chiffre a du augmenter d'un ordre de grandeur en 2005

D'après certaines études parues durant l'été 2003 (http://www.technologyreview.com/articles/schwartz0703.asp, http://www.ftc.gov) le pourcentage de courriers électroniques non désirés (spam) est passé de 8% en 2000 à 40% à la fin 2002 aux Etats-Unis et représentait au printemps 2003 la majorité de l'ensemble des e-mails. En suivant cette tendance, ce taux pourrait passer bientôt à 90%, saturant les réseaux et "taxant" le temps de chacun et les finances de ceux qui ne bénéficient pas de tarifs forfaitaires

AOL estime pour sa part que 80% des messages transitant sur son service relèvent du SPAM

De plus, pour mieux attirer le client les messages sont bien souvent agrémentés de photos "de qualité", ce qui augmente considérablement l'encombrement généré sur les réseaux et sature très rapidement les boites aux lettre entrainant le rejet des messages utiles

Là encore les études sus-mentionnées chiffrent maintenant à plusieurs dizaines de milliards de $ le cout de cette pollution pour la collectivité alors que le cout de sa production est quasi nul (0,01$ d'après l'agence eMarketer pour les entreprises, et sans doute beaucoup moins encore pour les Spammeurs professionnelsà rapprocher au mailing postal ou le télémarketing :1 à 3$)

1.4.2.9.2 Qui sont les spammeurs? Pourquoi le SPAM? Leurs techniques? Quel "business model"?

En France parmi les émetteurs de Spam il y a bien entendu la PME française qui vient de découvrir Internet et à qui sa "webagency" a vanté les économies postales qu'elle pouvait réaliser

J'ai ainsi reçu d'un vigneron d'Albi, après une conférence que j'y avais faite, son catalogue complet qui "pesait" 3Mo : il avait mis une photo de chacune de ses bouteilles et en clair …. la liste de tous ses clients en copie...

Ces PME prennent en général en retour une volée de bois vert au premier envoi et en général on en reste là

Après un grand battage médiatique la CNIL n'a "épinglé" que 5 entreprises (sans qu'il soit même évident qu'une infraction juridique soit constatée) se ridiculisant un peu sur ce dossier en agissant avec l'efficacité d'une bombe de Begon vert sur les cafards de tout un quartier de New York

Mais le véritable problème n'est évidemment pas là : les SPAM qui nous envahissent viennent du monde entier, le plus souvent en anglais mais parfois en chinois… et sont issus de "spammeurs" professionnels

Les spammeurs, qui partent de fichiers de piètre qualité, ont mis au point un certain nombre de moyens pour les améliorer

le plus rustique est de vous proposer de vous "désabonner" : si vous le faites vous confirmez votre adresse et le fait que vous avez lu le message

plus sophistiqué, l'inclusion par un script d'une image de taille nulle que votre logiciel de mail va automatiquement chercher sur un serveur, en fait ceci a pour seul but de transmettre au susdit serveur l'adresse qui a permis de vous spammer en validant celle-ci et en indiquant que vous avez bien ouvert le message

Un exemple transmis par José Marcio Martins da Cruz de l'Ecole des Mines : extrait du script :

<IMG src="http://votech.net/rc/imge.asp?test=Jose-Marcio.Martin@ensmp.fr" height=0 width=0 border=0>

Ce javascript va "charger une image" sur le serveur "votec.net", en fait cette opération a pour seul objectif de valider votre adresse qu'il transmet dans cette fausse requête

Enfin, un lien actif programmé pour transmettre quand vous cliquez dessus l'adresse qui a permis de vous joindre, ajoutant une information : vous êtes curieux!

Exemple d'un lien contenu dans un SPAM récent : il transmet sans doute, outre mon adresse, les coordonnées de celui à qui il faut verser une commission pour m'avoir incité efficacement à aller sur le site :                         .  http://t1.2asdf894sadf3sd748dsf9sd2f3744asdfsakdfj928458727a234asdf824aa4aaz.vg/track4.php/FBF482F0049/fast/1?__email=yollin%40yollin.net

Quand vous êtes victime de tels envois, ne cédez pas à la tentation de répondre à l'invitation "si vous souhaitez ne plus recevoir d'information de notre part, renvoyez-nous ce mail", bien souvent vous ne faites alors que valider votre adresse ce qui en accroît la valeur…surtout si dans votre signature ou dans votre "carte" figurent vos coordonnées, ….

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426
Document info
Document views1412
Page views1412
Page last viewedFri Jan 20 16:12:32 UTC 2017
Pages426
Paragraphs7868
Words215899

Comments