X hits on this document

340 views

0 shares

0 downloads

0 comments

67 / 106

49

1998, n° 385, 17 septembre 1998; A. Kadi, « La hiérarchie militaire fait du général Bey son bouc émissaire », La Croix, 17 septembre 1997; N. Amine, La Croix, 17 septembre 1997; Le Figaro, 4 juin 1993, Le Nouvel Afrique-Asie, n° 106 & 107, juillet & août 1998; S. Boulares, « La grande muette livre ses secrets », in Cahiers de l'Orient, numéro spécial, 1995.

Maghreb Confidentiel, n° 181, 31 mars 1994, n° 214, 22 décembre 1994, n° 256, 23 novembre 1995; S. Boulares, « La grande muette livre ses secrets », op. cit.; Mohamed Zitout, communication personnelle. 81

82 J.W. Zartman, « The Algerian Army in Politics », in CE. Welch (éd.), Soldier and State in Africa, North-western University Press,

Evanston 1970, pp. 224-251.

E. Ihsane, « Il y a 30 ans, le putsch manqué de Zbiri », El Watan, 17 décembre 1997; S. Lokmane, « El Khatib-Bouteflika: la guerre des wilayas », Liberté, 14 et 15 décembre 1998; José Garçon, « A Alger, le FLN joue la carte Bouteflika », Libération, 18 décembre 1998; A. Brahimi, « Pourquoi Nezzar s'est-il senti visé? », Le Jeune Indépendant, n° 245, 17 février 1999. Les passés des deux groupes de généraux montrent que la plupart des « réconciliateurs » viennent des combattants de l'ALN de l'intérieur tandis que la grande majorité des « éradicateurs » étaient membres de l'ALN de l'extérieur ou d'anciens officiers de l'armée coloniale française. 83

La spécialisation militaire crée une conscience de même appartenance sociale, d'intérêts et de liens qui compartimentent les militaires de même corps d'armée (terre, marine, air). 84

Voir les notes 79 et 80 ainsi que L. Addi, « L'armée algérienne confisque le pouvoir », Le Monde Diplomatique, n° 537, février 1998, p. 1. 85

S. Boulares, « La grande muette livre ses secrets », op. cit.; Le Figaro, 4 juin 1993; M. Aït-Embarek, L'Algérie en Murmure, Genève 1995; voir notes 79 et 80. 86

F. Zemmouri, « Epreuve de forces entre les clans militaires », Le Nouvel Afrique-Asie, n° 98, novembre 1997, p. 32; H. Barrada, « Quand Betchine communique », Jeune Afrique, n° 1973, octobre 1998; Maghreb Confidentiel, n° 338, 8 octobre 1998; Libération, 24 septembre 1997. 87

Algérie Confidentiel, n° 75, juin 1996, n° 76, juillet 1996; D. Hadjadj, « A l'écriture des cadres emprisonnés », El Watan, 20 septembre 1998; J. Garçon, « La guerre des clans redouble au sein du pouvoir », Libération, 7 août 1998; J. Garçon, « La fin du consensus militaire », Libération, 7 avril 1999. 88

Ali-Yahia Abdenour souligne: « les décideurs se déchirent à pleines dents mais se serrent les coudes et chassent en meute, comme les loups, quand un de leurs flancs est attaqué. » Voir A. Ali-Yahia, Raisons et déraison d'une guerre, L'Harmattan, Paris 1996, p. 151. 89

L'état d'équilibre entre les factions n'apparaît pas clairement mais certains observateurs se basent sur les allégeances aux clans dans les postes de commandement des forces et des armées, les ministères, les partis et les organisations para-politiques et les médias pour inférer la puissance relative des clans. 90

A. Ali-Yahia, Raisons et déraison d'une guerre, op. cit., p. 155. L. Addi, « L'armée algérienne confisque le pouvoir », Le Monde Diplomatique, n° 527, février 1998, p. 1. L. Addi, « L'armée algérienne se divise », in Le Monde Diplomatique, n° 540, mars 1999, p. 1 A. Ali-Yahia, Raisons et déraison d'une guerre, op. cit., p. 150. L. Addi, « L'armée algérienne confisque le pouvoir », op. cit. Maghreb Confidentiel, n° 335, 24 juillet 1997. 97 Maghreb Confidentiel, n° 187, 19 mai 1994. 91 92 93 94 95 96

Le général Mohamed Lamari a été promu à un grade créé spécialement pour lui (général de corps d'armée). Boughaba, Bekkouche, Ghodbane et Qadri ont été promus au rang de général-major (Maghreb Confidentiel, n° 207, novembre 1994). 98

99

Maghreb Confidentiel, n° 242, 20 juillet 1995.

100 J. Garçon, « La fin du consensus militaire », Libération, 7 avril 1999; Maghreb Confidentiel, n° 385, 17 septembre 1998.

Mouvement Algérien des Officiers Libres, Affaires des généraux, 4 juillet 1999, http:// www.anp.org. 102 Algérie Confidentiel, n° 76, juillet 1996; Maghreb Confidentiel, n° 283, 13 juin 1996. Mouvement Algérien des Officiers Libres, Affaires des généraux, op. cit. Ibid. Maghreb Confidentiel, n° 311, 30 janvier 1997; La Tribune, 29 novembre 1995. Son véritable nom est Aissi Jaghloul. Al Quds al Arabi, 29 juin 1998. 101 103 104 105 106

© 1999-2010 Institut Hoggar

www.hoggar.org

Document info
Document views340
Page views340
Page last viewedThu Jan 19 20:05:05 UTC 2017
Pages106
Paragraphs1718
Words43682

Comments