X hits on this document

274 views

0 shares

0 downloads

0 comments

51 / 106

33

1800

Nombre de morts

1600

1400

VMS VMA VMS+VMA

V6

1200

V5

1000

800

600

V3

V4

400

V1

V2

V7

200

0

Avr

Juin

Aou

Oct

Dec

Fev

Avr

Juin

Aou

Oct

Dec

Fev

Avr

Juin

Aou

Oct

1996

1997

1998

Figure 3. Fluctuations mensuelles des nombres de morts par VMS et VMA, avril 1996-décembre 1998

4.1.1. Structure ondulatoire de l'activité de massacres

Comment la structure en vagues représentée sur les figures 2 et 3 peut-elle être la conséquence

exclusive d'une des cinq intentions supposées? Prenons l'hypothèse de la « ronde barbare », dénotée HRB

ci-après. Comment peut-elle

impliquer que « des vendettas tribales, familiales et communautaires enracinées dans l’histoire brutale de l'Algérie » éclatent et se calment selon le profil des figures 2 et 3? Pourquoi y aurait-il des périodes où les vendettas claniques et familiales et la criminalité sociale éclatent collectivement? Pourquoi y aurait-il des accalmies entre ces explosions de destruction sociale? Pourquoi la rudesse de la société algérienne, l’école algérienne et l’arabisation occasionneraient- elles des massacres avec une modulation alternée dans le temps?

Il est improbable que les théories de Grandguillaume sur la « violence algérienne » puissent engendrer la structure ondulatoire de l'activité de massacres, et donc en rendre compte, sauf, peut-être, si des hypothèse auxiliaires ad hoc plutôt bizarres pourraient être invoquées pour les repêcher. La charge de sauver ses théories lui incombe.

Le problème de HRB se situe dans son explanandum qui est plutôt vague: « la violence algérienne » au lieu d’un ensemble de faits précis. De plus, l’imputation d’états subjectifs inaccessibles tels que la « haine », la « vengeance » et la « rudesse » à des catégories sociologiques telles que la « famille », le « clan », la « société » est une vogue admissible dans les discours de « rationalités subjectives de la violence » mais il reste qu’elle n’est d'aucune utilité pour expliquer des faits précis. Pour une chose, une telle approche vient obscurcir les explications en termes de stratégies d'actions prescrivant des actes de violence précis.

© 1999-2010 Institut Hoggar

www.hoggar.org

Dec

Document info
Document views274
Page views274
Page last viewedFri Dec 09 09:50:11 UTC 2016
Pages106
Paragraphs1718
Words43682

Comments