X hits on this document

222 views

0 shares

0 downloads

0 comments

3 / 85

les campagnes, nous les avons tous tués ». – Le capitaine répliqua que, s’ils avaient à se plaindre des Hovas, ils pouvaient demander justice aux autorités françaises, et les invita à le suivre, pour venir formuler leurs plaintes. Les malgaches acceptèrent l’invitation ; seulement, en route, un bon nombre d’entre eux disparut, car il n’en arriva que 136 à Vatomandry, où ils furent mis en lieu sûr.

Le 23, une bande de fahavales attaque le village de Tanimandry, en face d’Andevourante. Le lieutenant-colonel Gonard repousse les assaillants.

18. – La Commission du budget rejette une proposition de M. de Mahy, au sujet d’un câble entre la Réunion et Maurice, maintenant qu’un pareil projet doit être laissé à l’initiative du gouvernement.

31. – Le général Duchesne télégraphie de Tananarive :

Le calme est à peu près rétabli en Émyrne. La situation est satisfaisante dans la capitale. Des postes de Haoussas sont échelonnés sur la route de Tamatave à Tananarive, où la circulation a repris. L’état sanitaire est relativement très bon.

Dans un autre télégramme du 6 janvier, le général commandant en chef fait connaître qu’un soulèvement survenu dans l’Est, et dirigé contre les Hovas, a échoué, grâce à l’intelligente intervention du docteur Besson et aux mesures militaires qui ont été prises. Dans le sud-ouest de l’ Émyrne, le calme paraît entièrement rétabli. Les derniers rebelles se sont enfuis vers le Sud, où il sera nécessaire d’envoyer une troupe.

S. d. – M. Laroche adresse au supérieur de la Trappe de Staouéli la lettre suivante :

Monsieur l’abbé,

Ancien préfet d’Alger, j’ai gardé le vif souvenir des vertus des religieux de la Trappe ; j’ai vu de mes yeux les exemples

– 3

Document info
Document views222
Page views222
Page last viewedThu Dec 08 14:33:50 UTC 2016
Pages85
Paragraphs816
Words22237

Comments