X hits on this document

22 views

0 shares

0 downloads

0 comments

6 / 10

Cosmétique Dermatologie Autres Groupe

635,1

3 734,8

1 662,1

116,0 2,4 58,1 176,5

6 148,0

6 359,5

635,1

281,2 0,5 4 016,5

41,0 17,5 1 720,6

324,6 76,1 6 548,7

307,5 80,3 6 747,3

Europe de l'Ouest

206,2

2 362,5

885,0

27,7

3 481,4

3 426,0

Amérique du Nord

338,4

1 262,9

527,7

51,7

2 180,7

2 417,9

Reste du monde

90,5

109,4

249,4

36,6

485,9

515,6

Cosmétique

635,1

3 734,8

1 662,1

116,0

6 148,0

6 359,5

1 007,5

790,3

1 604,2

23,7

25,7

61,8

4,8

1,6

3,0

1 036,0

814,4

1 669,0

31/12/01

3.2. Ventilation de l'actif immobilisé net de la branche Cosmétique par zone géographique :

  • 3.

    Immobilisations :

    • 3.1.

      Ventilation de l'actif immobilisé par branche d'activité :

(En millions d'euros) valeurs nettes

31/12/01

2. Résultat d'exploitation corrigé. -- Ventilation du résultat d'exploitation corrigé par branche d'activité :

Ecarts Immob. Immob. Immob. d'acquisition incorporelles corporelles financières

Total au 30/06/02

(En millions d'euros) valeurs nettes

Ecarts

Immob.

Immob.

Immob.

Total au

d'acquisition incorporelles corporelles financières 30/06/02

(En millions d'euros)

Cosmétique Dermatologie Autres Groupe

30/06/02

30/06/01

31/12/01

  • D)

    Notes sur les comptes de bilan.

    • 1.

      Plus ou moins-values sur actifs immobilisés nettes d'impôt. -- Pour l'année 2001, les plus ou moins-values

sur actifs immobilisés nettes d'impôt représentent essentiellement le résultat de la cession de l'ensemble des participations dans le groupe Marie Claire, réalisée en mars 2001 ainsi que les conséquences de la cession de la société Lanvin SA et de ses filiales.

Par ailleurs, des mises au rebut ou amortissements exceptionnels d'actifs immobilisés non stratégiques ont été enregistrés dans cette rubrique pour des montants individuels non significatifs.

2. Immobilisations incorporelles et écarts d'acquisition. -- L'incidence de la consolidation en intégration proportionnelle au 1er janvier 2002 de la société Shu Uemura Japon s'élève à 47,5 millions d'euros sur le poste « Marques » (voir note B).

L'écart d'acquisition relatif à l'acquisition antérieure de Miss Ylang en Argentine a été totalement déprécié sur le premier semestre 2002 (9,5 millions d'euros) compte tenu de la situation économique du pays.

L'augmentation du pourcentage d'intérêt dans le groupe Sanofi-Synthelabo génère un écart d'acquisition de 29,7 millions d'euros au 30 juin 2002 (note D.4).

3. Immobilisations corporelles. -- Les investissements de la période se sont élevés à 227,6 millions d'euros. La dotation aux amortissements au 30 juin 2002 s'élève à 129,3 millions d'euros contre 124,5 millions d'euros au 30 juin 2001.

4. Titres mis en équivalence. -- Ils incluent principalement les titres du groupe Sanofi-Synthélabo, dans lequel le groupe L'Oréal détient une participation à hauteur de 19,61 % au 30 juin 2002 contre 19,54 % au 31 décembre 2001. L'augmentation du pourcentage détenu résulte du rachat d'actions propres effectué par Sanofi-Synthelabo sur le premier semestre 2002 et présentés en minoration de leurs capitaux propres dans leurs comptes consolidés. Cette opération dégage un écart d'acquisition de 29,7 millions d'euros dans les comptes de L'Oréal au 30 juin 2002 (note D.2).

Document info
Document views22
Page views22
Page last viewedSun Dec 04 08:42:05 UTC 2016
Pages10
Paragraphs606
Words4220

Comments