X hits on this document

11 views

0 shares

0 downloads

0 comments

1 / 5

Bovins du Québec, août-septembre 2003

Vache-veau

Enquête sérologique sur la leucose bovine enzootique au Québec

Geneviève Côté*

Ce second article, d’une série de trois, présente les résultats d’une enquête de prévalence portant sur trois maladies, paratuberculose, leucose bovine enzootique, diarrhée virale bovine, pouvant avoir un impact sur la rentabilité et la santé des élevages qui a été effectuée de novembre 2001 à mars 2002 sur 70 élevages vache-veau et près de 1 700 vaches de boucherie.

Qu’est-ce que la leucose bovine enzootique?

La leucose bovine enzootique (LBE – aussi appelée lymphome malin ou lymphosarcome) est une maladie virale importante des bovins. Sa distribution est mondiale, mais la prévalence est très variable d’un pays à l’autre, certains pays ayant décidé d’opter pour un programme d’éradication. Le virus qui en est la cause (oncornavirus, famille des retroviridae) affecte principalement l’espèce bovine.

Comment le virus se transmet-il?

La transmission du virus de la LBE d’un animal infecté à un autre se fait via les lymphocytes (cellules spécialisées du système immunitaire de l’animal) infectés par le virus lors de leur fabrication et qui se retrouvent dans le sang sous forme de globules blancs. Il faut très peu de sang pour infecter un animal. Tout ce qui est contaminé par du sang a donc le potentiel de transmettre le virus d’un animal infecté à un autre. La route majeure de contamination est par des instruments contaminés par du sang lors d’interventions en série :

- vaccinations, prises de sang, injection de substances médicamenteuses;

- ciseaux, par exemple lors de l’ablation de trayons surnuméraires;

- écorneurs, au moment de l’écornage par la douille métallique;

- pince-nez, s’il y a du sang sur l’instrument;

- implanteurs, surtout chez les bovins de boucherie;

- pince, gouge ou autres instruments de parage des onglons;

- toute autre manipulation d’animaux en série lorsqu’il y a présence de sang.

Elle peut se transmettre aussi :

- de la mère au fœtus durant la gestation. Les chances d’infecter le fœtus de cette manière sont < 15 %;

- par le colostrum et le lait d’une vache positive. Les chances d’infecter le veau qui en boit sont d’environ 2 %;

- par contact, soit de nez à nez ou autrement, mais seulement s’il y a du sang;

- par les insectes hématophages qui piquent un animal infecté, puis des animaux sains.

Comment la maladie se manifeste-t-elle?

L’infection par le virus de la LBE passe souvent inaperçue. Chez une minorité d’animaux, elle se manifeste sous la forme d’un cancer par le développement de tumeurs dans différents organes. Les signes cliniques vont dépendre de l’endroit où

Document info
Document views11
Page views11
Page last viewedSun Dec 04 02:40:12 UTC 2016
Pages5
Paragraphs76
Words1629

Comments