X hits on this document

278 views

0 shares

0 downloads

0 comments

57 / 106

39

international. Ceci suggère l'existence d'une crise et non le cours d'une campagne COIN militaire

type. Une manière de repêcher HCOIN

serait de le combiner avec HGC. En principe HGC

dépend de

HCOIN et ne peut guère expliquer à elle seule l'augmentation des intensités des pics. Mais combinée à HCOIN, elle introduit un élément de crise ou d'incontrôlabilité dans la campagne COIN et donc rendrait la résultante HCOIN + HGC une explication plausible de l'augmentation progressive des intensités de pics jusqu'en janvier 1998. Encore une fois, la chute brutale du pic de la vague V7 serait, en l'espèce, dû à la pression internationale.

On pourrait à présent penser à d'autres explications impliquant diverses combinaisons d’intentions, par exemple les moins improbables HPI + HCOIN ou HPI + HCOIN + HGC. Considérons HPI + HCOIN comme l’explication possible. Cette théorie implique que les insurgés et le pouvoir en place perpètrent l'un et l'autre les massacres. Ils se combattraient donc pour s'assurer la loyauté de la population civile en faisant usage de massacres comme instrument pour modifier son comportement politique. Les vagues de la figure 2 résulteraient ainsi de la combinaison des deux types de vagues de massacres imputables aux deux camps. La même remarque est valable pour l'évolution dans le temps du nombre de morts présentée sur la figure 3.

Rien n'exclu cet hypothèse hybride jusqu'à la vague V5. On peut dire simplement que la montée des intensités des pics résulte d'une exacerbation de la lutte autour du loyalisme de la population. Le problème que pose cette explication hybride est l'intensité des vagues de massacres V6 et V7. Etant donné la trêve, au début du mois d'octobre, on devrait s'attendre à ce q u e H P I n o p è r e p l u s a u - d e l à . M a i s a l o r s p o u r q u o i l a v a g u e V 6 e s t - e l l e s u b s u m é e d a n s l e m ê m e p r o f i l d ' a u g m e n t a t i o n q u i c o u v r e V 1 à V 5 ? P a r c o n s é q u e n t H P I s e m b l e r e d o n d a n t d ' a u t a n t p qu'il est exclu par la vague de massacres V7. Il s'ensuit que le seul moyen de sauvegarder l'hypothèse hybride est de limiter son domaine de relevance jusqu’à V5 seulement et d'apporter quelque hypothèse auxiliaire pour justifier à la fois la combinaison des hypothèses et la limitation l u s

de son domaine d’application.

La même analyse peut s'appliquer à l’intention combinée HPI + HCOIN conclusions analogues.

  • +

    HGC. Il en résulte des

4.1.4. Durées des vagues de massacres

La figure 2 montre des vagues de massacres à 3 niveaux de durée. V5 et V7 ont les durées les plus longues (environ 4 mois), V2, V3 et V6 ont la durée la plus courte (2 mois environ), tandis que V1 et V4 ont une durée intermédiaire (2,5 à 3 mois).

Pourquoi les vagues de tueries ont-elle des durées différentes? Pourquoi seule une vague de longue durée a-t-elle été perpétrée en 1998, après les protestations internationales de janvier 1998?

Affirmer que les vagues V1 à V5 sont explicables par HPI implique que les campagnes de représailles n'ont pas la même durée: V2 et V3 sont de courte durée, V5 subsiste le plus longtemps et V1 et V4 sont de durée moyenne. Il n'est pas évident de savoir quels événements ou hypothèses auxiliaires il conviendrait de considérer pour expliquer les différentes durées. Dans cette situation, on peut seulement dire que les durées des vagues V1, ..., V5 ne viennent ni appuyer ni saper HPI.

Quant à expliquer les vagues V6 et V7, HPI n'est pas plausible en raison de la trêve observée par les insurgés. Si l’on suppose que la même cause produit le même effet, étant donné que la durée de V6 et à peu près la même que celle de V2 et de V3 et que la durée de V7 est égale à celle de V5, on peut être fondé d’inférer que seules les vagues V1 et V4 pourraient être la conséquence de HPI.

. Les durées des vagues semblent neutres à la confirmation. Il Examinons maintenant H COIN COIN n'est pas évident pourquoi H impliquerait des vagues de différentes durées. On peut

© 1999-2010 Institut Hoggar

www.hoggar.org

Document info
Document views278
Page views278
Page last viewedFri Dec 09 18:57:34 UTC 2016
Pages106
Paragraphs1718
Words43682

Comments