X hits on this document

178 views

0 shares

0 downloads

0 comments

65 / 85

*

* *

Depuis lors, trois mois se sont écoulés, et il semble que les événements ont pris à tâche de justifier cette manière de voir. Le traité de Tananarive n’est pas ratifié ; mais, en fait, il est appliqué à Madagascar. Non seulement l’ordre est rétabli, mais notre domination est reconnue sans conteste. Elle s’installe solidement. Le génie construit des forts et des casernes, aménage des routes, et emploie à ces travaux la main-d’œuvre locale. Le premier ministre a été remplacé, et ses successeurs, choisis par nous, ne font rien que par nos ordres. En un mot, le gouvernement du protectorat fonctionne, dès maintenant, dans les conditions prévues au traité.

L’acte qui a déjà donné ces premiers résultats sera-t-il modifié ? Il peut l’être, assurément, par la simple expression de la volonté du gouvernement de la République. Car nous parlons en maîtres, et la reine n’a qu’à s’incliner. Qu’on prenne garde, seulement, de ne pas s’attarder dans la recherche stérile de formules nouvelles.

La question, en effet, n’est plus là maintenant. Elle est dans l’application immédiate et pratique d’un système politique et administratif destiné à tirer le meilleur parti possible de notre nouvelle conquête. Et ce système doit répondre aux deux conditions suivantes : diminuer les charges de la métropole et les réduire aux dépenses militaires ; ouvrir le pays à la colonisation et rapprocher, sans les heurter, l’élément métropolitain et l’élément indigène, appelés à vivre, désormais, côte à côte.

Le problème ainsi posé paraissait avoir trouvé sa solution dans le régime du protectorat. Quelle que soit la forme que l’on choisisse, les faits resteront les mêmes. Cette île, plus vaste que la France, ne se transformera pas sur un coup de baguette ni par la vertu magique des mots. Il faudra des années, un siècle peut-être, pour qu’elle soit pénétrée, du centre aux extrémités, par l’influence bienfaisante de la civilisation. En attendant, il faut tenir compte de la population, des mœurs, des institutions, en

– 65

Document info
Document views178
Page views178
Page last viewedSat Dec 03 18:30:09 UTC 2016
Pages85
Paragraphs816
Words22237

Comments