X hits on this document

17 views

0 shares

0 downloads

0 comments

3 / 5

Quelle est la prévalence de la leucose au Québec et ailleurs?

De novembre 2001 à mars 2002, le MAPAQ et la FPBQ ont conjointement réalisé une enquête dans les élevages vache-veau québécois. Malheureusement, seulement 25 % des producteurs contactés ont accepté de participer à cette enquête. Dans ce genre d’étude, une participation d’au moins 50 % est visée pour l’obtention de données représentatives. Le faible taux de participation diminue la précision des chiffres obtenus (voir Bovins du Québec - Juin-juillet 2003, pages 28 à 30). Au total, 1 394 bovins provenant de 70 élevages ont été échantillonnés. L’enquête a permis d’identifier la LBE dans le tiers (32,8 %) des troupeaux échantillonnés (un troupeau a été considéré positif si au moins une vache était séropositive) et 4,2 % des vaches échantillonnées étaient séropositives. Dans les élevages positifs, la proportion de vaches séropositives variait entre 5 et 50 % (figure 1).

Le tableau 1 démontre que les résultats obtenus pour la leucose bovine enzootique sont inférieurs à ceux observés aux États-unis en 1997 mais supérieurs à ceux observés pour le Canada et le Québec en 1980. Il semble donc y avoir une progression apparente de la maladie au cours des vingt dernières années dans les troupeaux vache-veau québécois. Il faut cependant interpréter ces résultats avec prudence à cause du biais créé par le faible taux de participation.

Tableau 1. Résultats d’autres enquêtes de prévalence pour la leucose bovine enzootique

Lieu

Année

% d’élevages vache-veau

% de vaches de boucherie

Document info
Document views17
Page views17
Page last viewedSun Jan 22 06:39:18 UTC 2017
Pages5
Paragraphs76
Words1629

Comments