X hits on this document

317 views

0 shares

0 downloads

0 comments

55 / 85

LE TRAITÉ DE TANANARIVE ET M. HANOTAUX

M. G. Hanotaux a publié dans la Revue de Paris, du 1er janvier, sous forme de lettre au directeur, un très intéressant article sur le traité de Tananarive.

Bien que cet article n’ait plus qu’un intérêt rétrospectif, nous croyons utile d’en reproduire pour nos lecteurs les passages essentiels. Les idées qu’expose M. Hanotaux sont celles que nous avons soutenues nous-mêmes pendant une année ; M. Hanotaux les développe à son tour avec son autorité personnelle et la connaissance qu’il possède de la politique et de ses secrets. Nous espérons que la nouvelle administration de Madagascar tiendra compte des enseignements que lui lègue l’ancien ministre des affaires étrangères ; ces enseignements peuvent se plier aux circonstances que les événements créeront, sans qu’il soit nécessaire de briser les traditions, qui font la force d’une administration et sont l’honneur d’un pays.

M. Hanotaux rappelle tout d’abord dans quelles conditions l’expédition de Madagascar fut résolue :

Dans la séance du 23 novembre 1894, séance où l’expédition fut décidée, une sorte de contrat fut passé entre la Chambre et le gouvernement. Celui-ci demandait au Parlement le vote d’une somme de 65 millions et la disposition d’un corps expéditionnaire de 15.000 hommes, pour obtenir, au cours d’une seule campagne, un résultat qu’il précisait en ces termes : « Nous demandons à la Chambre de voter les crédits nécessaires pour qu’à Tananarive on respecte enfin ce protectorat dont le principe a été l’idée maîtresse et l’essence de toute notre politique à Madagascar depuis des années. »

On discuta sur le principe de l’expédition et sur les voies et moyens. Mais tout le monde fut d’accord pour reconnaître que

– 55

Document info
Document views317
Page views317
Page last viewedTue Jan 24 01:17:57 UTC 2017
Pages85
Paragraphs816
Words22237

Comments