X hits on this document

321 views

0 shares

0 downloads

0 comments

17 / 85

b) Les détachements de relève du 30e escadron du train des équipages, de la 30e section de commis et ouvriers et de la 30e section d’infirmiers, constitués respectivement à Lunel, Marseille et Perpignan.

9 janvier. – Le ministre de la guerre prend la décision suivante au sujet des sous-officiers du corps expéditionnaire proposés pour suivre, comme élèves officiers, les cours des écoles d’Infanterie (Saint-Maixent), de cavalerie (Saumur), d’artillerie et du génie (Versailles).

Tous ces sous-officiers subiront, à partir du 15 mars prochain, un examen spécial, dans des conditions qui seront déterminées très prochainement et qui seront réglées de manière à tenir compte du peu de temps dont ils auront disposé pour leur préparation.

Exceptionnellement, les sous-officiers qui se trouvent compris dans les cadres des unités maintenues provisoirement à Madagascar pourront être admis sans examen.

11. – Le ministre de la marine décide que la durée du séjour colonial des troupes de la marine appelées à servir à Madagascar sera fixée uniformément à deux ans.

Toutefois les officiers et militaires qui auront, pendant l’année 1895, fait partie du corps expéditionnaire, seront considérés comme ayant satisfait intégralement au service colonial, à moins qu’ils ne demandent à être replacés en tête de la liste de départ.

15. – Une note ministérielle du 15 janvier insérée au Journal officiel le 18, fixe les conditions dans lesquelles les sous-officiers du corps expéditionnaire de Madagascar proposés pour l’admission dans les écoles militaires, seront admis à suivre les cours de l’école militaire de l’artillerie et du génie.

16. – Le ministre de la marine adresse au Président de la République un rapport suivi d’un décret modifiant, en ce qui

– 17

Document info
Document views321
Page views321
Page last viewedTue Jan 24 05:20:21 UTC 2017
Pages85
Paragraphs816
Words22237

Comments